Les Dents de la Nuit

Les Dents de la Nuit, petite anthologie vampirique - Sarah Cohen-Scali

Les Dents de la Nuit. Petite Anthologie « vampirique ». Présentée par Sarah Cohen-Scali. Editions Le Livre de Poche Jeunesse. 219 pages.

Résumé de l’éditeur: Dracula est peut-être le plus célèbre des vampires, il est loin d’être le premier, ou le dernier… De Théophile Gautier à Stephen King, en passant par Dumas, Bradbury et d’autres maîtres du genre, dix nouvelles pour découvrir toutes les facettes de cet être mythique. Romantique, sanguinaire ou tyrannique, le suceur de sang revêt des visages différents, mais toujours inquiétants. Préparez-vous à trembler…

Ce recueil propose 10 nouvelles ou extraits de nouvelles écrites par des auteurs classiques et d’autres plus contemporains sur le thème des vampires. Si la qualité est à peu près égale sur l’ensemble des nouvelles pour ce qui est des intrigues, c’est la plume qui fait la différence pour moi: un Maupassant, un Gauthier ou un Tolstoï se démarquent nettement d’un Gorman ou d’un King par exemple. La richesse du style des uns me semble plus correspondre à une ambiance vampirique que la modernité des autres. J’ai été plus sensible aux textes un peu gothiques.

Si je devais élire la nouvelle la plus originale, je choisirais celle de Ray Bradbury; mais celle que j’ai préféré est celle de Tolstoï, parce que je trouve que c’est la plus proche du mythe original et que c’est ce que je recherchais avec ce livre.

Quelques points m’ont chagrinée dans ce recueil, l’essentiel étant que l’anthologiste a choisi de présenter des extraits de certaines nouvelles qui étaient trop longues à son goût au lieu de l’intégralité du texte. Sarah Cohen-Scali précise que c’est pour ne pas décourager les jeunes lecteurs qui sont la cible du recueil. Je trouve l’argument facile. Un lecteur adolescent qui va s’intéresser au sujet ne va pas se décourager parce qu’un texte a plus de pages. Et pourquoi ne pas choisir d’autres nouvelles plus courtes, si on pense que c’est un problème? Surtout que, pour avoir lu la version intégrale de la Morte amoureuse, je me rends compte que la version proposée ici est moins bonne; j’imagine que c’est le cas aussi des autres histoires tronquées et je trouve ça frustrant.

D’autre part, j’aurais apprécié que chaque nouvelle soit présentée et remise dans son contexte séparément et pas seulement brièvement dans la préface.

Pour finir, une des nouvelles n’est pas une histoire de vampires, mais de fantômes. Je me suis demandé ce qu’elle faisait là.

A noter pour les plus sensibles que les histoires proposées ici ne font pas peur 😉 Mais j’ai fortement apprécié que les histoires proposées soient de « vraies » histoires de vampires monstrueux et pas des niaiseries avec vampires pour midinettes.

Dans l’ensemble, une lecture sympathique, mais qui aurait mérité une édition plus complète. L’occasion malgré tout de (re)découvrir certains auteurs qu’on n’imaginait pas forcément se pencher sur ce thème.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les Dents de la Nuit

  1. Madame_Love dit :

    Y a t’il un problème avec l’article ? Il ne s’affiche pas chez moi 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s