Blablas de blogueuse #2

keep-calm-and-bla-bla-bla-5

Comme je vous l’expliquais ici, j’ai décidé de poster de temps en temps un billet un peu différent (il faut bien varier les plaisirs), pas vraiment des humeurs, mais plutôt des choses en rapport avec ma vie de lectrice et de blogueuse, ou parfois qui n’auront rien à voir, on verra.

ON NE PEUT PAS LUTTER CONTRE SON DESTIN

Aujourd’hui j’avais envie de vous raconter une petite anecdote familiale que je trouve mignonne, même si ça m’a valu un regard mauvais de la part de ma belle-soeur, qui considère que les idées que je donne à ses filles sont calamiteuses (c’est ma faute si leurs Barbies explorent la galaxie ou traquent des trafiquants de bébé animaux au lieu de chercher l’âme soeur et de faire des enfants).

L’autre jour, je jouais avec Grande Belette (l’aînée de mes nièces, 11 ans bientôt) à un jeu de société que vous connaissez peut-être: Destin. C’est un jeu où vous devez affronter les aléas de la vie: faire des études, travailler, vous marier, faire des enfants, etc. Vous recevez de l’argent ou vous devez payer vos factures, en quelques mots, comme disait le slogan, c’est Le Jeu de la Vie (ça fait follement rêver ^^). Sur chaque case, vous avez des instructions sur ce que vous devez faire, genre « une chèvre a mangé vos fleurs, passez votre tour », ou bien « vous découvrez un trésor englouti, vous recevez des sous ».

Le truc, avec ce jeu, c’est qu’on ne peut pas échapper à son soi-disant destin: on est obligé de passer par toutes les étapes bien-pensantes que la société nous fait regarder comme « normales » et indispensables à une vie heureuse. Honnêtement, ce truc m’horripile, avec ses idées rétrogrades et réac, mais bon, que ne ferais-je pas pour faire plaisir à Grande Belette? Surtout que jouer à ce jeu avec n’importe laquelle des Belettes, c’est nettement plus fun que ce qu’avaient prévu les créateurs du jeu. Parce que si elles tombent sur la case « vous êtes journaliste », aussitôt elles se voient comme Loïs Lane et quand elles doivent en passer par la case mariage, elles épousent Teal’c (de Stargate, pour ceux qui ne connaissent pas) ou Iron Man (même en étant Loïs Lane, on n’est pas fan d’un super-héros qui met ses sous-vêtements par-dessus ses fringues, dans la famille, en plus Robert Downey Jr, voilà quoi).

Bref, ne nous égarons pas! J’en reviens à mon anecdote toute mignonne. Dans ce jeu, la case préférée de Grande Belette, c’est celle où elle vend un roman qu’elle a écrit à une maison d’édition. D’ailleurs elle hésite encore: doit-elle vendre en premier sa fanfic du Club des Cinq ou son cross-over Percy JacksonVioletta? ça mérite réflexion ^^ Quoi qu’il en soit, son manuscrit lui rapporte un joli billet d’une valeur de 100 000€, qu’elle empoche toujours avec des étoiles plein les yeux. Jusqu’ici elle ne m’avait pas dit pourquoi, mais dimanche elle m’en a fait la confidence:

« Tu te rends compte, Tata, de combien de livres on pourrait acheter avec 100 000€? »

Publicités
Cet article, publié dans Blabla, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Blablas de blogueuse #2

  1. Madame_Love dit :

    C’est beau et mignon.
    Tu devrais écrire un livre qui raconte plus d’aventure avec toi et ta famille, j’ai adoré et je suis triste que ce soit si court.

    • ducotedechezcyan dit :

      Merci 😉
      Mais tu sais il n’y a pas tant à dire sur ma famille, on n’a pas une vie follement trépidante ^^

      • Madame_Love dit :

        Mais la façon dont tu raconte est très sympa. Après, je dis pas que tu ne peux pas enjoliver 2-3 trucs pour créer des situations plus cocasses.
        Si jamais tu cherche un agent contacte moi, agence Love : au cœur du livre.

  2. Distrayante dit :

    Oh c’est trop mignon ! Et je suis d’accord avec le com de Madame Love, tu devrais écrire un livre sur ta famille 😉

  3. mamzette dit :

    Tu es mon nouveau modèle. Mon neveu a six mois, mais j’ai déjà commencé un travail de sape intensif pour expulser les voitures dont lui parle son père au profit des livres et autres créations. Tu me prouve donc que ça marche, tout ça n’est pas perdu, je ne travaille pas pour rien. Je retourne de ce pas plancher à mon prochain guet-apens, en espérant que la chair de ma soeur atteigne un jour le niveau de sagesse de Grande Belette, à qui je tire mon chapeau.
    Ps: Robert Downey Jr, quoi.

    • ducotedechezcyan dit :

      Je suis donc un modèle pour quelqu’un? ça alors!
      Grande Belette ne te lit pas, mais si elle le faisait elle te dirait « Arrête de parler et fais voir tes livres » 😛
      PS: toi aussi, RDJ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s