Sériemaniac épisode #4: des scoops et de l’aventure!

C’est avec beaucoup de retard que je vous poste ce billet sur 2 séries découvertes dernièrement il y a quelques temps: Notorious et Hooten & the Lady. J’ai commencé ces 2 séries sur les conseils de copinautes de forum, merci à elles 😉

***

Notorious. Série américaine créée par Josh Berman pour ABC. Avec entre autres: Piper Perabo, Daniel Sunjata, Kate Jennings Grant, Aimee Teegarden et Adam Rayner. 10 épisodes de 42 minutes. 2016. Série annulée au terme de sa saison 1.

Julia George est productrice d’une célèbre émission d’actualités; Jake Gregorian est un avocat réputé. Tous deux ont un accord pour s’entraider: l’une y gagnera des scoops, le second pourra manipuler l’opinion publique en présentant une version qui lui convient des affaires dont il est chargé.

Après une présentation relativement rapide des personnages et du contexte, l’histoire débute avec l’affaire Oscar Keaton. Keaton, client de longue date de Jake, est accusé du meurtre de sa femme. L’intrigue va s’étirer à peu près sur la moitié de la saison, avant de se conclure et de laisser la place à une seconde affaire. En parallèle à ces fils rouges, chaque épisode propose une histoire qui se boucle à la fin.

Nous avons donc ici pour héros des personnages ambitieux, hyper agressifs dans leur travail, prêts à tout pour être les meilleurs. Autant le dire tout de suite, je les ai trouvé particulièrement antipathiques, ainsi que les seconds couteaux qui les entourent. Une seule chose compte: gagner. Gagner un procès, gagner de l’audimat, peu importe, ce qu’ils veulent, c’est gagner.

Les enquêtes quant à elles sont plutôt bien ficelées, même si les fils rouges reposent sur tellement de twists qu’ils finissent par faire passer les enquêteurs pour des gros incapables. C’est bien connu que les avocats et les journalistes sont bien plus doués pour résoudre des crimes…

Vous trouvez mon enthousiasme plus que limité? Jusqu’ici je n’ai pas été très positive, c’est vrai ^^

L’intérêt de cette série repose avant tout, pour moi, sur la vision qu’il offre du système judiciaire et des médias aux Etats-Unis (nous ne sommes pas mieux lotis en France, mais la série ne se passe pas chez nous, donc je ne m’écarterai pas du sujet). On découvre ici à quel point il est facile de manipuler les gens en jouant sur l’image et sur les mots, à quel point le système est corrompu et fragile, à quel point l’idée que les gens se font d’une personne qui réussit dans la vie est faussée par les médias. Les protagonistes de cette série sont prêts à tous les coups bas pour obtenir ce qu’ils veulent, dussent-ils mentir, voler ou détruire les autres pour y parvenir.

Ne parlons pas de la profonde stupidité de Julia et de Louise, la présentatrice-vedette, dans leur quête du scoop ultime; de celle de Jake et ses associés, lorsqu’ils causent une dangereuse course-poursuite au lieu de s’en remettre aux compétences de la police; de celle de tous ces gens qui se fichent des conséquences pourvu qu’ils parviennent à leurs fins.

Bref, le propos de la série n’est sans doute pas de développer ces thèmes, mais c’est ce que j’ai trouvé le plus intéressant: les prétendus héros sont en fait de belles enflures. Être avocat ou productrice, ce n’est pas glamour, c’est sale et mesquin, ça joue sur le bêtise et la méchanceté humaines. Et c’est le fait que tout ceci est affiché sans honte qui fait l’intérêt de la série, même si ce n’est pas le sens premier de l’intrigue.

Pour le côté fangirling, j’ajouterai que mon intérêt est monté en flèche avec l’apparition du personnage du procureur Max Gilford, interprété par le très télégénique Adam Rayner, qui m’a semblé neeeeettement plus agréable que les autres personnages ^^ (vous me direz ce que vous en pensez :D)

A noter que les fils rouges ne sont pas tous résolus en fin de saison et que le dernier épisode lançait de nouveaux arcs pour une suite qui ne verra pas le jour. Personnellement ça ne m’a pas frustrée du fait que la seconde grosse affaire dont il était question ne m’a pas tellement emballée.

***

Hooten & the Lady. Série britannique créée par Tony Jordan, James Payne, Sarah Phelps, Jeff Povey et Richard Zajdlic pour Sky 1. Avec entre autres: Michael Landes, Ophelia Lovibond, Jessica Hynes, Shaun Parkes et Jane Seymour. 8 épisodes de 47 minutes. 2016.

Lady Alexandra Lindo-Parker est une historienne et archéologue passionnée employée par le British Museum. Elle convainc ses supérieurs de la laisser partir à la recherche de trésors archéologiques à travers le monde. Au cours de sa première expédition, elle rencontre Hooten, un aventurier dépenaillé qui court après les mêmes objets qu’elle, mais dans le but de les vendre pour gagner beaucoup d’argent. Le duo va faire des étincelles.

La série, qui lorgne vaguement du côté d’Indiana Jones ou de Sidney Fox l’Aventurière, joue avant tout sur les différences et la complémentarité entre ses deux personnages principaux. Ce qui fait tout le sel de l’histoire, ce sont leurs échanges exaspérés et leurs taquineries incessantes. Lady Alex est une aristocrate érudite et énergique, qui profite de ses expéditions pour fuir son envahissante et très snob génitrice, celle-ci s’étant mis en tête de préparer à sa fille (et à son très convenable fiancé) un mariage extravagant. Hooten est un américain malpoli, (très) débraillé et un peu irresponsable, qui n’a plus rien à perdre et qui plonge dans les ennuis sans complexes. Les joutes verbales entre eux sont généralement hilarantes et ils finissent toujours par se retrouver dans des situations impossibles.

Le gros point fort de Hooten & the Lady est de ne pas du tout se prendre au sérieux. C’est complètement n’importe nawak tout le temps (pour la crédibilité historique et archéologique, on repassera), mais il se passe toujours quelque chose et on ne s’ennuie jamais. On voyage énormément, aussi: chaque épisode se passe dans un pays différent. C’est dépaysant et ça évite de se lasser (les épisodes étant construits plus ou moins sur le même modèle, on pourrait vite trouver ça répétitif). Et on passe de tombes antiques à un trésor de pirates ou à des reliques tsaristes sans complexes.

A part un épisode que j’ai trouvé mauvais, j’ai beaucoup ri des disputes et des mésaventures des deux héros. La série est parfaite pour l’été et peut être regardée sans problème avec des enfants.

A ce jour, je n’ai trouvé aucune info concernant une éventuelle saison 2 (si vous en avez, ça m’intéresse!), mais je regarderai la suite avec plaisir si elle voit le jour 🙂

***

Vous avez vu une de ces séries? ça vous a plu? Dites-moi ce que vous en avez pensé 😉

Publicités
Cet article, publié dans Séries, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Sériemaniac épisode #4: des scoops et de l’aventure!

  1. Je ne connaissais pas ces séries, mais je suis bien tentée par la seconde !

    • ducotedechezcyan dit :

      Je te la conseille si tu aimes les séries d’aventures sans prise de tête (et que tu n’es pas à cheval sur la crédibilité archéologique ^^) 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s