Hippocrate aux Enfers

Hippocrate aux Enfers. Les Médecins des Camps de la Mort. De Michel Cymes. Editions Stock. 214 pages. (2015)

Ce livre documentaire propose une énumération et une description des expériences menées par les médecins nazis dans les camps de concentration pendant la Seconde Guerre Mondiale, en s’appuyant notamment sur les témoignages recueillis lors des procès de Nuremberg et diverses pièces historiques telles que des correspondances.

Je connaissais Michel Cymes pour son travail à la télévision, mais j’ignorais qu’il était aussi auteur. C’est mon père qui m’a proposé de me prêter ce livre, sachant que je partage son intérêt pour l’Histoire. Il m’avait prévenu que c’était une lecture difficile et je dois dire qu’effectivement, ç’a été compliqué parfois d’avancer, parce que les faits racontés sont particulièrement horribles.

Le livre ne se contente pas d’une description des faits, mais aborde également un point qui fait apparemment encore débat: ces expériences épouvantables ont-elles fait progressé la science? Au fil du texte, Michel Cymes compare avec les autres expériences menées à l’époque dans d’autres pays avec d’autres moyens. Et l’ensemble du récit est confronté à une réflexion sur l’éthique médicale, le Serment d’Hippocrate et les devoirs d’un médecin. Au-delà de l’aspect historique, qui en apprend beaucoup sur le sujet des médecins nazis, j’ai trouvé que l’auteur, médecin, apportait un point de vue intéressant et éclairé.

Le livre n’est cependant pas exempt de défauts. Il y a parfois des digressions qui, pour intéressantes qu’elles soient, font un peu perdre le fil du sujet. Et, si la plume est agréable, j’ai trouvé que Michel Cymes ne s’effaçait pas assez devant son sujet. Bien sûr son avis en tant que médecin et les problèmes éthiques qu’il met en avant sont intéressants, mais sa personnalité m’a semblé transparaître un peu trop et trop souvent et ça m’a un peu gênée (mais évidemment, comme tous mes avis, c’est parfaitement subjectif!).

Une lecture importante, qui fait évidemment froid dans le dos, mais qui nous rappelle pourquoi il faut ne jamais oublier.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Hippocrate aux Enfers

  1. Cela doit être très instructif comme lecture, mais en effet dur dur à lire… :-/

  2. Madame_Love dit :

    Je savais qu’il avait écrit des livres sur le manger mieux mais pas qu’il faisait aussi dans l’historique.
    J’imagine que c’est très intéressant, mais je suis trop fragile pour lire ce genre de choses je crois. Du coup ça m’a fait plaisir de lire ton avis pour en savoir un peu plus sur le thème du livre.

    • ducotedechezcyan dit :

      Il a écrit ce livre parce que des membres de sa famille sont morts dans les camps, si j’ai bien compris.
      Je pense que c’est important de lire ce genre de livres, mais c’est vrai que si tu es très sensible, tu aurais vraiment du mal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s