La Princesse invisible #2

gribouilles

Un petit conte sans prétention écrit pour Grande Belette quand elle était toute petite. Le 1er épisode est ICI. Il faut le lire pour comprendre la suite, ne le zappez paa 😉

N’hésitez pas à commenter, toutes les critiques pour m’améliorer m’intéressent 😉

***

LA PRINCESSE INVISIBLE #2

Le pingouin frileux

Milla marcha longtemps, longtemps et finit par arriver au Pôle Nord. Depuis longtemps, la petite brise avait dû rebrousser chemin, car la banquise était le territoire du terrible Vent du Nord. Il y avait de la neige et de la glace partout et le Vent du Nord soufflait si fort que la petite princesse devait se courber pour continuer à avancer. Elle avait très froid et son nez se mit à couler. Elle commença à éternuer, éternuer, éternuer très fort. « Qui est là ? » demanda une petite voix tremblotante. « Es-tu un fantôme ? » Milla se remit à pleurer : elle en avait vraiment assez qu’on la prenne pour un fantôme ! « Nooon ! Je ne suis pas un fantôme ! Je m’appelle Milla et je suis invisible. Et toi, qui es-tu ? Où es-tu ? Je ne te vois pas. »

Elle plissa les yeux et regarda partout autour d’elle. Elle finit par apercevoir une petite silhouette sortir timidement de derrière un amas de neige. C’était un pingouin ! Mais pas un pingouin ordinaire : celui-là avait un bonnet blanc à rayures rouges, avec un gros pompon rouge au sommet, une écharpe et de gros moufles à rayures blanches et rouges eux aussi et une paire de grosses bottes fourrées. Milla n’en croyait pas ses yeux ! Elle n’avait jamais vu un pingouin de cette sorte ! « Je m’appelle Pimpin » dit le pingouin. « Je suis très content de te rencontrer, même si je ne te vois pas ! Tu es vraiment invisible ? » Pimpin n’avait jamais entendu parler d’une fillette invisible et il était curieux de savoir comment Milla avait pu le devenir. Mais surtout Pimpin avait très froid et il préférait rentrer chez lui pour écouter cette bonne histoire. Aussi il invita notre petite princesse à venir partager son dîner (de la soupe de poisson) et à se réchauffer près de sa cheminée. Milla, qui avait très froid, le suivit avec plaisir.

Pimpin habitait un joli petit igloo caché derrière un rocher qui le protégeait du vent. A l’intérieur, l’odeur du dîner leur mit l’eau à la bouche, aussi se dépêchèrent-ils de se mettre à table. Pendant qu’ils mangeaient, Milla raconta au petit pingouin comment elle était devenue invisible et comment elle était venue jusqu’au Pôle Nord pour retrouver le chapeau à clochettes du lutin. « Mais maintenant que je suis là, je ne sais pas où il peut bien être caché ! » « Ne t’inquiète pas, » lui dit le pingouin, « je crois que je sais où il est tombé. Les autres pingouins m’ont parlé d’un drôle de bonnet qui est tombé dans l’eau il y a quelques jours. Si tu veux, nous irons voir demain. » Milla fut rassurée et elle s’endormit aussitôt qu’elle fût couchée.

Le lendemain matin, après avoir pris leur petit déjeuner (des tartines de poisson), Milla et Pimpin s’emmitouflèrent dans des bonnets, des écharpes et des moufles à rayures blanches et rouges et mirent de grosses bottes fourrées avant de sortir dans le froid de la banquise. « Je croyais que les pingouins aimaient le froid, » dit Milla. « Pourquoi est-ce que tu as autant de bonnets, d’écharpes et de moufles à rayures blanches et rouges et de bottes fourrées ? » Le pingouin baissa la tête, tout honteux. « C’est parce que je suis frileux, » répondit Pimpin. « Plus frileux que moi, ça n’existe pas. Les autres pingouins se moquent tous de moi à cause de ça. » Et effectivement, quand ils passaient près d’autres pingouins, tous se mettaient à rire de l’accoutrement de Pimpin.

Ils arrivèrent à un gros trou dans la glace dans lequel on voyait l’eau de la mer et quelque chose de doré qui brillait tout au fond. De nombreux pingouins étaient attroupés autour du trou et regardaient dans le trou en discutant avec agitation. « Que se passe-t-il ? » demandèrent Milla et Pimpin en chœur. « Il y a quelque chose de bizarre au fond de l’eau, » répondirent les autres pingouins, « et personne ne veut plonger pour aller pêcher et nous avons très faim. Nous ne savons pas quoi faire. » Pimpin raconta aux autres toute l’histoire de Milla et comment elle était devenue invisible. Il leur expliqua que ce qu’ils voyaient au fond de l’eau était le bonnet à clochettes du lutin et qu’il ne fallait pas avoir peur. « Quelqu’un doit aller le chercher, » dit un pingouin. Et tous étaient d’accord que quelqu’un devait y aller, mais personne ne voulait se dévouer. Milla se mit à pleurer. « Jamais je ne redeviendrai visible, » dit-elle, « je ne sais pas nager, je ne peux pas aller chercher le bonnet du lutin moi-même. »

Alors Pimpin ôta son bonnet, son écharpe et ses moufles à rayures blanches et rouge et quitta ses bottes fourrées. « Je suis peut-être le plus frileux de tous les pingouins du monde, » dit-il, « mais je nage plus vite que ne souffle le terrible Vent du Nord. Je vais aller chercher le bonnet du lutin ! » Et il plongea dans le trou ! Il nagea très longtemps et dut aller très profondément sous l’eau, car le bonnet avait coulé tout au fond de la mer. L’eau était de plus en plus froide mais Pimpin continua à nager, à nager encore plus loin et il finit par atteindre le fond. Il attrapa le bonnet et remonta aussi vite qu’il le put. Il sortit du trou au milieu de tous les pingouins qui le regardaient. Il avait tellement froid qu’un glaçon pendait au bout de son bec. Il se dépêcha de remettre son bonnet, son écharpe et ses moufles à rayures blanches et rouges et ses bottes fourrées. Il donna le bonnet du lutin à Milla, qui dit bien fort pour que tout le monde l’entende : « Tu es peut-être le plus frileux de tous les pingouins du monde, mais tu es aussi le plus héroïque ! » Et tous les autres pingouins l’applaudirent.

A suivre!

Publicités
Cet article, publié dans Mes gribouilles, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour La Princesse invisible #2

  1. C’est toujours aussi mignon et tu écris très bien ! Bravo !

  2. Ping : La Princesse invisible #3 | Du côté de chez Cyan

  3. Madame_Love dit :

    Ça se lit très facilement, c’est adapté au public visé 🙂

  4. Ping : La Princesse invisible #4 | Du côté de chez Cyan

  5. Ping : La Princesse invisible #5 | Du côté de chez Cyan

  6. Ping : La Princesse invisible #6 | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s