Legend

th (3)

Legend. De Marie Lu. Editions Castelmore. 384 pages.

Résumé de l’éditeur:

June est un prodige. À quinze ans, elle fait partie de l’élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l’armée. Day est le criminel le plus recherché du territoire. Originaire des quartiers pauvres, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l’arrêter. Issus de deux mondes complètement opposés, June et Day n’ont aucune raison de se rencontrer… jusqu’au jour où le frère de June est assassiné. Persuadée que Day est responsable de ce crime, June va le traquer… Mais est-elle prête à découvrir la vérité ?

(Je vous mets le résumé de l’éditeur faute d’avoir réussi à le faire correctement moi-même sans vous spoiler.)

Nous nous retrouvons ici dans un monde dystopique assez original malgré quelques clichés habituels à ce style de littérature. Le monde « d’en-haut » où vit la frange privilégiée de la population est lissé et conditionné pour soutenir la dictature; les quartiers pauvres sont avilis, voire persécutés par le gouvernement et ses représentants. S’ajoute à cela une épidémie, des tests d’aptitude qui décident de votre avenir et une guerre larvée avec les Colonies et les Patriotes, 2 entités mystérieuses qui luttent contre la société où vivent les 2 héros de cette histoire: June, officier surentraîné de la République, et Day, le criminel le plus recherché du « pays », qui nous font naviguer entre les différentes couches de la société. Leur rencontre va changer leur vision des choses et faire la trame de l’histoire.

Jusque là, tout va bien, l’intrigue est sympathique et le monde que nous décrit l’auteure très intriguant. Mon plus gros problème avec ce livre a été que les protagonistes ont seulement 15 ans et que je n’ai pas cru une minute qu’ils pouvaient vivre ces aventures. Déjà, on se retrouve avec un surdoué qui a commencé sa carrière criminelle à l’âge de 10 ans. Même surdoué, c’est difficile à gober. Quant à June, à 15 ans, elle est livrée à elle-même et engagée à un grade élevé dans l’armée. Même s’agissant d’un prodige, ça a aussi du mal à passer. Si les personnages avaient eu ne serait-ce que 5 ans de plus, ç’aurait été nettement plus crédible. Je sais qu’on est dans du YA, mais je pense qu’un public adolescent peut s’identifier aussi bien à des personnages un peu plus âgés.

Le style est agréable, sans être extraordinaire. La lecture est facile et rapide. Les chapitres alternent entre le point de vue de Day et celui de June, le tout étant écrit à la 1e personne. Ce qui m’a quelquefois posé problème, parce que le style est toujours le même et que parfois je devais retourner en début de chapitre faute de me rappeler qui parlait, ce qui a perturbé ma lecture. Outre cela, l’auteure passez beaucoup de temps à décrire le look de ses personnages, du détail de l’habillement à celui de la coupe de cheveux. J’ai vite trouvé ça énervant et sur la fin j’avoue avoir sauté tous ces passages, ce qui n’a en rien gêné ma compréhension des évènements.

Pour finir, l’univers est assez peu développé. On apprend quelques détails au fil des chapitres, mais rien ne nous est vraiment décrit, on reste dans le flou. Je ne parle pas de l’environnement et des paysages, mais de la société où évoluent Day et June, dont on ne sait que peu de choses (un autre désavantage du « je » est que les personnages connaissent leur monde et n’expliquent donc rien à son sujet). Les enjeux semblent se cantonner à « les riches veulent garder le pouvoir et réduisent les pauvres en esclavage ». D’autre part, on ne sait rien de ce qui se passe à l’extérieur de la ville, sauf qu’il y a une guerre avec les Colonies (dont on ne sait rien non plus). On ne peut que faire des suppositions au vu des maigres indices qui nous sont laissés.

Je lirai la suite, car j’espère que tout ce qui reste trop succinct dans ce tome 1 y est développé, mais à aucun moment ma lecture n’a été haletante et la fin, assez décevante, ne donne pas d’impatience à savoir ce qui va se passer après. J’avoue que les excellents avis que j’ai vus passer un peu partout me laissent perplexe… J’ai trouvé le concept intéressant, mais la mise en oeuvre très moyenne et l’ensemble trop survolé. Ceci dit, je soupçonne que la romance amorcée dans ce tome 1 n’est probablement pas étrangère à l’engouement qu’il suscite. En ce qui me concerne, j’attends beaucoup plus d’une lecture de ce genre que les émois amoureux de 2 adolescents, surtout quand leurs exploits manquent à ce point de crédibilité.

En résumé, une lecture moyenne qui penche résolument vers la déception, mais dont l’univers propose suffisamment de choses intéressantes pour m’inciter à lire au moins le 2e tome.

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Madame_Love, je vous invite à aller voir ce qu’elle en a pensé sur son blog 😉

Si vous l’avez lu, votre avis m’intéresse, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé dans les commentaires 🙂

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Legend

  1. Ping : Un livre peut en cacher un autre » Legend, tome 1

  2. plumesdelune dit :

    J’ai eu un peu le même avis que vous deux, c’est mignon, mais ça va pas très loin non plus. Il manque une certaine profondeur à l’histoire (et pour la crédibilité, on repassera).

    • ducotedechezcyan dit :

      Ce que tu dis me rassure un peu, parce que je n’ai vu quasiment que des avis super enthousiastes… C’est frustrant de ne pas aimer autant que les autres!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s