L’Eveil de Mademoiselle Prim

9782266253604

L’Eveil de Mademoiselle Prim est un roman contemporain de Natalia Sanmartin Fenollera.

Prudence Prim répond à une offre d’emploi et devient bibliothécaire pour un particulier, dans un village où s’est regroupée une communauté désirant vivre selon d’autres préceptes que ceux du monde moderne. L’éducation des enfants et la vie familiale y sont privilégiées, laissant de côté le stress et l’obligation de productivité.

Résumé ainsi, ça laisse rêveuse… Pourtant j’ai très rapidement déchanté. Outre les considérations sur les méfaits de notre société consumériste, que je partage totalement, on se retrouve au milieu d’une communauté dont les idées pourraient avoir été sponsorisées par l’Eglise catholique et quelques autres. La ligue féministe du village se donne pour but de trouver un mari aux habitantes célibataires, parce que dépendre d’un époux est selon ses membres une meilleure vie que de dépendre d’un employeur (à côté de cela, je n’ai pas souvenir d’avoir vu un seul des maris dans cette histoire, hormis un, qui illustrerait plutôt le propos inverse). L’employeur de Prudence est censé représenter un Mr Darcy moderne, comparaison qui revient régulièrement, assortie d’un enthousiasme béat pour sa perfection absolue, ce que, vu son comportement, j’ai trouvé parfaitement gerbant.

Bref, je vais m’arrêter là sur la description du contenu, vous avez compris l’idée générale: j’ai détesté ce livre, qui m’a horripilée du début à la fin. La plupart des idées développées sont arriérées (le mariage est une fin en soi, la foi en Dieu est la seule voie envisageable si on réfléchit logiquement, etc, etc) et jettent selon moi le discrédit sur les communautés anti-consuméristes existant réellement. Quant aux idées sur l’éducation, si elles ne sont pas inintéressantes, elles sont utopistes et irréalisables pour des enfants destinés à vivre dans la réalité. Derrière ce fatras anti-féministe et pro-religieux se cache une bête romance, niaise à souhait et sans autre fondement que de transformer une héroïne forte et indépendante (bon, un peu bornée, mais on ne peut pas tout avoir) en idiote influençable n’ayant plus une seule idée à elle.

Pour le style, il est plutôt agréable et fluide, ce qui rend facile la lecture de toutes ces bêtises. Seul reproche sur ce point: l’un des personnages principaux n’a pas de nom, ce qui oblige l’auteur à user continuellement de périphrases un peu lourdes pour parler de lui. D’ailleurs, de mémoire, je crois qu’un seul des personnages masculins a un nom…

Vous l’aurez compris, ce n’est pas un livre que je conseillerai, mais il semble qu’il ne soit pas mal noté sur Babelio (3/5, je crois), alors à vous de voir si vous voulez tenter cette lecture. Si vous avez lu ou comptez lire ce livre, je serais intéressée de savoir ce que vous en pensez 😉

***

L’Eveil de Mademoiselle Prim. De Natalia Sanmartin Fenollera. Editions Pocket. 345 pages.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour L’Eveil de Mademoiselle Prim

  1. Mince, la couverture & le résumé me tentait bien pourtant 🙂

  2. Estelle dit :

    Merci pour la critique, je vais passer mon chemin…. 😉

  3. mamzette dit :

    J’adooooooore quand tu sabordes un livre. C’est mon côté mesquin, ça le nourrit, ça le défoule, tu es ma thérapie personnalisée. Grâce à toi, je ne tuerai personne aujourd’hui, mon côté obscur est satisfait.

    • ducotedechezcyan dit :

      Tu me connais, quand je peux rendre service ^^
      Mais je ne saborde pas pour saborder, non plus. Quand j’adore, je le dis, alors j’estime que j’ai le droit de dire aussi quand j’ai détesté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s