La Part des Flammes

La PArt des Flammes - Gaëlle Nohant

La Part des Flammes. De Gaëlle Nohant. Editions Héloïse d’Ormesson. 493 pages.

Paris, 1897. A sa sortie du couvent, Constance d’Estingel s’est fiancée avec un jeune homme peu apprécié de ses parents. De son côté, Violaine de Raezal, jeune veuve à mauvaise réputation, tente de trouver sa place dans le monde après la mort de son mari. Ces 2 femmes qui ont du mal à suivre la voie tracée pour elles par la société vont rencontrer Sophie d’Alençon, épouse d’un prince de France et soeur de l’impératrice Sissi, qui va changer leur vie autant que la catastrophe à laquelle les 3 protagonistes vont être mêlée: l’incendie du Bazar de la Charité, qui va décimer de nombreuses familles de la haute société.

J’avais repéré ce livre suite au visionnage d’un reportage sur la naissance du cinéma qui mentionnait le dramatique incendie dont il est question ici. C’est-à-dire bien avant qu’il soit à la mode sur la blogo/booktubosphère. Le battage fait autour de ce roman depuis quelques mois sur ces médias m’avait fait passer l’envie de le lire, mais je l’avais réservé à la médiathèque et lorsque j’ai reçu l’avis de retour, je me suis dit que c’était un signe, qu’il fallait que je le lise.

Bien m’en a pris, car j’ai beaucoup aimé ce livre. Je ne me sens pas dévorée par l’enthousiasme enflammé (sans mauvais jeu de mots ^^) dont on fait preuve certaines, mais j’ai trouvé l’histoire extrêmement intéressante et bien racontée.

La plume de Gaëlle Nohant est très belle et très fluide. Le style s’adapte à l’époque où se déroulent les évènements et, à part une ou deux tournures qui m’ont chagrinée, j’ai vraiment apprécié, j’ai trouvé que ça permettait une immersion totale dans le récit.

L’histoire n’est pas exempte de longueurs, mais l’intrigue est très addictive, notamment la partie concernant l’incendie en lui-même. On a l’impression de vivre les évènements avec les personnages et c’est à la fois fascinant et terrifiant. J’ai eu la sensation d’être en apnée pendant cette partie du livre tellement c’est bien raconté.

Même si cet incendie est l’évènement-phare de l’histoire et que tout s’articule autour du récit de ces quelques heures tragiques, le thème essentiel du roman est la condition des femmes à la Belle Epoque. Et quelles terribles conditions pour elles! Totalement dépendantes d’un père ou d’un mari, emprisonnées dans des vêtements aussi contraignants que les moeurs auxquelles on les astreint, empêtrées dans la religion et les normes sociales, pour ne citer que quelques exemples, ces femmes devaient avoir envie de hurler!

La vie artistique et littéraire de l’époque est également évoquée, ainsi que la vie sociale de la bonne société. Les allusions au « bas-peuple » sont plus rares et moins développées, mais ont également leur importance dans l’intrigue. Les évènements historiques des décennies qui précèdent ne sont pas oubliés, ni le contexte politique. Tout ceci contribue à faire de La Part des Flammes un livre passionnant et instructif, qu’il est difficile de lâcher et qui se lit très rapidement.

Si vous ne l’avez pas encore lu, je ne peux que vous le conseiller très vivement! Si vous l’avez lu, qu’en avez-vous pensé? 😉

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La Part des Flammes

  1. J’ai aussi lu La part des flammes il y a quelques mois. J’avais apprécié que l’auteure parle d’un fait historique mais ce n’est pas une lecture qui m’a beaucoup marqué. Je suis allé au bout mais les longueurs ont eu raison de mon intérêt pour la part des flammes ….

    • ducotedechezcyan dit :

      Comme quoi la perception de chacun peut être très différente 😉
      Remarque il est trop tôt pour dire si cette lecture me marquera à long terme!

  2. Ping : Ce que j’ai lu en janvier | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s