Dublin Street

dublin-street-283071-250-400

Dublin Street, de Samantha Young, est une romance pour adultes racontant l’histoire de Joss, une jeune femme brisée par son passé, et de Braden, un macho sexy et plein aux as.

Si vous venez parfois traîner sur ce blog, vous savez déjà que les romances, c’est pas ma tasse de thé. Donc vous ne serez pas surpris quand je vous dirai que je n’ai pas lu ce livre entièrement de mon plein gré. Pour faire court, les copines en ont eu marre d’entendre « J’aime pas les romances » à chaque fois qu’elles me collaient un livre de ce genre entre les mains et cette fois elles m’ont répondu: « Comment tu peux le savoir, vu que tu n’en lis jamais? » L’argument a fait mouche et elles ont sélectionné pour moi Dublin Street, qu’elles ont toutes adoré.

Là a commencé une semaine douloureuse littérairement parlant, qui me permet de dire haut et fort (et en connaissance de cause) que non, J’AIME PAS LES ROMANCES!!! C’est même un mystère pour moi qu’un livre tel que celui-ci soit aussi apprécié (j’ai fait un tour sur la blogo et les avis sont assez unanimes).

Alors on a d’un côté Joss, qui a perdu ses parents dans son enfance, est seule au monde et refuse de s’attacher aux autres. De l’autre côté, on a Braden, le frère de sa coloc, beau comme un dieu, musclé de partout et super riche. Elle est une vraie mégère, lui est un homme des cavernes. Elle passe son temps à essayer de le maintenir à distance et il la harcèle continuellement. Et pendant tout le bouquin, ils s’envoient en l’air (évidemment 🙄 )

Déjà il faudra qu’on m’explique ce qu’il y a de séduisant chez un mec qui se comporte de cette façon… Il paraît que c’est craquant. Ah bon? Et s’il était moche et fauché, ce serait craquant aussi, ou juste flippant?

Quant à Joss, c’est Cosette, mais avec une belle paire de seins et une chevelure somptueuse qui cascade sur son dos (de façon sexy, attention), sauf quand l’homme des cavernes qu’elle se tape lui ordonne de les attacher parce qu’il ne veut pas que les autres hommes la voient comme ça. Oui, je suis sérieuse.

Outre ces 2 grands malades, on a Ellie, la coloc tellement adorable que Joss finit par s’ouvrir aux autres, ça tombe bien, et sa famille so cool et so sympa qui accueille tous les copains. Il y a aussi Adam, le grand amour d’Ellie et meilleur ami de Braden, qui se comporte comme un crétin des Carpathes, lui aussi. Soulignons qu’Adam et Braden pourraient être jumeaux, au point que quand ils menacent de « péter les dents » des mecs qui osent s’approcher d’Ellie ou Joss, on est obligé de vérifier qui parle…

Bref, ce livre m’a paru interminable, même en passant les longs chapitres de scènes de sexe (ce qui fait au moins la moitié du roman) pseudo-émoustillantes. J’ai eu exactement ce à quoi je m’attendais: des personnages pénibles et une histoire prévisible…

Maintenant passons à la partie rigolote de cette histoire: comme j’ai accepté de lire ce bouquin choisi par les copines, elles vont lire en retour un que j’ai choisi pour elles. Comme je suis gentille, je n’ai pas été trop garce dans mon choix et normalement elles sont en train de lire De Bons Présages de Terry Pratchett et Neil Gaiman. Si elles ont autant adoré Dublin Street, ça va leur faire drôle quand même, à mon avis 😛

Si vous avez lu Dublin Street, votre avis m’intéresse. Surtout si vous avez aimé, j’aimerais comprendre ce qui plaît autant dans ce genre de bouquins 😉

Cette lecture fait partie du Challenge D’un Pays à l’Autre de février. J’avais prévu de lire Moi, Lucifer de Glen Duncan, mais je n’aurai pas le temps de le terminer, alors je triche avec Dublin Street (qu’au moins je ne me le sois pas farci pour rien) 😛

D'un pays à l'autre

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Dublin Street

  1. Madame_Love dit :

    Je dois dire que je ne connais pas du tout ce livre !
    Je comprend tout à fait que tu n’aime pas vu la façon dont tu décris ta lecture. Moi je suis en train de lire le dernier tome de 50 Nuances de Grey, et je le lis surtout pour terminer la saga et avoir des points au challenge des sagas, parce que j’en ai marre des deux là et de leur scène de sexe à n’en plus savoir quoi en faire.
    Par contre en général, je suis plutôt fleur bleue et j’aime les romances.
    J’espère qu’elles vont aimer De bons présages, tu nous fera un compte-rendu ?

    • ducotedechezcyan dit :

      J’aime bien les romances quand ce n’est pas le sujet du livre, mais que ça fait partie d’une intrigue plus vaste. Par exemple je trouve mignonne celle de Rouge Rubis, mais le sujet principal du livre se trouve ailleurs et c’est nettement plus intéressant comme ça. Mais les romances pour la romance, le plus souvent c’est mièvre, en plus on sait comment ça va finir en ouvrant le livre, je ne vois pas l’intérêt.
      Et puis, les personnages de gros machos dans le genre de celui-là me hérissent le poil, d’ailleurs même les copines qui les adorent dans ces romans ne les supporteraient pas dans la vraie vie, d’où mon incompréhension…
      50 Nuances de Grey, très peu pour moi, je te souhaite bon courage 😆
      Je ne manquerai pas de vous dire ce que les copines ont pensé du Pratchett/Gaiman 😉

  2. Ichmagbücher dit :

    Je lis des romances (100% romances je veux dire) depuis quelques mois seulement, et je dois dire que c’est agréable, c’est pas forcément extraordinaire, mais ça détend. Pour l’instant, je me cantonne à la collection Aventures et passions, et les scènes érotiques ont quand même une moindre place. Dublin Street est dans ma WL, je dois dire que ton avis est un peu décourageant, mais je le lirai quand même pour me faire une idée. Après je préfère également les histoires d’amour qui ne sont pas au centre de l’intrigue. Par exemple, j’ai adoré L’instant précis où les destins s’entremêlent.

  3. Ping : Ce que j’ai lu en février | Du côté de chez Cyan

  4. Mamzette dit :

    Non mais attends y a romance et romance, aussi, hein… Moi j’aime les romances, mais avec du fond, de la forme et de l’originalité. Si tu commences à me causer de jeune femme brisée et de milliardaire macho, on ne va pas s’entendre. Un peu d’originalité, que diable! Non mais c’est vrai, c’est comme la jeune orpheline et le châtelain, la paysanne et le roi, la coincée du c*** et le Mâle avec une majuscule, on ne va pas se cogner 300 pages juste pour que madame se fasse renverser dans le foin avant la bague au doigt. Oui, ça finit toujours avec la bague au doigt. Et d’abord, pourquoi jamais un jeune homme brisé et une milliardaire castratrice ? Encore que, même là…

    • ducotedechezcyan dit :

      Ok, d’accord, alors t’en connais des romances « avec du fond, de la forme et de l’originalité »? Je veux des titres lol
      La bague au doigt à la fin, je suis sûre que c’est parce que les auteurs sont sponsorisés par Pronuptia 😛

      • Mamzette dit :

        Oh la pression… Là c’est un challenge impossible, tu ne peux pas me demander ça, c’est trop subjectif… Je peux te donner deux titres que j’adore comme ça de tête, mais je dégage toute responsabilité quant à la suite, aucune poursuite légale ne sera acceptée, te voilà prévenue. Un café pour deux, de Déborah Smith, la plus belle histoire d’amour de ma pile, mais attention, tu n’échapperas pas à la femme brisée. La bonne nouvelle, c’est que le preux chevalier n’est pas en meilleur état. Et Trois définitions de l’amour, de Caroline Bongrand, cette fois c’est monsieur qui pète les plombes. En tous cas, c’est garanti sans milliardaire, châtelain, ou paysanne 😀
        Mais dis donc, corrige-moi si besoin, je n’ai pas lu Jane Austen depuis très très longtemps, mais il n’y avait pas de la romance dedans?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s