Les Vacances du Petit Nicolas

Tout est dit dans le titre du film: le Petit Nicolas part en vacances avec sa famille. S’ensuivent un tas d’anecdotes et de gags au bord de la mer.

Le film démarre immédiatement avec LA question existentielle: vacances à la mer, ou à la montagne? Des acteurs sympathiques, des décors et des costumes très réussis, quelques scènes vraiment drôles se mettent au service d’une intrigue qui s’enlise malheureusement assez vite.

Les livres du Petit Nicolas, lus et adorés quand j’étais enfant, ne sont pas forcément évidents à adapter au cinéma, étant constitués d’une suite d’anecdotes pas toujours liées entre elles. Ce qui explique sans doute pourquoi le film manque d’une ligne directrice claire: on passe de séquences sans suite à une intrigue autour de Nicolas, puis à une autre assez ennuyeuse autour de ses parents.

Mon souvenir des Vacances du Petit Nicolas version livre est plus que flou, donc je ne jugerais pas de la fidélité du contenu. Ceci dit le film en lui-même semble avoir trouvé une partie de ses sources dans Moonrise Kingdom, l’inspiration en moins.

Je l’avoue, les films français, ce n’est pas mon truc. Mais là, je m’attendais quand même à quelque chose de mieux… Une déception.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les Vacances du Petit Nicolas

  1. Quand j’étais gamine, j’ai lu et relu les aventures du Petit Nicolas. Je préfère rester sur mes souvenirs d’enfance et non sur ce film qui visiblement n’est pas à la hauteur. Bonne soirée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s