Les Evaporés

89400866_o

Les Evaporés est un roman contemporain de Thomas Reverdy se déroulant au Japon.

Yukiko est une jeune japonaise qui vit aux Etats-Unis. Lorsque sa mère l’appelle du Japon pour lui dire que son père a disparu, elle prend l’avion avec son ami Richard, dans l’espoir de le retrouver. Même si, là-bas, ceux qu’on appelle les « évaporés » ne reviennent jamais chez eux.

Nous suivons Yukiko et Richard dans leur voyage au Japon pour retrouver le disparu. En parallèle, nous suivons Kaze, le père disparu, dans sa nouvelle vie. Choc des cultures, quotidien entre Japon traditionnel et Japon moderne, ambiance post-apocalyptique quand l’auteur nous emmène sur les lieux du tsunami et de la catastrophe de Fukushima, mais aussi nostalgie et espoirs des protagonistes, voilà les thèmes abordés dans ce roman.

Le style est très poétique, très fluide, et nous plonge dans une ambiance très particulière qui n’est pas dépourvue d’un certain fatalisme. Je découvrais l’auteur avec ce livre et j’ai été charmée par sa plume très agréable.

L’intrigue est très lente et ne débouche sur rien. J’avoue qu’arrivée à la moitié du livre, je trouvais déjà le temps long. Quelques informations nous sont données au fil des pages, mais rien n’est jamais résolu, à une exception près, et on n’est pas plus avancés à la fin qu’au début du roman.

On apprend beaucoup de choses sur le Japon et le style est très agréable, en dehors de ça je me suis beaucoup ennuyée et la fin m’a frustrée. A lire si vous aimez les livres basés sur l’ambiance et les belles plumes. Si vous espérez des réponses à la fin, passez votre chemin.

***

Les Evaporés. De Thomas Reverdy. Editions Flammarion.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les Evaporés

  1. mamzette dit :

    J’aime bien quand tu confirmes les soupçons que je peux avoir sur un bouquin et qui font que je n’avais pas encore cédé. Moi, les livres qui ne mènent à rien, même bien écrits, ça me donne envie de faire un feu de Poche. Tu viens donc peut-être de m’éviter un incendie.

    • ducotedechezcyan dit :

      Confirmeuse de soupçons, c’est tout moi ^^
      Dommage pour l’incendie, tu aurais peut-être attiré quelques pompiers musclés et sexys 😆

  2. Ping : Ce que j’ai lu en août | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s