Mes Précieux #3

6b2b4be9184a4aeb22f588970a8c1d1f

Mes précieux, ce sont ces livres que je considère comme les trésors de ma bibliothèque. Ces livres coup de coeur ou livres doudous dont je ne vous ai jamais parlé parce que le blog n’existait pas encore lorsque je les ai (re-re-re-re-re-)lus. Et dont je meurs d’envie de parler parce qu’ils sont trop bien!

J’avais inauguré cette « rubrique » aux débuts du blog avec Le Cercle littéraire des Amateurs d’Epluchures de Patates et De bons Présages, puis je l’avais mise de côté par manque de temps (c’est plus facile et rapide de parler des livres qu’on vient de lire que de ceux qu’on a lus il y a longtemps, même si on les a lus plusieurs fois). J’avoue que ça me frustre un peu de ne pas laisser de place sur mon blog à toutes ces super-lectures qui m’ont beaucoup marquée, alors j’ai décidé d’exhumer cette rubrique. J’essaierai de publier un billet sur « mes précieux » régulièrement à partir de maintenant (vous me direz si ça vous intéresse).

Aujourd’hui j’ai choisi de vous parler d’une longue saga qui fait partie de mes préférées et qui m’a récemment aidée à sortir d’une grosse panne de lecture.

***

ƒ`ionsx€h…^mmmmmnnnnnoooooLa Ballade de Pern ou Cycle de Pern. D’Anne McCaffrey. Editions Pocket, collection Science-Fantasy. 17 tomes (en français) + 1 recueil de nouvelles.

De quoi ça parle?

Nous sommes sur Pern, une planète près de laquelle gravite l’Etoile Rouge, un astre qui répand sur sa surface les Fils, à chaque fois que leurs trajectoires sont assez proches. Soit environ pendant 50 ans tous les 250 ans. Les Fils sont des organismes sans intelligence mais qui dévorent tout sur leur passage: êtres vivants, plantes, etc. Pour les combattre, les habitants de Pern élèvent des dragons, qui les calcinent avant qu’ils touchent le sol. La société pernaise, très hiérarchisée (et machiste), est divisée en 3 castes: les Weyrs, garnisons des chevaliers qui élèvent et montent les dragons; les Forts, gérés par des Seigneurs régnant sur les populations qui dépendent d’eux; les Ateliers, sortes de guildes d’artisans sous l’autorité d’un Maître, qui produisent pour l’ensemble de la communauté. Au moment où commence le 1er tome, Pern est en déclin. Les Fils ne sont pas tombés depuis plusieurs siècles et les gens les ont relégués au rang de légende; ils ont donc cessé, pour la plupart, de respecter les coutumes et c’est le chaos dans toutes les couches de la société. Les chevaliers-dragons sont à la recherche de celle qui sera la maîtresse de la nouvelle reine-dragon (comme dans une ruche, seule la reine est à même de donner naissance aux générations futures), alors que l’Etoile Rouge s’apprête à nouveau à répandre les Fils.

Mon résumé peut donner l’impression que l’histoire est très compliquée, mais ce n’est pas le cas. Ce qui est compliqué, c’est de réussir à restituer la richesse de cet univers en si peu de mots.

1064579_10700336Car avec cette saga, nous plongeons dans un univers extrêmement riche, très original et sur lequel on apprend énormément de choses au fil des tomes. Le mélange Fantasy-SF, assez discret au début, se développe tout au long du récit avec un grand luxe de détails qui rendent l’ensemble très réel pour le lecteur et permettent une immersion très rapide.

Les points positifs: les dragons, qui sont des personnages à part entière, la variété des histoires racontées au sein d’un fil plus général, le mix SF-Fantasy, l’action (il y en a beaucoup), l’aventure, les personnages… Et j’ai parlé des dragons? ^^ Au niveau du style, c’est fluide, agréable, efficace; les pages se tournent vite et l’auteure sait maintenir ses lecteurs en haleine. Pour finir, si on nous décrit une société d’inspiration médiévale franchement machiste, Anne McCaffrey raconte son histoire le plus souvent du point de vue féminin et s’attache à des personnages de femmes fortes qui font évoluer les choses et s’arrachent à leur condition.

livres-chant-du-dragonLes points négatifs: l’ensemble est assez manichéen: les gentils sont gentils et les méchants sont méchants. ça manque parfois vraiment de nuance, peu de personnages antagonistes ont une personnalité vraiment intéressante. Ils sont là avant tout pour faire avancer l’intrigue en prenant le contre-pied de l’avis général.

A noter également que certains tomes sont dispensables et donnent plus une impression de remplissage qu’autre chose. Leur intérêt est d’explorer davantage Pern et son histoire, mais ils ne font que se greffer sur l’histoire principale sans lui apporter de réelle plus-value.

Je vous montre les couvertures de mon édition, qui date des années 90, mais Pocket a récemment réédité toute la série sous forme d’Intégrale. Cette nouvelle édition ne reprend pas l’ordre de publication original, mais propose les différents tomes dans un ordre plus ou moins chronologique. Je trouve personnellement aberrant de ne pas respecter l’ordre d’écriture des différents tomes: outre le risque de spoiler qui est loin d’être négligeable, certains points expliqués dans les 1ers tomes ne sont plus abordés dans les romans et nouvelles parus plus tard.

Les Chroniques de Pern - Anne McCaffreySi vous avez envie de vous lancer dans cette saga (ce que je vous conseille vivement), voici la liste des tomes dans l’ordre où ils ont été publiés à l’origine:

  • Le Vol du Dragon
  • La Quête du Dragon
  • Le Chant du Dragon
  • La Chanteuse-Dragon de Pern
  • Le Dragon Blanc
  • Les Tambours de Pern (celui-ci peut être lu avant Le Dragon Blanc sans préjudice, il fait partie de la « trilogie des Harpistes »)
  • La Dame aux Dragons
  • Histoire de Nerilka
  • L’Aube des Dragons
  • Les Renégats de Pern
  • Tous les Weyrs de Pern (ce tome-ci et le précédent peuvent également être inversés)
  • Les Chroniques de Pern: La Chute des Fils (recueil de nouvelles situées à différents moments de l’histoire pernaise, qui explorent des thèmes vraiment intéressants)
  • Les Dauphins de Pern
  • L’OEil du Dragon
  • Le Maître-Harpiste de Pern
  • Les Ciels de Pern
  • La Lignée du Dragon

Je n’ai pas lu Le Maître-Harpiste de Pern et La Lignée du Dragon, je ne suis pas sûre qu’ils soient parus dans ma vieille édition. L’histoire « globale » trouvant sa conclusion avec Tous les Weyrs de Pern, je ne pense pas qu’ils me manquent. A savoir également que de nombreux « bonus » (guides, atlas et nouvelles) n’ont jamais été traduits en français; les quelques nouvelles qui l’ont été ont été publiées dans des anthologies de fantasy.

Je vous laisse avec une couverture de l’édition intégrale, n’hésitez pas à me dire si la série vous tente ou, si vous l’avez lue, ce que vous en avez pensé 😉

th (1)

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Mes Précieux #3

  1. Très bonne idée : c’est vrai que certains livres nous marquent… et que l’on commence un blog bien plus tard. Alors c’est vraiment intéressant de rédiger un petit billet dessus, car ce sont parfois ces livres-là qui nous ont donné le goût de la lecture et l’envie de faire un blog !

  2. juliesuitsonfil dit :

    Bonne idée 🙂 je l’ai fais pour certains livres sur babelio mais des avis succints 😉

    • ducotedechezcyan dit :

      Merci 😉
      Les précédents étaient plus courts, mais là c’était difficile de faire succinct vu l’ampleur de la saga ^^

  3. Madame_Love dit :

    Très intéressant ! Ca donne envie de découvrir cette histoire.
    De plus, c’est vraiment chouette que tu nous conseille un ordre de lecture c’est un vrai plus surtout si on achète l’intégral dont tu parles.

    • ducotedechezcyan dit :

      Merci 😉
      Et le bon point, c’est que les livres sont plus courts que ceux de la série de Feist ^^
      Malheureusement je crois que ce n’est pas la seule intégrale où l’ordre des tomes a été modifié, d’après ce que je sais… 😦

      • Madame_Love dit :

        En tout cas sur Kobo j’ai vu qu’ils se trouvent à l’unité 🙂
        Ce sera déjà pas mal de commencer par un seul.

        • ducotedechezcyan dit :

          Au moins le problème chronologique de l’Intégrale ne se posera pas 😉

          • Madame_Love dit :

            Peut-être, parce qu’ils sont numérotés et le premier correspond à la même couverture que l’intégral. Donc je présage qu’ils sont du même bord.
            Mais si on suit tes conseils pas de soucis 🙂
            Pour l’instant j’ai vraiment envie de me plonger dans le cycle de Feist, je ne veux pas trop m’éparpiller dans des sagas trop longues mais la tentation est forte.

            • ducotedechezcyan dit :

              Je pense qu’avec les titres, ce sera facile de voir à quoi les numéros correspondent 😉
              J’adore l’univers de Feist, mais il est beaucoup plus facile de se plonger dans celui de Pern. Les livres sont plus courts et se lisent beaucoup plus vite 😉

            • Madame_Love dit :

              Je comprends, mais je suis déjà dedans, le mal est fait ahahah !
              (et si mes souvenirs sont bons c’est de ta faute !)

            • ducotedechezcyan dit :

              Je plaide coupable ^^
              Pour Krondor, on peut faire des pauses entre les cycles (ce que j’ai fait), ça permet de se lancer dans d’autres sagas 🙂

  4. mamzette dit :

    Moi je valide, j’adore cette rubrique! Bon sauf que là joker, je ne peux pas, humainement, ajouter 17 volumes à ma PAL. Ou alors j’arrête de travailler pour lire toute la journée, ce qui me plairait franchement mais qui marche moyennement bien pour le loyer… faut que je creuse l’idée.

    • ducotedechezcyan dit :

      Mais il n’y a que les 10-11 1ers tomes qui sont indispensables 😀
      Si tu trouves un truc pour financer le loyer, fais-moi signe, ça m’intéresse ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s