Agatha

Agatha. De Frédérique Deghelt. Editions Plon. 272 pages. (2017)

J’ai lu ce livre grâce à NetGalley et aux éditions Plon, que je remercie pour cette découverte.

Résumé de l’éditeur:

En 1926, à l’âge de trente-six ans, Agatha Christie abandonne sa voiture sur un chemin de campagne avec à l’arrière quelques effets personnels, non loin du cottage où son époux passe le week-end avec sa maîtresse. Toute l’Angleterre la recherche. Son mari est même soupçonné de meurtre. On la retrouve dix jours plus tard dans un hôtel du Yorkshire. Amnésie consécutive à un accident ? Folie passagère ? Fugue ? Drame conjugal ? Ou opération publicitaire ?

Si la disparition d’Agatha Christie n’a plus vraiment le même mystère qu’à l’époque, ce que cette femme traversa dans ce moment difficile et qui l’a poussée à faire de sa vie une fiction reste assez flou. D’autant plus qu’elle n’a jamais rien livré de cet épisode, pas même dans son autobiographie…

Que se passe-t-il dans la tête d’un écrivain lorsqu’il ne peut plus écrire ? C’est à cette question que Frédérique Deghelt s’est intéressée en se glissant dans la peau de la reine du polar.

***

Le livre débute alors qu’Agatha Christie, dont la mère vient de mourir, découvre que son mari a une maîtresse et souhaite divorcer. Elle espère donner un choc salutaire à l’infidèle en disparaissant le temps d’un week-end, mais les choses ne se passent pas comme elle l’avait prévu et l’affaire prend des proportions médiatiques énormes. L’histoire est basée sur un évènement réel de la vie d’Agatha Christie, sur lequel celle-ci ne s’est jamais épanchée par la suite.

Au vu du résumé, je m’attendais à des considérations sur l’écriture et le travail d’Agatha Christie, ou à une aventure dans le genre de ses romans. Or ce qu’on a ici, c’est de l’auto-apitoiement et des lamentations. « Mais pourquoi m’a-t-il fait ça? », « Qu’est-ce que j’ai fait de mal? », etc, etc. J’ai espéré qu’après le 1er chapitre, où les choses se mettaient en place, on allait passer à autre chose. Ce ne fut pas le cas. Tout au long du livre, on tourne en rond sur les mêmes geignements. Agatha change d’environnement, de nom, d’interlocuteurs, mais pas de registre et nous inflige ses plaintes du début à la fin. Je dois dire que j’ai trouvé le temps TRES long…

Le gros point positif de ce livre, c’est la plume très fluide et très agréable de l’auteure. L’écriture est vraiment de qualité, dans un style à la fois soutenu et accessible. Je regrette d’autant plus que cette plume n’ait pas eu plus à proposer qu’une interminable litanie de plaintes.

Là où la série Doctor Who avait profité de l’aubaine offerte par ce mystérieux évènement pour nous offrir un superbe épisode so british et totalement « christien », Frédérique Deghelt a fait le choix de l’introspection et de la dépression. Vous devinez quelle version j’ai préféré…

Je ne vous dirai pas que c’est un mauvais livre, ce n’est pas le cas. Mais je vais vous conseiller de lire le 1er chapitre pour vous faire une idée: si ça vous plaît, foncez; si vous trouvez ça ennuyeux, sachez que l’ensemble de l’histoire est dans le même genre, vous verrez si vous avez envie d’aller plus loin. Personnellement, il m’a fallu un temps fou pour venir à bout de cette histoire, j’ai failli m’endormir dessus à plusieurs reprises… Dommage…

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Agatha

  1. Merci pour cet avis. Moi qui suis fan d’Agatha Christie, je ne sais pas si je vais le lire du coup. 😉

  2. Quel dommage. Le résumé était tentant, mais là du coup, je n’ai pas envie de découvrir ce livre. De toute façon je n’avais pas prévu de le lire dans l’immédiat, car je n’ai encore rien lu de cette grande auteure, donc autant commencer par son oeuvre. 🙂

  3. CristySevla dit :

    J’ai adoré l’épisode du Docteur Who dont tu parle, d’ailleurs en lisant le résumé, j’ai tout de suite pensé à cet épisode. Du coup, ce n’est pas ta chronique qui va me convaincre de me consacrer à cette lecture, je vais plutôt regarder à nouveau cet épisode du Docteur Who mdr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s