Le Grand Coeur

grand-coeur-Ruffin-caroline-fournier

Le Grand Coeur de Jean Christophe Rufin est un roman biographique racontant la vie de Jacques Coeur.

Résumé de l’éditeur:

Dans la chaleur d’une île grecque, un homme se cache pour échapper à ses poursuivants. Il évoque sa vie hors du commun et tente de démêler l’écheveau de son destin.
Fils d’un modeste pelletier, il est devenu l’homme le plus riche de France. Il a permis à Charles VII de terminer la guerre de Cent Ans. Il a changé le regard sur l’Orient. Avec lui, l’Europe est passée du temps des croisades à celui de l’échange. Comme son palais à Bourges, château médiéval d’un côté et palais Renaissance de l’autre, c’est un être à deux faces. Aussi familier des rois et du pape que des plus humbles maisons, il a voyagé à travers tout le monde connu.
Au faîte de sa gloire, il a vécu la chute, le dénuement, la torture avant de retrouver la liberté et la fortune.
Parmi tous les attachements de sa vie, le plus bouleversant fut celui qui le lia à Agnès Sorel, la Dame de Beauté, première favorite royale de l’Histoire de France, disparue à vingt-huit ans.
Son nom est Jacques Cœur.

Ecrit à la 1e personne, ce livre nous raconte la vie de ce personnage hors du commun, de son ascension à sa chute, en passant par ses rêves et ses réalisations. Jacques Coeur est une figure locale incontournable dans ma région, mais à part les grandes lignes de son histoire, je ne connaissais pas grand chose à son sujet. J’ai beaucoup appris avec ce roman: sur la vie de Jacques Coeur, sur les personnages qui l’entouraient, sur cette époque troublée (pour mémoire: Guerre de 100 Ans contre l’Angleterre, Jeanne d’Arc, Charles VII, rivalité papes de Rome vs papes d’Avignon, etc), sur les connaissances et la géographie du Moyen-Age, sur bien d’autres choses encore. Et en même temps, ce livre est un roman d’aventures qui nous fait voyager en Europe et en Orient, nous emmène au coeur de la guerre, nous parle d’ambition et d’amour.

J’ai beaucoup apprécié le style de Jean Christophe Rufin, que je découvrais avec ce roman. C’est fluide, les phrases s’enchaînent et nous entraînent à la suite de son narrateur. Certains passages sont un peu longs (dans un livre qui fait près de 600 pages, c’est un peu dur à digérer), car Jacques Coeur entre dans tous les détails de sa vie, ce qui fait que c’est parfois un peu ennuyeux. Je dois avouer que certains jours j’ai eu du mal à me motiver pour continuer ma lecture, même si dans l’ensemble, j’ai apprécié ce que je lisais. Je reste un peu mitigée après avoir refermé ce livre: j’ai aimé le style de l’auteur, j’ai trouvé l’histoire intéressante et instructive, mais certains passages m’ont paru assez interminables et j’ai eu du mal à en venir à bout.

Vous avez lu ce livre? Qu’en avez-vous pensé?

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Le Grand Coeur

  1. Ce livre m’intrigue, je le rajouter à ma PAL :). Les livres historiques entre biographie et roman sont mes préférés, j’ai l’impression d’apprendre de nouvelles choses, de me cultiver, le tout sans forcément m’en apercevoir, en m’amusant ^^.

    • ducotedechezcyan dit :

      C’est vrai qu’on apprend des choses sans s’en rendre compte avec ce genre de livres 😉
      Après c’est parfois difficile de démêler la réalité de la fiction…

  2. mamzette dit :

    C’est à dire que ça ne sent pas des masses la happy end, là.Tu dis qu’il retrouve la liberté, mais moi la torture… mmmpff… ceci dit, je vais wikipéder ferme (oui, je me créer mon propre dictionnaire au fur et à mesure que j’avance) vu que je suis totalement ignorante côté cœur de Jacques. Enfin, Jacques coeur, mais j’ai toujours besoin de me dégoter des astuces mnémotechniques pour retenir les noms. Et là, c’est la tomate coeur de boeuf pour coeur de Jacques. Oui, je sais. Je vais me coucher.

    • ducotedechezcyan dit :

      Je connaissais les grandes lignes de son histoires, donc je savais à quoi m’en tenir 😉
      Je note que tes moyens mnémotechniques incluent toujours des trucs qui se mangent (et que tu es toujours en mode post-Pâques) ^^

  3. Cassie dit :

    j’avais bien aimé ce livre même si la dernière partie trainait en longueur selon moi 😉

  4. Ping : Challenge avec moi-même #2 | Du côté de chez Cyan

  5. Ping : Challenge avec moi-même #3 | Du côté de chez Cyan

  6. Presque un coup de coeur ! Presque ! J’ai dévoré ce roman, il est vraiment super, même si, comme toi, j’ai décelé quelques longueurs…c’est d’ailleurs à cause de ça que j’ai frôlé le coup de coeur sans l’atteindre ! !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s