Blablas de blogueuse #14

keep-calm-and-bla-bla-bla-5

OU JE FAIS LE VIDE DANS MA PAL

Suite à mon récent vidage de bibliothèques, je  me suis rendu compte que ma PAL contenait aussi pas mal de livres que je n’ai pas/plus du tout envie de lire. Vu que ladite PAL a allègrement dépassé les 160 titres (sans compter les BD!) et qu’elle contient aussi un tas de livres que j’ai VRAIMENT envie de lire, je ne vois pas trop l’intérêt de garder des bouquins qu’il faudrait que je me force à lire.

Soit je les ai reçus en cadeau, soit je les ai achetés au cours d’une frénésie d’achats compulsifs, soit je les ai achetés après avoir vu de très bons avis sur la toile alors qu’ils ne m’attiraient pas à la base. Il y a aussi ces séries dont je me suis lassée ou dont le 1er tome ne m’a finalement pas assez plu pour que j’aie envie de lire la suite. Pour finir, il y a quelques livres que j’avais abandonnés en me disant que je les reprendrais plus tard, mais que je n’ai jamais repris et ne reprendrai sans doute jamais…

PAL PAL

Dans la pile à gauche, il y a des tomes des Orphelins Baudelaire, série que j’ai décidé d’abandonner. J’aimerais finir, mais vu le nombre de tomes restants et mon total manque d’intérêt pour la littérature jeunesse actuellement, ça me semble un peu bête de m’obstiner à les garder tout en repoussant constamment le moment de les lire! Ceux que j’ai déjà lus ont déjà trouvé une nouvelle maison chez mes Belettes, ceux-là les rejoindront bientôt.

Que dire des autres, ceux qui figurent sur les photos et ceux qui sont dans un carton en attendant de partir? Je me sens assez stupide de les avoir achetés et de m’en débarrasser sans les avoir lus, mais je préfère m’en séparer au profit de quelqu’un qui aura vraiment envie de les lire. Je ne culpabiliserai pas pour ceux que j’ai abandonnés en cours de lecture, je leur ai donné leur chance.

Parce que oui, pour les autres, je culpabilise un peu quand même. Plus pour le gaspillage qu’ils représentent pour moi (et je ne parle pas seulement de l’aspect financier, mais aussi notamment de la place qu’ils ont occupée en vain) que parce que je n’ai finalement plus envie de les lire.

Enfin, ça y est, le tri est fait. Je ne prétendrai pas que ça a fait diminuer ma PAL drastiquement et je pense refaire un autre tri d’ici quelques mois pour éliminer les livres que j’ai gardés bien que l’envie de les lire ne me démange pas, mais que je n’arrivais pas à virer. Si je ne les ai pas lus à ce moment-là, peut-être parviendrais-je enfin à m’en séparer ^^

Ma petite étagère à PAL ressemble maintenant à ça:

Quand je vous disais que la diminution n'était pas flagrante ^^N’y figurent pas mon intégrale de Balzac, qui a gardé sa place sur son rayonnage habituel et quelques autres titres que j’ai placé plus près de mon coin lecture, histoire que ma flemme ne me dissuade pas de les lire juste parce qu’il faudrait que je sorte de mon canapé pour les atteindre (oui, c’est à ce point😛 ). J’ai également décidé de ranger à leur place définitive mes jolies éditions de chez Bragelonne, histoire de ne pas avoir encore à déplacer des piles et des piles de bouquins plus tard.

Mon cahier à PAL a aussi subi un grand ménage, histoire de rester à jour et j’ai sorti un joli carnet pour y noter tous les titres de ma WL que je peux trouver en médiathèque, histoire de ne pas replonger dans une phase d’achats frénétiques ^^

Comment ça, je suis une psychopathe des listes avec des trucs à rayer dessus?!Et après la dernière brocante près de chez moi, qui aura lieu courant septembre, j’ai l’intention, comme l’an dernier, de prévoir une période sans achats.

Et vous, elle en est où, votre PAL? ça vous arrive d’y faire du tri et de vous rendre compte que vous avez acheté des livres qui ne vous intéressent plus?

Publié dans Blabla | Tagué , | 4 commentaires

Des BD en pagaille #16

Amazing_Spider-Man_Family_Business_Vol_1_1Amazing Spiderman: Family Business. Scénario de Mark Waid et James Robinson. Peinture de Gabrielle Dell’Otto. Editions Panini (Marvel Graphic Novels). 128 pages.

Peter Parker échappe de peu à un kidnapping et est sauvé in-extremis par sa soeur. Celle-ci, agent de la CIA, l’entraîne à sa suite dans une aventure à multiples rebondissements qui les entraîneront en Europe et au Moyen-Orient.

Heu… What? Spidey a une soeur??!

Peter est aussi surpris que le lecteur de le découvrir, mais il n’hésite pas une minute à la suivre pour découvrir pourquoi ils ont été séparés et ce que leurs parents leur ont caché d’autre.

L’histoire est très rythmée, sans temps morts et j’ai été totalement prise par ma lecture de la 1e à la dernière page. Les planches ne sont pas des dessins mais des peintures somptueuses avec une grande richesse au niveau des couleurs et de la mise en page. Et je n’ai pas été perdue une minute, bien que je connaisse assez mal Spiderman.

Un comic superbe à dévorer sans modération!

***

Justice League Année Un tome 2Justice League Année Un, 2e partie. Scénario de Mark Waid et Brian Augustyn. Dessin de Barry Kitson. Editions DC Comics et Eaglemoss Collection. 168 pages.

Nous retrouvons la Justice League un peu après les évènements du 1er tome. Des dissensions éclatent dans le groupe, mais les super-héros vont devoir mettre leurs conflits internes de côté pour affronter leur mystérieux ennemi et sauver le monde.

Ce 2e tome est dans la lignée du 1er, mais en étant presqu’entièrement consacré à la grande et longue bataille finale. Les auteurs ont intégré à leur récit des dizaines d’autres personnages de l’univers DC, ça fuse dans tous les sens et ça donne parfois une impression de nawak complet, mais dans le sens fun du terme. Etant néophyte sur le sujet, j’ai parfois été un peu paumée, ne sachant pas qui étaient une grande partie des protagonistes.

Le dessin et les couleurs sont aussi plaisants que dans le tome 1 et ont contribué à me faire passer un bon moment, bien que l’histoire parte vraiment dans tous les sens. A relire quand j’aurai découvert davantage l’univers DC.

***

Robin Année UnRobin, Année Un. Scénario de Scott Beatty et Chuck Dixon. Dessin de Javier Pulido et Marcos Martin. Editions DC Comics et Eaglemoss Collections. 206 pages.

Suite au meurtre de ses parents, le jeune Dick Grayson a été recueilli par Bruce Wayne et a rejoint le combat de Batman contre le crime sous le nom de Robin.

Cette histoire est racontée du point de vue de Robin, Batman ayant ici un rôle un peu secondaire. S’invitent également Alfred, qui veille sur « ses garçons » comme une mère poule, le capitaine Gordon et quelques méchants emblématiques de l’univers de Batman.

Lorsque j’ai découvert que ce numéro était consacré à Robin, je n’ai pas été super emballée. Le personnage ne me passionne pas des masses et je craignais de m’ennuyer. Mais j’ai été très agréablement surprise par ma lecture et j’ai dévoré ce comic d’une traite. Le gros point noir de l’histoire, c’est que le héros est vraiment jeune (je ne crois pas que son âge soit précisé, mais il va dans une Middle Grade School, il aurait donc entre 11 et 14 ans) et qu’on a du mal à avaler qu’un gamin de cet âge combatte le crime aussi efficacement et encore plus que des adultes l’y poussent ou ne l’en empêchent pas.

Une fois qu’on a fait une croix sur la crédibilité de cet aspect, on passe un très bon moment à suivre les aventures de Robin. Les méchants sont bien choisis et les intrigues qui s’entrecroisent pour en former une plus vaste sont vraiment sympas. Il n’y a pas de références ou d’allusions trop pointues, ce qui est un gros plus.

Le dessin et les couleurs restent assez basiques, mais remplissent leur office et mettent en valeur les péripéties d’une intrigue qui ne s’embarrasse pas de fioritures inutiles.

Sans être indispensable, ce comic sympathique se laisse lire agréablement, j’ai passé un très bon moment. Si vous avez envie d’en apprendre plus sur Robin, n’hésitez pas!

Publié dans Lecture | Tagué , , | 2 commentaires

Swap Les femmes

swap

C’est LaurenceAuthentique qui organisait ce swap sur LivrAddict. Avec ce thème, vous vous doutez que je n’ai pas résisté ^^

Voici ce que devait contenir le colis:

– 3 livres, soit 2 choisis parmi la WL de votre binôme et 1 choisi par vos soins. Ces 3 livres devront couvrir les 4 consignes suivantes :
  * auteure qui a marqué son époque (Jane Austeen, Marguerite Duras, Joyce Carol Oates, Toni Morrison, …)
  * personnage féminin fort (pivot de l’histoire, à contre emploi ; il peut s’agir de fiction ou de non fiction)
  * femme qui a marqué l’Histoire (auteure qui a dénoncé et/ou témoigné sur son époque, de façon romancé ou non, essai, biographie, avancée scientifique…) ou qui interpelle   sur le rôle des femmes dans la société
  * auteure ni francophone ni anglophone
Vous l’aurez compris vous pouvez donc mélanger toutes ces consignes à votre guise pourvu que le choix final couvre toutes ces possibilités.
– 1 MP
– 1 objet « féminin »…. ou « féministe » (je mets volontairement des guillemets car chacun(e) ne met pas la même chose derrière ces termes, selon ses convictions et ses engagements, et que je me sers là de clichés pour globaliser mon propos)
– 1 boisson
– 1 gourmandise

C’est Taveera, du blog Assise sur mon bout de canapé qui était ma binôme pour ce swap et voici ce qu’elle m’a envoyé:

swap swap swap

Et dans le détail:

swapswapswap

Un grand merci Taveera, j’adore tout, tu m’as bien cernée😉

J’ai goûté tes petits sablés, c’est trop trop bon! La petite boîte lapin a déjà trouvé son usage (j’y ai mis mon bicarbonate pour le bain) et je goûterai le thé cet après-midi (je suis sûre qu’il va faire très bon ménage avec les biscuits🙂 ).

Et j’ai hâte de me plonger dans tes livres, tu as très bien choisi!

Merci aussi à Laurence pour avoir organisé ce swap, j’ai pris beaucoup de plaisir à remplir le colis pour Taveera (vous pouvez voir ce que je lui ai envoyé ICI) et j’ai découvert de nouveaux auteurs et personnalités grâce à elles😉

merci

Publié dans Blabla | Tagué | 6 commentaires

La Belle et le Fuseau

La-belle-et-le-fuseau - Neil Gaiman

La Belle et le Fuseau. De Neil Gaiman. Illustrations de Chris Riddell. Editions Albin Michel. 72 pages.

La Reine est sur le point de se marier lorsqu’un groupe de nains vient l’avertir qu’une malédiction de sommeil est en train de se propager dans son royaume. La source en est une tour où une belle jeune fille dort en attendant qu’on vienne l’éveiller. La Reine enfile son armure, prend son épée et s’en va défier le sort avec l’aide des nains.

Cet album est une petite merveille, tant du point de vue du récit, qui maintient en haleine tout du long, que des magnifiques illustrations de Chris Riddell, en parfaite adéquation avec la poésie et la magie de l’histoire. Ce que nous lisons ici, ce n’est pas une réécriture, mais plutôt un détournement de contes, avec quelques touches glauques typiques de Neil Gaiman. On reste dans le merveilleux, mais un merveilleux résolument tourné vers la modernité, où les femmes se taillent la part du lion.

Comme souvent lorsque j’ai un coup de coeur pour un livre, je ne sais pas quoi ajouter pour vous dire mon émerveillement sinon ceci: cet album est une pépite! Lisez-le!

Publié dans Lecture | Tagué , , | 2 commentaires

Des petits nouveaux dans ma PAL

new book

Soyons claire: j’ai abandonné l’idée d’être raisonnable pour le moment. De toute façon, je ne parvenais pas à l’être, alors autant être réaliste! Entre la médiathèque, les brocantes et les visites en librairies que je fais ces temps-ci (entre les anniversaires et les swaps), c’est difficile d’échapper aux tentations…

Petite Belette avait demandé à venir passer la nuit et pour notre soirée pyjama, il nous fallait des DVD inédits. Nous sommes donc allées à la médiathèque et, outre les DVD, j’ai rapporté:

les seigneurs de la brume - jean markale  La-belle-et-le-fuseau - Neil Gaiman Daredevil - FatherDe-Broceliande-en-Avalon black-science-tome-1 de Charybde en Scylla Les Larmes de Machiavel - Laurent Cardetti

Les Seigneurs de la Brume va me permettre de terminer une série qui traîne depuis suffisamment longtemps et à laquelle j’ai hâte de mettre un point final. La Belle et le Fuseau était sur ma WL depuis sa sortie, mais je ne me décidais pas à l’acheter faute d’avoir pu le feuilleter d’abord. C’est l’occasion de le découvrir avant d’ajouter un livre de plus à mes bibliothèques ^^

Les autres étaient tous dans ma WL spéciale médiathèque et je suis curieuse de leur contenu.

Pendant l’été, plusieurs personnes de mon entourage fêtent leur anniversaire et faire grimper leurs PAL respectives me réjouit presqu’autant que de faire grimper la mienne😆 Mais je suis bien incapable d’aller en librairie et de ne rien prendre pour moi:

Tarzan - Edgar Rice Burroughs Letter 44 tome 3 La Morte dans le Labyrinthe - Ariana Franklin

Pour être honnête, il y avait d’autres livres qui me tentaient, mais j’en avais déjà une belle pile dans les bras qui m’encombrait, ma PAL n’a donc pas trop pâti de cette virée en librairies (oui, librairies avec un S ^^).

Le comic de la quinzaine:

Batman - Amère Victoire tome 1

Pour finir, le butin de ma dernière virée en brocante:

retour de brocante

Et vous, quoi de neuf dans votre PAL?😉

Publié dans Blabla | Tagué , | Laisser un commentaire

La troisième Fille

La 3e Fille - Agatha Christie

La troisième Fille. D’Agatha Christie. Editions Le Masque. 252 pages.

Une jeune fille vient réclamer l’aide d’Hercule Poirot, car elle pense avoir commis un crime. Puis elle se ravise, affirmant qu’il est trop vieux. Terriblement vexé, notre détective va tout faire pour découvrir le fin mot de l’histoire, avec son amie l’écrivaine Ariane Oliver.

Une histoire classique d’Agatha Christie, avec secrets de famille à la clé, mais qui a l’originalité de faire la part belle aux moeurs des années 60, choquantes pour Hercule Poirot. Un crime a-t-il réellement été commis et, si oui, par qui? Il faudra toutes les cellules grises de notre vieil ami belge et l’assistance de ses relations pour le découvrir.

Pour une fois, j’avais deviné le plus gros des révélations finales. Il faut dire que certaines ficelles étaient très grosses.

Rien à ajouter sur le style que je n’ai déjà dit dans mes précédents billets consacrés à l’auteure: ça se lit bien, rapidement et avec plaisir. Pas la meilleure enquête de Poirot, mais un agréable moment de lecture malgré tout. Et on retrouve avec plaisir Ariane Oliver dans le rôle de la comparse naïve.

Challenge Bristish Mysteries

Publié dans Lecture | Tagué , , | 4 commentaires

Mes précieux #5

rose

Mes précieux, ce sont ces livres que je considère comme les trésors de ma bibliothèque. Ces livres coup de coeur ou livres doudous dont je ne vous ai jamais parlé parce que le blog n’existait pas encore lorsque je les ai (re-re-re-re-re-)lus. Et dont je meurs d’envie de parler parce qu’ils sont trop bien!

Aujourd’hui je vais vous parler d’un petit pavé (mais c’est écrit gros!) écrit à 6 mains par 3 auteures-phares de la génération féministe en fantasy, qui évite la plupart des clichés des romans récents du genre signés par des femmes.

***

Tigre_Feu_et_FlammeTigre, Feu et Flamme. De Andre Norton, Mercedes Lackey et Marion Zimmer Bradley. Editions Lefrancq. 557 pages.

De quoi ça parle?

Le royaume de Merina est gouverné par trois femmes: Adèle, l’ancienne reine dont le rôle est devenu presque exclusivement représentatif; Lydana, la reine en exercice et fille de la précédente; Shelyra, l’héritière, petite-fille de l’une et nièce de l’autre. Leurs terres sont paisibles et prospères, vivant notamment d’un commerce et d’un artisanat florissants. Mais leur puissant voisin leur déclare la guerre et les envahit. A la tête des armées qui sèment la destruction dans le royaume, un général aux ambitions démesurées et un mage effrayant aux sombres desseins cherchent à mettre la main sur les dirigeantes du royaume. Mais celles-ci sont parvenues à s’échapper et vont tout faire pour sauver leur peuple.

Les points positifs:

L’histoire est bourrée d’action et de rebondissements, mais repose sur un scénario maîtrisé et intelligent. Sur un schéma somme toute assez basique en fantasy, les auteures tissent une intrigue racontée à 3 voix par les 3 héroïnes. L’originalité est que c’est la thématique des 3 âges de la vie (l’ancêtre, la femme mûre, la jeune fille) qui est reprise ici. Les 3 destins que nous suivons sont aussi intéressants les uns que les autres et le livre ne tombe pas dans le cliché habituel où ce sont seulement les jeunes protagonistes qui se taillent la part du lion dans l’intrigue. Le récit est tout aussi palpitant que nous suivions des scènes d’action, des tractations politiques ou des réflexions sur la religion et la magie. De plus, l’opposition entre un royaume paisible à monarchie matriarcale et une armée d’invasion dirigée par des hommes misogynes bourrés de testostérone et d’intentions belliqueuses ne tombe pas dans la facilité: tous les hommes de l’histoire ne sont pas des personnages destructeurs et maléfiques. Pour finir, c’est assez rare en fantasy, mais c’est un one-shot, ce qui ravira les lecteurs dont la PAL ressemble déjà à l’Himalaya ^^

tigre,-feu-et-flamme-Les points négatifs:

L’histoire reste assez manichéenne: le résumé parle d’ailleurs d’une lutte entre les forces des ténèbres et celles de la lumière. D’autre part, l’intrigue n’est pas exempte de certaines grosses ficelles et de quelques facilités destinées à faire avancer le récit.

On remarque aussi, que les éditions disponibles ont malheureusement des couvertures aussi moches les unes que les autres…

En bref, un roman de fantasy qui propose des héroïnes auxquelles on peut facilement s’identifier, beaucoup d’action, de magie et d’aventures. Une lecture que je vous recommande chaudement si vous aimez le genre🙂

Publié dans Lecture | Tagué , | 2 commentaires

Des BD en pagaille #15

Graines de Sapiens - OlisGraines de Sapiens tome 1. D’Olis. Editions Bamboo. 48 pages.

Tahrn et Garoûn sont 2 jeunes chasseurs (pas très doués) de la Préhistoire. Chaque page ou double-page de cet album raconte une de leurs (més)aventures, à mi-chemin entre Trolls de Troy et Silex and the City.

C’est assez marrant, quoi que pas toujours autant que c’est censé l’être, la réalité préhistorique est détournée intelligemment.

Le dessin est sympathique et caricature à la fois les hommes préhistoriques et ceux de notre époque avec plus ou moins de subtilité. Une lecture rapide, mais pas mémorable, que les plus jeunes apprécieront peut-être plus que moi.

A noter qu’à la fin de la BD, on trouve quelques pages documentaires pédagogiques sur la Préhistoire.

***

Nelson Mandela - Un long Chemin vers la Liberté - Lewis ElphantNelson Mandela. Une Vie au Service de la Liberté. De Lewis Helfand et Sankha Banerjee. Editions 21g, collection Destins d’Histoire. 128 pages.

Cette BD raconte la vie de Nelson Mandela, de son enfance à la présidence de l’Afrique du Sud, en passant par son investissement dans la lutte contre l’Apartheid et la prison.

Une biographie très instructive, qui indigne et suscite l’admiration tout à la fois. On regrettera toutefois que les auteurs ne s’attardent pas sur les points négatifs, ce qui aurait rendu Nelson Mandela plus humain.

Le dessin est très beau, d’abord dans un camaïeu de noirs, blancs et gris, avant de passer à la couleur dans le dernier chapitre.

A lire absolument, pour ne jamais oublier de quoi les humains sont capables, que ce soit dans le meilleur ou, surtout, dans le pire.

***

Justice League Année Un tome 1Justice League. Année Un, tome 1. Scénario de Mark Waid et Brian Augustin. Dessin de Barry Kitson. Editions DC Comics et Eaglemoss Collection. 176 pages.

Des monstres mystérieux attaquent les humains et les super-héros sont le seul rempart pour protéger la population. Aquaman, Green Lantern, Black Canary, Flash et le Martian Hunter décident de former un nouveau groupe pour défendre la planète: la Ligue de Justice d’Amérique.

J’ai été assez perdue au début, par méconnaissance de l’univers DC (ç’avait déjà été le cas lors de ma précédente lecture concernant la Justice League), non seulement pour ce qui concerne les personnages principaux, mais aussi pour ceux qui apparaissent en guests et les méchants qu’on rencontre ici. Il y a beaucoup d’allusions à des évènements ou personnages recontrés dans d’autres aventures (la Doom Patrol, par ex, que j’ai bien apprécié mais dont je ne savais absolument rien) qui permettent de découvrir de nombreux aspects de cet univers. Même si j’ai été parfois paumée à cause des références que je ne comprenais pas, je dois dire que l’histoire m’a assez rapidement happée et que je n’ai ensuite plus lâché ma BD.

Dans ce 1er tome, c’est essentiellement la formation de la Justice League que nous suivons. Les 5 membres qui la composent apprennent à se connaître et à travailler ensemble, parfois secondés par d’autres super-héros. Divers groupes d’ennemis apparaissent, mais l’activité du grand méchant de l’histoire reste en filigrane tout au long du récit. C’est vraiment sympa, assez drôle et bourré d’action. Ce 1er tome se termine en offrant une conclusion à une partie des évènements mais n’est qu’une longue introduction pour le tome suivant.

Le dessin est sympathique, classique du genre, avec des couleurs vives et un trait précis. Le style rappelle celui des anciens comics, auxquels il est très souvent fait référence ici.

Une lecture bien sympathique qui permet de découvrir de nombreux aspects de l’univers DC et qui aurait sans doute dû être proposé par Eaglemoss avant Justice League: Aux Origines, car il permet mieux d’apprendre à connaître les super-héros moins célèbres que Batman.

Publié dans Lecture | Tagué , , , , , | 1 commentaire

Les Poisons de la Couronne

les-rois-maudits,-tome-3---les-poisons-de-la-couronne-669691

Les Poisons de la Couronne. Les Rois maudits tome 3. De Maurice Druon. Editions Le Livre de Poche. 254 pages.

Après les évènements des 2 tomes précédents, le royaume de France est au bord du gouffre. Les intempéries et la famine, ajoutées aux troubles entre les grands seigneurs, ne freinent pas les intrigues de cour, ni la guerre de volontés entre la comtesse Mahaut et son neveu Robert d’Artois, dont les manigances sapent l’autorité royale. Louis X, faible et emporté, brille par son incompétence et les manipulations des uns et des autres n’aident pas à redresser la situation.

Encore une fois, Maurice Druon nous entraîne dans les tourbillons de l’Histoire de France, à travers l’histoire non seulement des puissants, mais aussi de quelques autres, tels Guccio, le jeune Lombard amoureux, Béatrice, la suivante de Mahaut, etc.

Le début semble un peu embrouillé, comme les évènements dont il est question, mais les choses se décantent rapidement et les tenants et aboutissants ne tardent pas à apparaître, nous plongeant au coeur des intrigues politiques ou amoureuses des différents protagonistes.

Et une fois encore, la sauce prend immédiatement. J’ai été suspendue à la plume de l’auteur tout au long de ma lecture et j’ai dévoré ce tome 3 encore plus vite que les précédents. L’histoire est trépidante, pleine d’action, de trahison et de violence. Je ne me suis pas ennuyée une minute et j’ai hâte de lire le tome suivant!

Publié dans Lecture | Tagué , | Laisser un commentaire

Douce Nuit, Maudite Nuit

Douce Nuit, Maudite Nuit

Douce Nuit, Maudite Nuit. De Seth Grahame-Smith. Editions J’ai Lu, collection Nouveaux Millénaires. 377 pages.

Balthazar est un voleur. Pas n’importe quel voleur: le célèbre Spectre d’Antioche, le malfaiteur le plus recherché du royaume de Judée, l’épine dans le pied du roi Hérode. Mais celui-ci a un autre problème: une prophétie est sur le point de se réaliser. Celle de la naissance du fils du dieu des Juifs, appelé à détruire tous les royaumes terrestres.

Quand le Spectre d’Antioche rencontre Jésus, sous la plume de l’auteur d’Orgueil et Préjugés et Zombies, ça donne Douce Nuit, Maudite Nuit. Une histoire qui commence comme une parodie de la Nativité telle que la racontent les Evangiles, avant de se transformer en blockbuster bourré d’action, avec à la clé de la rédemption, de l’amour, de la magie, l’armée romaine et même des zombies (comme si l’auteur ne pouvait pas s’en empêcher ^^).

L’histoire est assez sympathique. Il se passe toujours quelque chose et, si on échappe pas à de nombreux clichés et à quelques longueurs, ça reste distrayant et bien raconté. La plume de l’auteur est agréable et, au moins, ici, il ne s’est pas contenté de recopier une partie d’un autre livre en y ajoutant des zombies. Sans être follement drôle ou complètement passionnant, Douce Nuit, Maudite Nuit manie l’ironie avec jubilation tout en laissant la part belle à l’aventure et à de nombreuses péripéties. On suit les personnages avec plaisir et, si l’auteur a un peu trop forcé le trait pour les méchants, on reste curieux de voir si et comment l’intrigue va s’éloigner de l’histoire qu’on connaît.

Une lecture parfois un peu longue, mais qui remplit son office: distraire le lecteur à travers la réécriture et le détournement d’une histoire que tout le monde connaît dans les grandes lignes.

Publié dans Lecture | Tagué , , | Laisser un commentaire