Les Suprêmes

9782330019921_w150

Les Suprêmes d’Edward Kelsey-Moore est avant tout un roman sur l’amitié. L’amitié entre trois femmes dans le sud des Etats-Unis, des années 60 à nos jours, leurs joies, leurs coups durs, leurs maris, leur quotidien.

Ce livre a été comparé à La Couleur des Sentiments, de Katherine Stockett. J’avoue que je ne comprends pas bien pourquoi… Parce que ces femmes sont noires? Parce que le point de vue change au fil des chapitres? La couleur de leur peau n’est pas le sujet du roman, pas plus que ce n’est une dénonciation de la discrimination ou du racisme (même si ces thèmes entrent parfois dans le cadre du récit). Les tranches de vie qu’on nous donne ici sont tour à tour tendres, nostalgiques, tristes ou drôles et nous font partager le quotidiens de ces trois femmes liées par une longue et très belle amitié.

Le style est agréable et, malgré un démarrage qui m’a semblé un peu lent, on entre sans s’en rendre compte dans la vie d’Odette, Barbara Jean et Clarice. J’ai été très touchée par cette amitié de toujours, par les sentiments exprimés et les épreuves traversées par ces trois femmes.

J’ai passé un excellent moment en compagnie des Suprêmes et j’ai été ravie de découvrir qu’une suite était en préparation. Un livre feel-good à lire pour une bonne bouffée de joie de vivre!

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les Suprêmes

  1. biblio figaro dit :

    ça donne envie !!
    merci pour ton avis !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s