Swap historique

swap historique

Un petit swap à vous montrer ce matin, je n’en fais pas très souvent, mais là ça fait 2 presque coup sur coup: comment résister à ce genre de thème?🙂

C’est EgoC qui organisait ce swap sur LivrAddict, je vous cite sa présentation:

« C’est très simple, il vous suffit de choisir une période de l’Histoire, un personnage, un peintre, un philosophe, des chevaliers … etc le choix est très large, à vous de voir quelles possibilités vous laissez à votre swappé. Pour ceux qui ne sont pas férus d’Histoire, tout reste possible ! Vous pouvez choisir un auteur du XX ème siècle ou tout simplement la période du XX éme siècle ! Seul interdit : vous n’êtes pas autorisé à choisir la période du XXI ème siècle, il est également interdit de choisir le futur ( évidemment puisqu’il n’est pas encore rentré dans l’Histoire !). »

Pour ma part, j’étais inscrite en Petite Histoire (je n’aurais pas pu faire 2 gros swaps en même temps), le paquet devait contenir:

– 1 livre wishlist sur la période/personnage préféré
– 1 marque page dans le thème
– 1 petit mot

Ma binômette était MurielB14, voici ce qu’elle m’a envoyé:

swap historiqueswap historique

C’était très joliment présenté et Muriel a bien choisi🙂 Le livre me tentait énormément et les marques-page et la carte sont très sympas.

J’espère avoir l’occasion de  remettre ça une autre fois, c’était une très bonne idée de swap. Merci à EgoC pour l’avoir organisé et à Muriel pour avoir swappé avec moi😉

Publié dans Blabla | Tagué , | Laisser un commentaire

Les Rois Maudits tome 4: La Loi des Mâles

La Loi des Mâles - Les Rois Maudits tome 4 - Maurice Druon

La Loi des Mâles. Les Rois Maudits tome 4. De Maurice Druon. Editions Le Livre de Poche. 315 pages.

Suite aux évènements du tome précédent, le royaume se trouve à nouveau sans roi sur le trône. La reine est enceinte, mais en attendant la naissance du bébé, il faut un régent pour diriger les affaires de la France. Dans un climat de suspicions et d’intrigues, la famille royale et les grands seigneurs vont à nouveau se déchirer pour prendre le pouvoir. Pour achever de semer le trouble, il n’y a toujours pas de pape, les cardinaux n’ayant toujours pas réussi à élire l’un d’entre eux.

Quel tome foisonnant et haletant que La Loi des Mâles! Les méandres de la politique et des intrigues ne connaît pas de répit et voici le lecteur entraîné dans de sombres histoires d’empoisonnements, de guerres civiles, de complots et d’amours contrariées.

La filiation avouée du Trône de Fer prend tout son sens avec ce tome, la plupart des personnages montrant ici le pire d’eux-mêmes, n’hésitant pas à recourir aux crimes les plus sordides et à des manipulations ignobles pour parvenir à leurs fins. Même les rares qui pensent bien faire finissent par sombrer avec les autres, jusqu’à une conclusion somme toute logique, mais qui ouvre de nouvelles perspectives tout aussi glauques pour le tome suivant.

Pour résumer, une lecture fascinante et addictive. Si vous n’avez pas lu Les Rois Maudits, je vous conseille cette série qui se dévore sans modération. Si vous l’avez lue, qu’en avez-vous pensé?

Publié dans Lecture | Tagué , | Laisser un commentaire

Le Capuchon du Moine

Le Capuchon du Moine - Ellis Peters

Le Capuchon du Moine. D’Ellis Peters. Editions 10/18, collection Grands Détectives. 287 pages.

Alors qu’il s’apprête à signer un testament où il légue tous ses biens à l’abbaye de Shrewsbury, Gervase Bonnel meurt empoisonné. Aussitôt, son beau-fils, qu’il a déshérité, est pris en chasse par les hommes du shérif. Il s’avère que la victime a été empoisonnée avec un médicament volé dans la pharmacie de frère Cadfael et que la veuve est son grand amour de jeunesse. Notre moine-détective va donc s’immiscer dans l’enquête et tenter de découvrir ce qui s’est réellement passé.

Ce livre est le 1er que je lis de l’auteure, mais je connaissais déjà l’univers de Cadfael par la série télévisée avec Derek Jacobi dans le rôle-titre. Malheureusement pour moi, cette enquête fait partie de celles dont j’avais vu l’adaptation, ce qui fait que je n’avais pas grande impatience à avancer dans ma lecture.

Super glamour, non? ^^

L’intrigue est bien ficelée et la restitution historique est vraiment intéressante. Je dois avouer que c’est plus pour cet aspect que pour l’enquête que cette série de livres m’intéressait. Cependant ladite enquête est bien menée et on suit avec plaisir les investigations de Cadfael.

Le roman pêche un peu par son manque d’action. Le rythme est assez lent et, à part une poursuite à cheval pas très haletante, c’est uniquement la recherche d’indices et la réflexion qui sont mises en avant. L’histoire n’est pas totalement dénuée d’humour, mais ce n’est pas non plus la franche rigolade.

Un livre tout en retenue, avec une enquête bien menée, mais qui, pour moi, vaut avant tout pour son aspect historique. J’ai trouvé un peu le temps long  quand même.

Challenge Bristish Mysteries

Publié dans Lecture | Tagué , , | 2 commentaires

Troc, retour de brocante & co

new book

Encore de nouveaux livres à vous montrer, pour mon plus grand plaisir (et pour le vôtre aussi, j’espère)🙂

J’ai fait un troc:

 les-chroniques-des-feals - matthieu Gaborit

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve la couverture sublime!

Ensuite j’ai fait un tour en brocante:

le-jeu-de-la-tentation-Jeanne Bourin les-portes-de-quebec-tomes-1-2 - Jean Pierre Charland

J’ai pris les 2 derniers comics de chez Eaglemoss:

Batman Amère Victoire tome 2 Justice League L'Autre Terre

Pour une fois, c’est (relativement) raisonnable. Mais il faut dire que je n’ai pas eu le temps de passer à la médiathèque ^^

Et vous, quoi de neuf, dans votre PAL?😉

Publié dans Blabla | Tagué , | 4 commentaires

Les Enquêtes d’Hercule Poirot

Les Enquêtes d'Hercule Poirot - Agatha Christie

Les Enquêtes d’Hercule Poirot. D’Agatha Christie. Editions Le Livre de Poche. 184 pages.

Le Capitaine Hastings, fidèle ami et compagnon d’aventures d’Hercule Poirot, nous raconte ici quelques-unes des enquêtes qu’ils ont mené ensemble sous forme de 9 nouvelles. Ce recueil regroupe à la fois des histoires de meurtres et des énigmes « non-mortelles ».

Ces 9 histoires sont toutes assez sympathiques. Souvent dans les recueils, certains récit sont moins intéressant que d’autres; ici je dois dire que je les ai tous appréciés autant les uns que les autres. Ce livre est l’occasion pour le lecteur d’essayer de trouver la solution des énigmes avant les révélations de l’auteur. En ce qui me concerne, je me suis fait avoir à tous les coups ^^ La brièveté des intrigues n’implique pas qu’elles soient simplistes, au contraire!

Outre que ces histoires soient bien ficelées, elles bénéficient également d’une plume alerte et d’un humour omniprésent. C’est Hastings qui raconte et, par là même, qui passe assez souvent pour le balourd de service en interprétant systématiquement tous les indices de travers.

Je suis toujours méfiante envers les recueils de nouvelles, je crains toujours qu’une des histoires soit moins intéressante et me fasse lâcher le tout. Mais je dois reconnaître que ça n’a jamais été le cas jusqu’ici avec Agathe Christie. J’ai passé un très bon moment avec Poirot et Hastings, je me suis creusé la tête sans trouver les solutions (je n’aime pas quand on voit arriver la fin) et j’ai aussi bien ri grâce à l’humour omniprésent. J’en redemande!

Challenge Bristish Mysteries

Publié dans Lecture | Tagué , , | 2 commentaires

Chroniques lunaires tome 4: Winter

les-chroniques-lunaires,-tome-4---winter-marissa Meyer

Winter. Chroniques lunaires tome 4. De Marissa Meyer. Editions Pocket Jeunesse. 987 pages.

Billet garanti sans spoiler!

Suite aux évènements des tomes précédents, nous retrouvons les personnages exactement là où nous les avions laissés. Ici, c’est le personnage de Winter, la belle-fille de Levana, qui va être mis en avant. L’intrigue globale de la lutte entre la Terre et la Lune et la quête des origines de Cinder continue de tenir une grosse part du récit, mais c’est l’hitoire de Winter qui court en filigrane tout au long du roman.

Et cette histoire, qui détourne le conte de Blanche Neige, est tout aussi originale et intelligemment utilisée que celle des autres héroïnes. Winter est un personnage complexe aux traits de caractères inédits dans la littérature du genre (je ne vous dirai pas en quoi, je vous laisserai le découvrir par vous-même) et, si la place qu’elle tient dans l’histoire est plus floue que celle des autres personnages par moment, son histoire personnelle en fait un personnage plutôt attachant, bien qu’un peu passif.

Ce 4e tome est une très bonne conclusion pour cette série hyper addictive et bourrée d’action. Il n’est cependant pas exempt de défauts. Le 1er est sa longueur: 987 pages, ça fait beaucoup, surtout que les choses m’ont semblé longues à démarrer. Je regrette d’autant plus la lenteur du début que certains faits situés plus loin dans le récit auraient selon moi mérité d’être approfondis.

Mais ce qui est le plus dommage, c’est que, compte tenu du nombre de personnages principaux (qui est porté à 8 héros avec ce tome, même si ce sont surtout les filles que nous suivons + leurs antogonistes), il est compliqué de servir également tout le monde. Certains sont donc un peu en retrait. Jacin, notamment, qui est censé avoir un rôle important, m’a semblé manquer un peu d’épaisseur. Et j’aurais aimé voir plus Thorne, qui est mon personnage préféré.

Pour finir, l’épilogue est un peu long: ça prend du temps de raconter ce qui va advenir de 8 personnages importants, de la Terre et de la Lune. Je passe volontiers sur l’obsession des auteurs de YA à mettre à tout prix leurs personnages en couple, les contes dont est issue cette réécriture en faisant autant.

Malgré ces défauts somme toute peu handicapants, j’ai passé un très bon moment avec ce dernier tome, qui conclut presque parfaitement une série bourrée d’action et super addictive. Pour tout vous dire, j’ai un peu de mal à ressortir de cet univers qui m’a énormément plu et je me tâte à lire les nouvelles. A votre avis, elles en valent la peine? (je ne voudrais pas me gâcher le plaisir si elles ne sont pas à la hauteur)

Une très bonne série, lisez-la!🙂

Au fil des saisons et des pages - challenge challenge

Publié dans Lecture | Tagué , , | 2 commentaires

La Femme du Bout du Monde

La Femme du Bout du Monde - Barbara Wood

La Femme du Bout du Monde. De Barbara Wood. Editions Libra Diffusio. 627 pages.

Hannah Conroy, sage-femme diplômée et assistante de son père médecin, quitte l’Angleterre pour émigrer en Australie à la mort de ce dernier. Nous sommes en 1846 et la traversée, pleine de péripéties, va durer 10 mois. Hannah tombe amoureuse pendant le voyage, mais va devoir mener sa propre vie de son côté à Adélaïde, pendant que l’homme qu’elle aime part en expédition à travers le désert australien. L’occasion pour elle de vivre enfin sa vie de femme et de soignante.

Je n’avais jamais entendu parler de ce livre, ni de cette auteure avant ma dernière visite à la médiathèque. Je cherchais un livre en gros caractères (saleté de conjonctivite!), de préférence qui me fasse voyager et traite de la condition des femmes, mais sans être trop « professoral ». Une gentille bibliothécaire m’a conseillé cette lecture et, si je n’ai pas totalement adhéré, je la remercie pour cette sympathique découverte.

Commençons par ce qui m’a dérangée dans ce livre. Tout d’abord, il faut savoir que Barbara Wood donne dans ce qu’on appelle la « littérature féminine », c’est-à-dire que, quoi qu’il se passe au cours de l’histoire, son but ultime est que son personnage principal soit casée à la fin. Et que rien de réellement immoral ne va se passer. L’Amouuuur triomphe toujours de tout avec ce genre de romans. Conclusion: dès le départ, le suspense est absent, on sait comment ça va finir. Et ça malgré les innombrables twists et péripéties peu crédibles qui vont se mettre sur la route des protagonistes. L’Amour triomphe toujours, on vous dit!

Ensuite, comme souvent avec ce genre d’histoire là aussi, il y a de nombreuses facilités. Même quand tout semble fichu, l’auteure va nous sortir un lapin kangourou de son chapeau et tout se résout fingers-in-the-nose. Faut pas pousser, Barbara Wood ne veut pas traumatiser ses lectrices. Les quelques malheureux personnages à qui elle va régler leur compte au fil du roman sont tous des seconds couteaux obscurs dont la personnalité a juste été effleurée ou des « méchants » qui s’étaient mis en travers de la route de l’Amour (on pourrait ajouter Gloire et Beauté à l’Amour, tellement il y a aussi de Gloire et de Beauté pour les héros ^^).

Pour finir, la Moralité avec un grand M règne sur l’ensemble du récit. C’est d’époque, mais la vertu des héros est quand même vertueuse (oui, la vertu est vertueuse, et alors? ^^) au point qu’ils pardonnent tout et restent toujours dans le droit chemin, sauf prétexte ésotérique à la clé.

ça fait quand même beaucoup de points négatifs (enfin pour moi, je sais que je suis loin d’être la cible de ce genre d’histoires). J’ai quand même lu ce livre jusqu’au bout, parce que, malgré les facilités et l’édulcoration effectuée par l’auteur, j’ai apprécié la restitution de l’époque, tant pour ce qui concerne la condition des femmes que ce qui résume (on n’entre quand même pas trop dans le détail) l’avancée de la médecine au 19e siècle (ça fait peur, dans les 2 cas). La description de la société, si elle est assez cliché, est malgré tout intéressante. Et, surtout, j’ai aimé découvrir l’Australie des 1ers temps de la colonisation. Les aborigènes ne sont pas laissés à l’écart, même si leur description, à la limite du bon sauvage (parce qu’il est politiquement correct de prendre le contrepied de l’opinion générale de l’époque du sauvage « tout court »?) frise un peu le racisme à mon avis. Leurs croyances sont tout de même abordées et leur magie tient une petite place, non négligeable, mais bien pratique pour faire avancer les choses.

Bref, une lecture qui n’est pas dénuée d’intérêt, mais qui reste le plus souvent en surface s’agissant de thèmes importants, tout en laissant la part belle à un destin de femme un peu trop facile et à une romance assez basique. Le plus grand point point positif étant que ce livre m’a donné envie d’en apprendre plus sur la colonisation de l’Australie et le contexte médical de l’époque. J’oublierai probablement le reste très vite.

Publié dans Lecture | Tagué , , , | 4 commentaires

Les Seigneurs de la Brume

les seigneurs de la brume - jean markale

Les Seigneurs de la Brume. La Grande Epopée des Celtes tome 5. De Jean Markale. Editions Pygmalion. 300 pages.

Avec ce dernier tome, nous abordons la partie de l’histoire mythologique qui repose sur des bases historiques vérifiées. Une partie des personnages dont il est question ici ont réellement existé avant d’entrer dans la légende: rois d’Irlande, hauts-rois de Tara, guerriers redoutés, etc. Ceux-ci, comme les personnages mythiques des précédents tomes, vont avoir affaire à des problèmes concrets, humains, où la magie et les peuples féériques sont étroitement imbriqués dans l’Histoire.

La continuité entre les intrigues se fait par le biais de la généalogie: on suit les descendants d’un haut-roi marquant des débuts de l’Histoire de l’Irlande et les gens qui les entourent. Ce tome 5 est malgré tout plus décousu que les précédents et ne se place pas vraiment dans une intrigue générale. Il s’agit plus d’une succession d’histoires que d’une histoire globale. C’est aussi intéressant, mais on a moins d’impatience à connaître la suite, puisque les personnages changent quasiment à chaque chapitre.

Ma lecture a néanmoins été intéressante. La magie et la présence des peuples féériques fait tout le charme de cette série, même avec ce tome moins palpitant. Jean Markale propose de nombreuses notes en bas de pages pour expliciter certaines situations un peu obscures pour nous ou préciser le contexte historique réel. Sont également citées les nombreuses sources utilisées pour la rédaction du livre.

Je ne développe pas davantage, s’agissant d’un tome 5, mais je vous conseille de lire cette série si la mythologie et l’histoire irlandaise vous intéressent. Quant à moi, je ne manquerai pas de lire la série que l’auteur a consacré aux chevaliers de la Table Ronde et à la quête du Graal d’ici quelques temps🙂

Publié dans Lecture | Tagué , , | 2 commentaires

L’Autre Voyage de Philéas Fogg

L'Autre Voyage de Philéas Fogg - Philip José Farmer

L’Autre Voyage de Philéas Fogg. De Philip Jose Farmer. Editions Terre de Brume, collection Terres Mystérieuses. 240 pages.

Dans Le Tour du Monde en 80 Jours, Jules Verne n’a pas tout raconté. Il n’a pas révélé à ses lecteurs que Mr Fogg appartenait à une race d’extra-terrestre en guerre avec une autre, les 2 se disputant la domination de la terre. Il n’a pas révélé non plus que ce voyage était un moyen de faire avancer les affaires de son peuple.

Avec ce livre, Philip Jose Farmer remplit les blancs et bouche les trous du récit de Jules Verne. Ce faisant, il entraîne le lecteur dans une histoire mi-SF, mi-steampunk qui dévoile un pan méconnu des aventures de Philéas Fogg. De l’action, des armes mystérieuses, de la téléportation, etc, etc.

Le point fort de cette histoire est de donner une autre dimension au Tour du Monde en 80 Jours, en utilisant les bizarreries des traits de caractères des personnages pour détourner le récit à la sauce SF. C’est aussi l’occasion d’utiliser d’autres personnages de romans (et pas seulement ceux de Jules Verne)  et de s’amuser avec eux. Et je ressors de ma lecture avec l’impression que c’est ce que l’auteur avait envie de faire: s’amuser avec des personnages cultes en réécrivant, ou plutôt en détournant, leurs histoires et leurs motivations.

C’est plutôt sympathique, mais finalement, je retiens surtout le côté embrouillé de certains passages, en particulier le début, et le manque de réponses à la fin. Je dois avouer que si j’ai continué ma lecture jusqu’au bout, c’est parce que j’espérais avoir des explications sur cette guerre entre aliens et sur ce qu’ils sont. Si vous vous lancez dans ce roman, sachez qu’il n’y a pas de véritable réponse. En filigrane tout au long du récit, c’est l’absurdité de la guerre qui apparaît sans que l’auteur ait besoin de souligner les choses.

Au final, cette lecture me laisse un peu mitigée. D’une part, mes souvenirs du roman de Verne datent probablement un peu trop. Les détails sur lesquels s’appuie Philip Jose Farmer n’étaient pas assez vivaces dans mon esprit pour que je fasse la comparaison. Ensuite, la constante répétition des « Verne dit » ou « ce que Verne ne dit pas » a fini par m’agacer. Enfin, cette édition comporte quelques phrases dont le sens ne correspond pas au reste, sans doute des erreurs de traduction (minimes, mais quand on a déjà du mal à avancer dans sa lecture…).

Reste un concept intéressant mis en forme par un auteur que j’apprécie beaucoup. Si cette lecture vous intéresse, je vous conseille néanmoins de relire la version de Jules Verne auparavant😉

A noter que ce roman est paru également sous le titre Chacun son Tour dans d’autres éditions.

Publié dans Lecture | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Le Retour du Capitaine Emmett

le-retour-du-capitaine-emmett-Elisabeth Speller

Le Retour du Capitaine Emmett. D’Elisabeth Speller. Editions 10/18, collection Grands Détectives. 404 pages.

Londres, 1921. Laurence Bartram, vétéran de la Première Guerre Mondiale, est contacté par Mary Emmett, la soeur d’un de ses anciens amis d’école. Celui-ci, le Capitaine John Emmett, a été retrouvé mort dans les bois après s’être échappé de la maison de soins pour soldats traumatisés où il était interné. L’enquête a conclu au suicide, mais sa famille souffre de ne pas en savoir plus sur les circonstances du décès. Voilà donc Laurence lancé sur les traces de son ami.

J’ai eu un peu de mal à entrer dans ce livre. Il faut dire que le début peut sembler un peu laborieux, le rythme est lent et l’ambiance est franchement plombée par la déprime post-guerre de 14. Le personnage principal, veuf, ancien officier, végète en prétendant écrire un livre sur l’architecture religieuse. Laurence est assez mou, vivote plus qu’il ne vit, traînant une culpabilité de survivant qui achève d’en faire un type passablement ennuyeux. Ses seuls plaisirs dans la vie se résument à dîner parfois avec son ami Charles, lui aussi plutôt oisif. La lettre de Mary Emmett, sollicitant son aide pour découvrir ce qui est réellement arrivé à son frère, va sortir Laurence de son marasme. En effet, celui-ci va se lancer dans une enquête qui, petit à petit, va lui redonner goût à la vie et l’obliger à faire face aux conséquences de la guerre, à la fois par les rencontres qu’il va faire et par le travail de mémoire qu’il va effectuer pour son ami.

Au fil du récit et des découvertes de Laurence, mon intérêt s’est éveillé, jusqu’à ce que je finisse par ne plus pouvoir lâcher le bouquin tant j’avais hâte d’en découvrir plus, non seulement sur ce qui était réellement arrivé au Capitaine Emmett, mais aussi sur la guerre et la façon dont les soldats l’avaient vécue de l’intérieur.

J’ai appris énormément de choses (bizarrement, si on trouve beaucoup de livres se déroulant pendant la Seconde Guerre Mondiale, il est plus rare d’en trouver sur la précédente), je me suis indignée, j’ai été horrifiée, j’ai été touchée et ai ressenti énormément d’émotions pendant ma lecture. Pas à cause du personnage de Laurence, qui s’est révélé assez fade, même si plus intéressant que le début le laissait penser, mais à cause de ce que j’ai découvert sur cette guerre presque méconnue si l’on excepte la liste des batailles et quelques évènements marquants.

La plume de l’auteure est très agréable, très précise et l’énorme travail de recherches qu’elle a effectué porte ses fruits (les sources étudiées sont présentées à la fin du roman). J’ai été happée sans m’en rendre compte après quelques chapitres et Le Retour du Capitaine Emmett a été une excellente lecture pour tout ce qui concerne l’aspect historique. Je suis un peu plus mitigée sur le reste: parmi les personnages vivants, peu ont réellement d’intérêt et leur quotidien n’a rien de bien passionnant. Cependant leur fadeur permet à tout ce qui concerne la guerre et ses conséquences de rester sur le devant de la scène, ce qui est une bonne chose et donne une profondeur inattendue au livre.

Je vous conseille bien évidemment ce livre si le sujet vous intéresse. Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires😉

Challenge Bristish Mysteries

Publié dans Lecture | Tagué , , , | 4 commentaires