Petites Recettes de Bonheur pour les Temps Difficiles

CVT_Petites-recettes-de-bonheur-pour-les-temps-diffici_2207

Petites Recettes de Bonheur pour les Temps Difficiles, de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan, est un roman épistolaire qui nous fait suivre la correspondance entre deux femmes de soldats américaines pendant la 2e Guerre Mondiale.

Rita et Glory n’auraient pas été amenées à se connaître si les circonstances avaient été différentes. Mais c’est la guerre et les épouses de soldats partis au front ont besoin de soutien. Les deux femmes commencent à s’écrire, apprennent à se connaître, se confient leurs doutes, leur quotidien, leurs joies et leurs peines. L’amitié naît entre elles et nous vivons avec elles ce qu’elles se racontent par lettres.

Ce roman a été beaucoup comparé au Cercle littéraire des Amateurs d’Epluchures de Patates et la couverture du livre semble jouer sur cette « ressemblance » pour inciter les lecteurs de l’un à se pencher sur l’autre. Personnellement j’ai trouvé que les 2 livres n’avaient pas grand chose à voir. Bien sûr, les 2 sont des romans épistolaires et les 2 ont un rapport avec la 2e Guerre Mondiale. En dehors de ça, ils sont totalement différents. Le lieu, les circonstances, les personnages n’ont rien à voir (heureusement d’ailleurs, sinon autant relire le même bouquin!).

La première moitié du livre m’a semblé assez monotone. Le quotidien de Rita et Glory est parfois drôle, parfois touchant, mais il faut bien dire qu’il n’est pas follement trépidant. Quelques évènements rythment leur vie, on découvre leur passé et la façon dont tout cela modèle leur personnalité, elles échangent quelques recettes (pour moi qui déteste cuisiner, ça n’avait pas grand intérêt et je dois avouer que j’ai sauté tous ces passages sans aucun remords), beaucoup de confidences et s’inquiètent pour leurs hommes partis à la guerre (son mari pour Glory, son mari et son fils pour Rita). Elles parlent de leurs amis, de leurs voisins, de leurs activités, etc.

La 2e moitié bouge un peu plus, les évènements se succèdent avec un peu plus de rythme, ce qui a réveillé un peu mon intérêt. Face à l’adversité, les caractères se révèlent plus profonds qu’ils ne semblaient l’être, l’amitié plus indéfectible et le courage de ces deux femmes face aux épreuves est admirable, sonne juste et vrai.

Ma lecture a été un peu laborieuse, surtout dans la 1e partie. J’avais l’impression que je n’en viendrais jamais à bout. Ensuite j’ai plus apprécié ma lecture, mais il m’a manqué quelque chose pour complètement m’immerger dans cette histoire et réellement l’apprécier. J’aurais aimé en savoir plus sur les activités de Glory avec sa ligue de femmes et celles de Rita à l’USO. J’aurais apprécié davantage ma lecture, il me semble, si la guerre avait eu une présence plus concrète dans l’histoire au lieu d’essentiellement planer comme une Epée de Damoclès au-dessus de la tête des personnages. Dans l’ensemble, tout m’a semblé un peu trop abstrait dans ce livre pour réellement me convaincre. Reste un style assez plaisant et une histoire racontée d’un point de vue original.

Un livre intéressant, mais qui ne m’a pas touchée comme il l’aurait dû. Pas vraiment déçue, car je n’avais pas d’attentes particulières, mais aucun enthousiasme pour tourner les pages.

Vous l’avez lu? Qu’en avez-vous pensé?

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Petites Recettes de Bonheur pour les Temps Difficiles

  1. Il a l’air vraiment bien ! Merci pour cette chronique, je note !

  2. Madame_Love dit :

    Je suis plus tentée par le Cercle littéraire…

  3. Mamzette dit :

    Ben voilà. J’ai vu la couv’, j’ai pensé Cercle littéraire, j’ai cliqué, j’ai lu ton commentaire et j’en conclus que le dicton a raison. Never judge a book by its cover. Publicité mensongère, les gars, c’est un scandale.

    • ducotedechezcyan dit :

      Bah c’est un roman épistolaire, ils ne mentent pas sur la marchandise. Après c’est probablement volontaire de chercher à ressembler au Cercle Littéraire pour attirer plus de lecteurs. Mais créer ce genre de confusion, ça rend la comparaison quasi obligatoire et ce n’est pas forcément un bon plan pour celui qui vient en 2e…
      Enfin je crois savoir que ce livre a plutôt de bonnes critiques en général 😉

  4. Ping : Tag Le dîner littéraire | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s