Challenge d’Un Pays à l’Autre #2

D'un pays à l'autre

C’est Vepug qui propose ce challenge sur LivrAddict. Il s’agit de lire chaque mois un ou plusieurs livres d’un auteur de pays différents. En juillet, c’était l’Inde qui était à l’honneur.

Oui, vous avez bien lu, juillet… Le livre que j’avais choisi ne me plaisait pas et je n’avais pas eu le temps d’en chercher un autre, du coup j’ai pris du retard dans ce challenge. Comme je suis d’un naturel obstiné, j’ai décidé d’en finir avec l’Inde avant de m’attaquer à un autre pays (pour info, le pays d’août était la Suède).

Finalement, j’ai lu La Splendeur du Silence d’Indu Sundaresan.

CVT_La-Splendeur-du-silence_9557

L’histoire commence en 1963. Olivia, qui vient de perdre son père, reçoit une malle remplie de souvenirs de sa mère elle aussi disparue, accompagnée d’une lettre qui lui parle de ses parents et de leur rencontre. Nous sommes alors projetés en Inde, en 1942, sur fond de racisme ordinaire, de guerre mondiale et de combat pour l’indépendance du pays.

Mila est la fille d’un fonctionnaire indien qui est aussi le conseiller du prince local. Sam Hawthorne est un soldat américain en permission. Officiellement en tout cas, car dans les faits, il est là pour retrouver son frère Mike, accusé de désertion et porté disparu. La rencontre entre ces deux êtres si différents va changer leur vie.

J’avoue que ma lecture a été un peu laborieuse. Non que l’histoire soit inintéressante, mais le rythme est très lent. Ce qui s’accorde bien à l’ambiance du récit, d’ailleurs. On ressent la chaleur, la moiteur et la lenteur due au climat et à la culture. D’ailleurs le climat est l’un des acteurs du drame qui se noue, entre tempêtes de sable, chaleur écrasante et mousson. Tout au long de ces 539 pages, on est portés par l’ambiance qui découle de tout cela, on s’en imprègne et la vitesse de lecture s’en ressent.

Pour être claire, l’histoire est tout à fait prenante et intéressante, mais sa lenteur, toute justifiée qu’elle soit, est un lourd handicap. Je me suis trouvé incapable de lire plus de 2 ou 3 chapitres à la fois, bien que la plupart soient assez courts. A part les quelques passages situés en Birmanie, ce n’est pas follement trépidant. Les journées s’étirent en longueur (rappelons-nous que la quasi-totalité de l’intrigue se déroule sur 4 jours) alors qu’il ne se passe pas grand chose.

Je ressors donc de ce livre assez mitigée. J’ai bien aimé l’histoire en elle-même et l’ambiance est captivante. Mais ça manquait vraiment d’action à mon goût, c’est un peu trop contemplatif pour m’avoir totalement accrochée.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Challenge d’Un Pays à l’Autre #2

  1. Floly dit :

    Je viens de le terminer. Une lecture plutôt lente pour moi aussi mais cela ne m’a pas trop dérangé. Comme tu le dis, le climat a une grande importance, on a l’impression d’être en Inde nous aussi et je trouve ça plutôt reussi.

    • ducotedechezcyan dit :

      Ma lecture date un peu et je ne me rappelle pas de tout dans le détail, mais je reste marquée par l’ambiance et l’omniprésence du climat.
      Merci d’avoir partagé ton avis 😉 Si tu as aimé ce livre, je te conseille la série télé Indian Summers (j’ai fait un billet sur le blog si ça t’intéresse) 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s