Boulevard de la Mort

boulevard de la mort

Boulevard de la Mort. Scénario et réalisation de Quentin Tarantino. Avec entre autres: Kurt Russel, Zoé Bell, Rosario Dawson, Vanessa Ferlito, Sydney Tamiia Poitier, Tracy Thoms, Rose MacGowan. Durée: 110 minutes.

Le film est divisé en 2 parties, chacune d’elles étant consacrée à un groupe de copines en vadrouille qui auront affaire à Stuntman Mike, un ancien cascadeur au comportement inquiétant.

J’avais ce DVD dans mes étagères depuis des années et je n’avais jamais eu trop envie de le voir. Après avoir vu (et détesté) le début de Kill Bill, mon intérêt pour le cinéma de Tarantino (je suis une fan de Pulp Fiction!) avait considérablement diminué. J’avais l’impression qu’il tombait dans la facilité en faisant toujours la même chose, en plongeant de plus en plus dans le gore.

Bon alors, pour le gore, Boulevard de la Mort n’est effectivement pas en reste. Il n’y a que quelques scènes dégueu, mais elles le sont à fond! Âmes sensibles, ne vous abstenez pas, mais soyez prévenues!

Mais commençons par le commencement. Les scènes d’exposition, comme toujours chez Tarantino, sont assez longues, bavardes et, ici, franchement ennuyeuses. Les filles que nous suivons, menées par Jungle Julia, animatrice radio à succès, sont parfaitement antipathiques (enfin, je suppose que le public masculin se contentera de mater) et inintéressantes. Passer la moitié du film à les regarder picoler en allumant les hommes présents n’est pas follement passionnant. Heureusement Kurt Russel est là, ringard et bizarre à souhait. Il est presque aussi barbant que les filles qu’il regarde, mais on sent que quelque chose de louche se trame et la tension monte pour le spectateur si ce n’est pour les protagonistes, éméchées et inconscientes.

Boulevard de la mort

Ici arrive enfin une scène d’action, avec l’utilisation de la voiture de Mike comme un personnage à part entière. Comme si une fois au volant celui-ci endossait sa véritable personnalité. De vieux ringard libidineux à psychopathe flippant en quelques secondes. Kurt Russel est fabuleux (comme toujours!) dans ce rôle taillé sur mesure pour lui par Tarantino-le-fanboy (« It’s Snake Plissken!! » exulte-t-il dans le making of, tout comme j’exulte moi-même à chaque fois que je vois Kurt Russel depuis New York 1999), qui s’en donne à coeur joie avec son acteur. Au point de s’attribuer dans le film le rôle du barman pour pouvoir lui donner la réplique.

Boulevard_de_la_mort

La 2e partie commence plus ou moins comme la 1e, mais après seulement quelques minutes un peu trop girly où on appréhende de retrouver le même schéma que dans la 1e partie, place à l’action! Et de l’action, il n’y aura plus que ça jusqu’à la fin du film, sous forme de course-poursuite et de cascades en série. D’où la présence de Zoé Bell, cascadeuse impressionnante, qui joue ici son propre rôle: pas besoin d’une doublure pour réaliser les innombrables cascades dont elle sera la vedette. Et, là encore, Tarantino s’en donne à coeur joie. Le film devient une ode aux cascadeurs et, le film étant réalisé sans avoir recours à des modifications par ordinateur, on reste sous le choc des images. Quand on y réfléchit à tête reposée, on se dit qu’il faut être taré pour prendre de tels risques juste pour faire un film, mais sur le coup il faut reconnaître que ça en jette un max! Et d’ailleurs, Tarantino avoue qu’il a fait ce film pour pouvoir filmer toutes ces cascades et travailler avec les fous furieux assez cinglés pour les réaliser ^^

boulevard de la mort

L’intrigue de ce film tient sur un demi-timbre poste: des filles très peu vêtues et un psychopathe en voiture qui les traque. Même en cherchant bien, il n’y a rien d’autre. Et je dois reconnaître que j’ai trouvé le temps très (très) long dans la 1e partie. Mais Boulevard de la Mort est une vraie claque visuelle. Outre les scènes sur la route, qui ressemblent à une longue cascade de plus d’une heure, les images sont époustouflantes. On peut dire ce qu’on veut de Tarantino et de son goût pour l’hémoglobine et la violence gratuite, on ne peut que s’incliner devant son immense talent de réalisateur. L’attention portée aux détails est quasi-obsessionnelle (si vous êtes attentifs, vous verrez les affiches de Jungle Julia sur la route, par ex), les décors et les costumes sont exactement ce qu’ils doivent être, la musique, comme toujours dans ses films, est choisie avec beaucoup de soin. Et les plans sont somptueux, tout est filmé au millimètre près. Du grand art!

En bref, même si j’ai trouvé l’histoire complètement débile et la 1e partie très longue, j’en ai pris plein les yeux avec ce film-OVNI bourré d’humour noir, de cascades hallucinantes et, aussi, d’un féminisme aussi jubilatoire que certaines scènes violentes envers les personnages pénibles. Et s’il ne vous faut qu’une seule raison pour vous décider à voir ce film: Tarantino est un génie de la réalisation!

A signaler que les bonus contenus dans l’édition DVD sont super intéressants, ne les zappez pas!

boulevard de la mort - Quentin Tarentino

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Boulevard de la Mort

  1. Nirrita dit :

    Perso j’ai adoré le film, et je retrouve mon avis chez toi aussi. Chouette critique !
    (Par contre c’est Tarantino pour l’orthographe ;))

  2. mamzette dit :

    Pareil, je me suis accrochée comme une folle tout le long de la première partie… et j’avoue, j’ai appuyé sur le bouton avance rapide plus d’une fois. Mais la sublime bande son m’a tenue jusqu’à la seconde partie ultra-jouissive et rien que pour elle, ça valait la peine d’attendre 😀

    • ducotedechezcyan dit :

      Disons qu’on est ravis de la conclusion de la 1e partie alors qu’on ne devrait pas ^^
      Tu as raison: heureusement qu’il y a la bande son, sinon j’aurais sans doute lâché pendant la 1e partie et ça aurait été dommage 🙂

  3. un grand moment de mes années fac !!!! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s