American Sniper

american-sniper

American Sniper est un film américain réalisé par Clint Eastwood, avec entre autres Bradley Cooper, Sienna Miller, Luke Grimes et Jake MacDorman. Tiré de l’histoire vraie (ici un peu remaniée) de Chris Kyle, « le plus grand sniper américain de tous les temps », considéré aux Etats-Unis comme un héros national, ce film raconte comment un cow boy de rodéo devient un Navy Seal et comment il vit son déploiement en Irak après le 11 septembre.

Alors c’est du Clint Eastwood, donc c’est très bien filmé, il y a beaucoup de soin apporté aux détails, l’image est léchée, bref, c’est vraiment très bien fait. Après Clint Eastwood a aussi ses défauts et, vu le sujet du film, on n’échappe pas à l’apologie du patriotisme, des armes à feu et de la grandeur américaine.

Pour moi ce film a avant tout le très grand mérite de nous faire réfléchir à l’absurdité de la guerre et à ses effets pernicieux. La violence des images m’a choquée très souvent, pas seulement la violence physique (on parle quand même d’un sniper et de soldats dans un pays en guerre), mais aussi psychologique: l’angoisse des hommes au combat, les traumatismes physiques et psychologiques de la guerre ne sont pas éludés.

J’ai été bluffée par Bradley Cooper. Ce n’est pas un acteur que j’apprécie spécialement, en général il ne me fait ni chaud ni froid. Mais là je l’ai trouvé excellent, très juste et touchant. Il est aussi très impressionnant physiquement dans ce rôle controversé.

Le film souffre de quelques longueurs au début, il faut un moment avant d’entrer dans le vif du sujet. En plus ça dure 2h15 environ, ce qui est très long pour un film aussi dur. Pour moi, certains passages étaient à la limite du soutenable et j’ai fermé les yeux plusieurs fois. Je suis habituée aux films violents et aux scènes sanglantes à la Banshee, mais là on est dans le réaliste, ce n’est pas du divertissement (en tout cas pas pour moi), c’est quasiment du documentaire. Quasiment, parce que le film n’est pas totalement fidèle à la réalité, d’après ce que j’ai lu (par rapport à la personnalité du Sniper, en particulier).

Malgré tout, je vous conseille ce film polémique (on lui reproche notamment de faire d’un « criminel de guerre sociopathe » un héros national), parce qu’il est le témoin de l’état d’esprit d’un pays qui se veut « le plus beau pays du monde », le témoin d’une guerre qui a modelé le début de ce siècle et le témoin d’une horreur devenue presque ordinaire. En plus, je pense qu’il n’est pas si pro-guerre que ce qu’on veut bien dire (je vous renvoie notamment à cet article), du fait que Clint Eastwood n’hésite pas à montrer des actes horribles, et pas seulement du côté des Irakiens (je pense notamment à la 1e scène de tir mortel), des soldats prêts à tout pour obtenir des infos, etc.

Bien sûr le film n’est pas parfait, pas totalement conforme à la réalité, mais j’ai trouvé qu’il n’était pas nécessaire d’en faire plus pour dénoncer la guerre ou la formation des soldats, car les images, très dures, parlent d’elles-mêmes. D’autre part, l’accent est mis sur les mutilations physiques (et aussi psychologiques) des vétérans et Clint Eastwood ne nous épargne pas les gros plans sur les horribles blessures des soldats (âmes sensibles, fuyez!). Ce film est controversé et c’est normal, il fait surgir le débat sur une guerre qui n’en finit pas et ça c’est très bien!

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour American Sniper

  1. Madame_Love dit :

    Je comprends le débat, mais pour moi je ne vois pas l’intérêt d’aller voir un film comme ça. Je trouve ça trop violent sanglant et proche de la réalité qui est si terrible. Je préfère aller voir des films plus fantaisistes. Quand tu parle des âmes sensibles, c’est tout à fait moi lol. Par contre je comprend l’idée de faire un film pour argumenter un débat, je ne suis pas contre, ce n’est juste pas pour moi.

    • ducotedechezcyan dit :

      Pour être honnête, si ça n’avait pas été un film de Clint Easwood, dont j’aime les films, je n’y serais probablement pas allée non plus, pour les mêmes raisons que toi 😉

  2. Ping : Ce que j’ai lu en février | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s