Grand Budapest Hotel

Grand Budapest Hotel de Wes Anderson raconte les aventures rocambolesques de Mr Gustave et de son fidèle ami et factotum Zero Moustafa.

Wes Anderson prend le parti de raconter l’histoire dans l’histoire dans l’histoire, ce qui malheureusement rend le début assez laborieux. Mais quand ça démarre, ça démarre fort! Dans un décor mi-gothique, mi-rose bonbon, l’intrigue tragi-comique se noue. Mr Gustave, amateur de dames âgées et de poésie, se prend d’affection pour le nouveau garçon d’étage de l’hôtel où il officie en tant que concierge (gigolo à ses heures perdues) et l’initie aux mystères de l’hôtellerie. Une histoire d’héritage contesté met les deux hommes au centre d’un maelström de situations plus loufoques les unes que les autres.

Le film bénéficie d’une distribution prestigieuse: Ralph Fiennes, Jeff Goldblum, Harvey Keitel, Jude Law, Tilda Swinton, Edward Norton pour ne citer qu’eux. Les décors et les costumes, colorés et tarabiscotés à souhait, donnent une magnifique identité visuelle à l’histoire et la musique achève de poser l’ambiance.

J’avais adoré Moonrise Kingdom, du même Wes Anderson, et j’ai presque autant adoré The Grand Budapest Hotel. Outre le fait que j’ai trouvé le film très original et visuellement très réussi, l’histoire m’a fait beaucoup rire et je ne me suis pas ennuyée une minute, même si au début, l’intrigue a un peu de mal à décoller.

Un excellent moment de cinéma!

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Grand Budapest Hotel

  1. Distrayante dit :

    ça a l’air pas mal !

    • ducotedechezcyan dit :

      Il faut adhérer au style du réalisateur, je ne te cacherai pas que c’est quand même spécial. Perso j’adore, mais ce n’est pas le cas de tout le monde 😉

  2. Frankie dit :

    Je l’ai vu à sa sortie et j’avais adoré et c’est encore, à présent, le meilleur film que j’ai vu en 2014. Je n’avais jamais vu de film de Wes Anderson et je n’ai pas été déçue.

  3. Mamzette dit :

    De toute façon avec Wes Anderson, on est au-delà de l’intrigue et des standards du cinéma, ce type est tout simplement hors cadre. C’est charmant, c’est riche et intelligent, c’est un macaron Ladurée, en gros. Ca rend heureux et ça donne des idées 😀

  4. Zina dit :

    J’ai adoré aussi, c’était vraiment excellent 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s