Où es-tu maintenant?

2226186425.08.LZZZZZZZ

Où es-tu maintenant? de Mary Higgins Clark est une histoire de disparitions. Celle de Mack il y a 10 ans, celle de Leesey aujourd’hui.

A chaque Fête des Mères, Olivia et Carolyn MacKenzie attendent un appel, celui de Mack, le fils de l’une et le frère de l’autre, disparu sans laisser de traces 10 ans plus tôt. Ne supportant plus cette situation, Carolyn décide de retrouver son frère coûte que coûte. Une jeune fille, Leesey, disparaît à son tour. Pour la police, Mack est suspect, tout comme Nick, son ancien colocataire.

Ces derniers mois, j’ai lu plusieurs livres de Mary Higgins Clark et je dois dire que j’ai trouvé celui-ci meilleur que les précédents. L’originalité de l’intrigue réside dans le crime sur lequel porte l’enquête: une disparition, suivie par une seconde. Puisqu’on ignore si les disparus sont vivants ou morts, le récit est assez haletant. On suit en parallèle l’enquête de Carolyn qui cherche à retrouver son frère et celle de la police qui le cherche aussi, mais parce qu’elle le soupçonne d’être un kidnappeur, voire un tueur en série.

Les chapitres où on suit Carolyn sont écrits à la 1e personne (en général ce n’est pas mon truc, mais là, ça passe), pour tous les autres personnages, on retrouve un narrateur omniscient. C’est plus agréable au niveau du style, je trouve. Dans l’ensemble, l’écriture est agréable, ça se lit très bien.

J’ai bien aimé l’intrigue, la façon dont sont menées les 2 enquêtes en parallèle. J’ai quand même tiqué sur certaines choses. Il y a beaucoup de personnages, dont certains sont à peine esquissés, ce qui fait que parfois je ne savais plus trop de qui l’auteure parlait. Et, surtout, j’ai trouvé la fin décevante. A quelques chapitres de la conclusion, un retournement de situation assez bidon nous oblige à avaler une (très) grosse couleuvre pour accepter la résolution de l’intrigue. Tous les indices semés au fil du récit passent à la trappe au profit de cette énormité, avec le but visible de surprendre le lecteur. Alors, surprise, je l’ai été, mais j’ai surtout eu l’impression de m’être fait arnaquer.

Bref, j’ai aimé les 3/4 du bouquins et j’aurais été indulgente avec ses défauts sans sa fin décevante. Dommage…

Cet article, publié dans Lecture, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.