Vestiges d’Arcadia

51MULHa63vL._

Vestiges d’Arcadia est la 1e partie d’Arcadia – L’Intégrale de Fabrice Colin, qui nous emmène dans un monde teinté d’onirisme.

Des artistes pré-raphaëlites de l’époque victorienne et de jeunes parisiens de notre siècle vivent d’étranges évènements dans un monde en plein délitement. Nous voyageons entre Londres, la France et l’Italie, entre les siècles, entre des univers où la magie s’immisce de tous côtés.

J’avais lu il y a quelques mois Bal de Givre à New York, du même auteur, que j’avais beaucoup aimé et dont le style m’avait envoûtée. Avec Arcadia, Fabrice Colin nous transporte dans un tout autre univers, mais tout aussi poétique et pétri d’onirisme.

Au début, on a l’impression d’être perdu dans les bribes d’un rêve assez confus, les scènes se succèdent sans qu’on y décèle une ligne directrice ou le moindre sens. C’est un peu décousu, mais on se laisse emporter par le style exigeant et recherché de Fabrice Colin. Malgré tout, on aspire à comprendre et peu à peu – surtout en arrivant dans le dernier tiers, pour être honnête – les choses se mettent en place et on entrevoit le fil conducteur semé par l’auteur tout au long du livre, même si le chemin est sinueux.

Vestiges d’Arcadia s’achève sur un début et non sur une fin. Le début d’une aventure qui se poursuivra dans la seconde partie, intitulée La Musique du Sommeil, dont je vous reparlerai très bientôt.

Pour finir, si j’ai aimé cette histoire bien que j’aie eu souvent l’impression de m’y être égarée, c’est pour cette sublime édition que j’ai eu un énorme coup de coeur. Outre le dessin de la couverture, qui m’a fait rêver à la minute où je l’ai vu, il faut souligner le magnifique travail de Bragelonne sur cette collection baptisée Le Mois du Cuivre: embossage et dorures à l’extérieur, papier de qualité et arabesques à l’intérieur. Une petite merveille!

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Vestiges d’Arcadia

  1. Madame_Love dit :

    Le livre objet a l’air très beau, je comprends ton engouement^^
    Ça me plait bien que la fin soit en fait un début, ça a l’air très intéressant mais peut-être un peu trop onirique pour moi.

    • ducotedechezcyan dit :

      Par moments on se sent un peu perdus, mais le style est tellement beau qu’on se laisse happer quand même 😉
      L’image ne rend pas justice au livre, je suis complètement sous le charme 🙂

  2. Ping : Tag 13 livres à conseiller | Du côté de chez Cyan

  3. Ping : Séries, cycles et sagas | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s