Ils ne me laisseront pas un souvenir impérissable #8

quelle-epique-epoque-opaqueQuelle Epique Epoque Opaque. D’Anne Pouget. Editions Casterman. 172 pages.

Le chevalier Philibert et son fidèle écuyer Cornebulle sont chargés par Merlin d’attraper le démon des fautes d’orthographe. S’ensuivront maintes aventures plus loufoques les unes que les autres dans un Moyen-Âge fantastique rempli d’embûches.

Ce livre a le mérite d’entraîner le jeune lecteur dans une époque et ses légendes, en particulier celles de Brocéliande. L’enfant apprendra beaucoup de chose en s’amusant et découvrira le Moyen-Âge à travers les aventures de 2 personnages assez empotés. En tant que lectrice adulte, je reconnais tout l’intérêt pédagogique de ce livre, mais je n’ai pas trop adhéré à ce que je lisais. L’argument de départ m’a paru trop simpliste; l’humour et les jeux de mots m’ont très rapidement horripilée. A réserver à son public-cible.

A noter que les chapitres se présentent comme un manuscrit enluminé (en noir et blanc seulement, malheureusement), avec lettrines et illustrations à l’appui du titre.

***

Les TRibulations d'une Caissière. Anna SamLes Tribulations d’une Caissière. D’Anna Sam. Editions La Loupe*. 223 pages.

L’auteure, ancienne caissière de supermarché, nous dévoile les dessous du métier, à travers une série d’anecdotes racontées sur le mode humoristique.

La lecture est agréable, le style plaisant et les anecdotes assez représentatives, même si on n’imagine pas à quel point la bêtise humaine, parfois, peut aller loin. De quoi nous faire réfléchir à notre comportement vis-à-vis des employés que nous croisons et à l’absurdité de notre système commercial.

Cependant, si j’ai apprécié ma lecture, je l’aurais probablement presque aussi vite oubliée que je l’ai lue, rien ne m’ayant réellement marquée dans ce livre sinon l’humour et le recul avec lesquels l’auteure parle de son ancienne profession.

***

Coup de Foudre à Austenland - Shannon HAleCoup de Foudre à Austenland. De Shannon Hale. Editions Charleston. 254 pages.

Jane est tellement fan d’Orgueil et Préjugés qu’elle compare tous ses petits amis à Darcy et fait foirer toutes ses relations. Pour l’aider à aller de l’avant, sa grand-tante lui lègue par testament un séjour à Austenland, où elle pourra vivre à fond son fantasme austenien.

Vous vous doutez que si ce livre figure dans un billet de ce genre, c’est que ma lecture n’a rien eu de transcendant ^^ La dédicace de 2 lignes, à elle seule, m’a plus fait rire que le livre dans son intégralité…

L’héroïne est pathétique, les personnages secondaires sont pathétiques, l’histoire est pathétique… Malgré la brièveté du roman, j’ai trouvé le temps TRES long! Heureusement, le style est agréable et certaines expressions sont assez drôles. C’est pour moi le seul point positif de cette énième et très dispensable resucée d’Orgueil et Préjugés.

Publicités
Cet article, publié dans Blabla, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Ils ne me laisseront pas un souvenir impérissable #8

  1. Cassie dit :

    je n’en ai lu aucun et ils ne me tentent pas plus que ça 😉

  2. J’avais vu le film Coup de foudre à Austenland et je te rassure, il ne laisse pas un souvenir impérissable là aussi ^^

  3. Madame_Love dit :

    Je te souhaite meilleur pioche pour la prochaine fois 🙂

  4. Ping : Ce que j’ai lu en août | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s