Victor, de la Brigade Mondaine

51ywkzsvwIL._SY344_BO1,204,203,200_

Victor, de la Brigade Mondaine, est un roman de Maurice Leblanc, le 36e tome des aventures d’Arsène Lupin, le célèbre gentleman cambrioleur.

Années 1930, Paris. Une mystérieuse affaire de bons de la Défense volés, jalonnée de meurtres, défraie la chronique. Le nom de l’insaisissable Arsène Lupin, génie de la cambriole et de l’évasion, s’y trouve mêlé, incitant l’inspecteur Victor, de la Brigade Mondaine, à se lancer dans l’enquête.

Nous suivons le récit du point de vue de Victor, un dilettante de la police particulièrement doué qui fait de la chasse au gentleman cambrioleur une affaire personnelle, d’autant qu’y est mêlée une jeune femme qui lui a tapé dans l’oeil. De péripéties en meurtres, nous sommes entraînés dans une intrigue à tiroir sur laquelle plane l’ombre d’Arsène Lupin. L’affaire prend des proportions rocambolesques, jusqu’à son dénouement théâtral.

Le roman suit un schéma habituel à plusieurs autres romans de la série, mais n’en est pas moins plaisant à suivre. Le rythme devient plus haletant au fil des pages et on a hâte de découvrir le fin mot de l’histoire. En ce qui me concerne, j’avais deviné pas mal de choses, mais je crois que Maurice Leblanc fait partie de ces auteurs qui sèment suffisamment d’indices pour amener son lecteur à comprendre où il veut en venir et ça n’a pas nui à mon plaisir. Au contraire, j’étais impatiente de voir comment on en arriverait à ce que j’avais deviné.

Le style a vieilli et on le sent sur certaines tournures ou expressions qui semblent un peu étranges au 1er abord. Mais on s’habitue très vite et ce n’est pas gênant, même si, aujourd’hui, on peut trouver que les personnages, notamment Arsène Lupin, ont un côté naïf qui prête parfois à sourire.

Une très bonne aventure, qu’on a du mal à lâcher avant la fin, dans la lignée des précédents livres de Maurice Leblanc consacrés à Arsène Lupin. Pas mon préféré, mais j’ai pris un grand plaisir à retrouver ce personnage charismatique et facétieux. Une excellente lecture.

***

Victor, de la Brigade Mondaine. De Maurice Leblanc. Editions Le Livre de Poche. 313 pages.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s