Boulevard du Crépuscule

boulevard_du_crepuscule

Boulevard du Crépuscule (Sunset Boulevard). Réalisation: Billy Wilder. Scénario: Billy Wilder, Charles Brackett et D.M. Marshman Jr. Avec entre autres: William Holden, Gloria Swanson et Erich von Sroheim. 110 minutes.

Le pitch: un scénariste fauché fuyant ses créanciers devient le gigolo d’une richissime vieille actrice de films muets qui espère faire son grand retour au cinéma.

Le film s’ouvre sur la police repêchant un cadavre dans une piscine, celui de Joe Gillis, scénariste raté à Hollywood. En voix off, celui-ci va nous raconter comment il en est arrivé là, dans un long flashback qui compose la quasi-totalité du film.

bdc8

Alors qu’il fuyait ses créanciers, Joe rencontre par hasard Norma Desmond, ex-star du cinéma muet, qui va l’engager pour l’aider à réécrire un scénario sur lequel elle travaille depuis des années et qui est censé lui permettre de faire son grand retour à l’écran. Celle-ci vit dans une luxueuse maison, véritable autel à sa gloire passée. De fil en aiguille, le jeune homme va devenir un homme entretenu par cette femme mûre autoritaire et mentalement instable, maintenue dans l’illusion de sa célébrité par son ex-mari devenu son domestique.

Mais Joe va tomber sous le charme de Betty, la fiancée de son meilleur ami (vous l’aurez compris, le sens moral du personnage laisse un peu à désirer ^^), avec qui il commence à écrire un scénario. Prête à tout pour garder Joe auprès d’elle et obsédée par la renaissance de sa carrière cinématographique, Norma va tout faire pour briser leur idylle et revenir devant les caméras.

bdc12La trame de l’histoire en elle-même est assez simple et, reconnaissons-le, pas franchement passionnante ou trépidante. Les personnages sont peu attachants, plutôt pathétiques et parfois franchement antipathiques, voire carrément flippants. La quasi-totalité du film est un huis-clos assez malsain qui suit Joe, Norma et Max, qui vivent quasiment reclus dans une propriété luxueuse, mais clairement autant périclitante que sa propriétaire. Otage consentant d’une maîtresse trop âgée pour lui, mais trop riche pour être quittée, le narrateur subit les effets des humeurs de celle-ci, mais aussi ceux de sa propre faiblesse. Incapable de vivre dans la misère tout comme Norma est incapable de vivre dans l’ombre, les 2 personnages ne peuvent que s’enliser tout au long du film, avant de payer le prix de leur aveuglement.

Follement gai, n’est-ce pas? ^^

phpthumb_generated_thumbnailjpgPourquoi voir ce film, alors? Pour plusieurs bonnes raisons. La première est que Billy Wilder fait ici une critique acerbe d’Hollywood et de ses dessous. A travers des allusions et des anecdotes disséminées tout au long de l’histoire, l’hypocrisie et la cruauté du milieu sont montrées du doigt.

L’autre point fort du film est la multiplication des références au « grand » cinéma. Des titres sont cités, des pointures d’Hollywood apparaissent dans leur propre rôle (Cecil B De Mille ou Buster Keaton par exemple), Gloria Swanson s’auto-parodie dans un petit sketch destiné à Joe, etc. De nombreux acteurs sont également cités, ainsi que quelques faits divers de l’époque. C’est tout un univers familier pour le cinéphile qui forme le fond et le liant de l’histoire, en la replaçant dans un contexte précis, replié sur lui-même.

Les acteurs quant à eux sont fabuleux. Gloria Swanson est même grandiose et frise le génie dramatique dans certaines scènes. Son imitation de Charlie Chaplin, notamment, est formidable. Son personnage est un mélange de démesure et de vulnérabilité qui puise également dans le passé véritable de l’actrice (au point que ce sont ses photos personnelles qui décorent la maison), donnant une profondeur et une vérité impressionnante à sa prestation. Ici, Gloria Swanson montre qu’elle n’est pas seulement une ex-star du muet à la poursuite de sa gloire passée, comme son personnage, mais une merveilleuse actrice qui crève l’écran et éclipse ses partenaires, même quand elle donne l’impression d’en faire des tonnes.

sunsetPour finir, ce film est une vraie leçon de cinéma. Les décors, les costumes, les éclairages, la photographie sont superbes et la réalisation est soignée, imaginative et travaillée au millimètre près. Si l’histoire en elle-même ne m’a pas passionnée, l’immense talent de toutes les personnes impliquées m’a totalement subjuguée.

Si vous vous intéressez au cinéma, ce film est à voir, c’est une pépite. De nombreux réalisateurs actuels pourraient en tirer des leçons utiles.

***

J’ai vu ce film dans le cadre d’un petit défi personnel* consistant à (re)voir des films marquants de l’histoire du cinéma et quelques-uns plus récents que je n’ai pas encore eu l’occasion de voir. Pourquoi ce défi? Parce que les programmes télé n’ont aucun intérêt (à l’exception de quelques documentaires), que ma médiathèque possède une collection de classiques du cinéma assez impressionnante et que j’ai envie de voir de bons films, pour changer.

J’ai établi une liste d’environ 80 films en me basant sur des tops des meilleurs films établis par des magazines comme Les Cahiers du Cinéma ou autres (genre la BBC) et de films qui ont marqué mon entourage. J’espère monter jusqu’à 100 films pour faire un compte rond, alors si vous avez des titres à me suggérer, ça m’intéresse 😉

* Si ça vous intéresse d’en savoir plus sur le sujet, dites-le moi et je vous ferai un petit billet de présentation.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, Défi cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Boulevard du Crépuscule

  1. Systia dit :

    *lève la main*
    Ça m’intéresse !

    Je n’ai pas de titre à te proposer pour l’instant, par contre (pis j’aime pas les comptes ronds, ça manque de poésie ^^).

    Il a l’air intéressant, ce film, en tout cas 🙂

    • ducotedechezcyan dit :

      J’ai récolté d’autres titres aujourd’hui, ce qui monte mon compte à 93 🙂 Tu n’as pas tort, pour les comptes ronds, mais j’ai déjà numéroté les lignes de mon carnet jusqu’à 100, alors… ^^
      Si un titre te vient, tu sais où me trouver 😉
      Je note que le sujet t’intéresse, même si tu es la seule, je ferai sûrement un billet, donc.

  2. Je veux voir ce film depuis des lustres ! C’est un super défi et oui, ça m’intéresserait de savoir ce que tu as mis dans ta liste !

    • ducotedechezcyan dit :

      ça faisait longtemps aussi que je voulais le voir et je ne regrette pas d’avoir pris le temps de le faire 🙂
      Ok pour la liste, je partagerai 😉 Merci!

  3. Outis-mais-tu-t-en-doutais dit :

    Je viens de faire de l’archéologie dans ma mémoire. Je ne me souviens de ce film que dans les très grandes lignes. Je ne sais pas si j’aurai le courage de le revoir aujourd’hui.
    Par contre,je lève aussi la main pour connaitre ta liste 😛

  4. Ping : Défi cinéma | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s