Quand l’Empereur était un Dieu

41iJuVcA5NL._

Quand l’Empereur était un Dieu de Julie Otsuka aborde une page de l’histoire des Etats-Unis encore peu connue, même si on en entend parfois parler au détour d’une série (Cold Case) ou d’un livre (Il avait neigé sur les Cèdres): la déportation dans des camps de milliers de Japonais vivant sur le sol américain pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Leur crime: être originaires, même à plusieurs générations, d’un pays avec lequel l’Oncle Sam est en guerre.

Le roman de Julie Otsuka s’appuie sur des faits réels (la déportation de ses grands-parents) et raconte cette histoire dans un style fluide et poétique qui met particulièrement en relief l’horreur vécue par ces gens. On est loin des camps de concentration nazis, mais l’injustice et la violence n’en sont pas moins réelles et intolérables. J’ai été profondément remuée par cette lecture, touchée par la résignation, la peur et la colère qui hantent ces lignes. L’auteur a su retranscrire cette tragique tranche de vie à travers les souvenirs d’une famille brisée par un décret inique et indigne avec une grande justesse. Une lecture qui laissera des traces.

Pour en savoir plus sur Julie Otsuka: clic clic

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Quand l’Empereur était un Dieu

  1. Madame_Love dit :

    C’est bien le genre de livre que je ne pourrai pas lire, je ne suis pas de taille à recevoir tant d’émotions d’horreur, de violence et d’injustice…

  2. Ping : Certaines n’avaient jamais vu la Mer | Du côté de chez Cyan

  3. Ping : Qui a peur du grand méchant livre | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s