Le Joyau

9782221145890

Le Joyau, d’Amy Ewing, est le 1er tome d’une dystopie Young Adult, dans laquelle nous suivons la narratrice, Violet, dont le destin est d’être mère-porteuse pour une riche famille.

Dans la Cité Solitaire, les jeunes filles pauvres sont testées à la puberté. Si elles ont un gène spécifique, elles n’ont pas le choix et sont envoyées dans un institut où elles développeront leurs dons dans un seul but: devenir mères-porteuses pour l’aristocratie de la ville. Violet est l’une de ces jeunes filles et, lors d’une grande Vente annuelle, elle est achetée par la Duchesse du Lac, dont elle devra porter la fille.

Nous suivons le quotidien de Violet, 16 ans, qui nous raconte son histoire. Le récit est écrit à la 1e personne, ce qui n’est pas ce que je préfère, mais dans ce cas, ça m’a semblé justifié et c’est donc plutôt bien passé. La narration subjective permet à l’auteur d’en révéler très peu sur son univers, car Violet est assez ignorante de ce qui l’entoure. Nous découvrons l’environnement et les dessous de la Cité Solitaire en même temps qu’elle, donc les explications ne sont pas laborieuses comme c’est parfois le cas dans ce genre d’histoire. Par contre, ça implique d’accepter que parfois, il ne se passe pas grand chose, voire rien du tout.

Le personnage de Violet est assez attachant. Elle ne contrôle rien, ne peut décider de rien, même pas de ce qu’elle va porter ou manger. Son sort fait froid dans le dos, tout comme les gens de qui elle dépend et la plupart de ceux qu’elle rencontre. Et au fil du récit, on découvre des choses plus horribles et plus cruelles encore. On ne peut que s’indigner face à ce qu’on nous raconte de la vie de ces jeunes filles dépouillées de tout, jusqu’à leur nom.

Ce livre a quelques défauts, notamment quelques longueurs et des personnages pas assez développés. Ceci dit, beaucoup de choses maladroites ou qui paraissent tomber de nulle part s’expliquent par le mode de narration choisi par l’auteur. On n’a accès qu’à ce que sait et voit Violet. Si c’est parfois frustrant, ça fait aussi partie du charme du Joyau, car on ne peut que découvrir peu à peu tout ce qui se cache derrière l’histoire de Violet.

On peut regretter également qu’une fois encore, cette dystopie se penche essentiellement sur le thème des femmes-objets et d’une société qui repose quasi uniquement sur la procréation et la servitude d’une catégorie de la population. En cela, Le Joyau ne fait guère preuve d’originalité.

Le thème est assez semblable à celui de La Servante Ecarlate de Margaret Atwood, que j’avais aussi beaucoup aimé, mais qui n’était pas destiné à un public jeunesse et était donc plus poussé pour certaines choses. C’est d’ailleurs cette similitude entre les 2 qui m’a donné envie de lire Le Joyau. J’avais un peu peur que les 2 romans soient trop semblables et le côté romance qui semble être le passage obligé d’une dystopie jeunesse m’inquiétait, mais j’ai finalement passé un très bon moment. J’ai trouvé cette lecture vraiment sympa et assez prenante et je suis impatiente de lire le tome suivant.

jl2781

Vous avez lu Le Joyau et/ou La Servante Ecarlate? Qu’en avez-vous pensé?

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Le Joyau

  1. Madame_Love dit :

    Malgré les petits points négatifs que tu soulèves, j’ai toujours l’envie de découvrir ce livre et aussi La servante écarlate.

  2. Ping : Tag de la séduction livresque | Du côté de chez Cyan

  3. Ping : Séries, cycles et sagas | Du côté de chez Cyan

  4. Ping : Killjoys | Du côté de chez Cyan

  5. Ping : La Rose Blanche | Du côté de chez Cyan

  6. Ping : Le Joyau tome 1,5: La Maison de la Pierre | Du côté de chez Cyan

  7. Ping : La Clé noire | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s