Suite française

Suite française. D’Irène Némirovski. Editions Denoël. 434 pages. (2004)

Juin 1940. L’armée allemande envahit la France, jetant la population sur les routes. C’est d’abord l’Exode, puis l’Occupation. Les caractères vont se révéler à travers les épreuves.

Irène Némirovski a écrit ce roman alors qu’elle était elle-même contrainte à fuir Paris, avant d’être arrêtée, puis déportée et exécutée en 1942. Ses filles, alors enfants, ont emporté le manuscrit lorsqu’elles ont échappé aux Nazis. L’histoire n’a donc jamais été retravaillée par l’auteur, mais mise en forme plusieurs dizaines d’années après sa rédaction, avant d’être finalement publiée en 2004.

Un film a été tiré de ce livre, si vous l’avez vu, ça m’intéresserait de savoir ce que vous en avez pensé 😉

Le roman est découpé en 2 parties: la 1e va raconter l’Exode à travers les pérégrinations de plusieurs personnages; la seconde se concentre sur l’occupation d’un village par un régiment allemand et sur les relations qui vont se nouer entre les habitants et les soldats. La 1e partie est à l’image du thème qu’elle aborde: elle passe d’un personnage aux autres, saute d’une situation à une autre sans donner l’impression d’un réel fil directeur. Les gens fuient, dans le désordre et la panique, et le pire comme le meilleur de l’humain vont se révéler au grand jour (surtout le pire, d’ailleurs). La seconde partie est plus contemplative, dans l’attente des évènements, et correspond également à ce qui est raconté. Cette adéquation entre la construction du récit et ce qu’il décrit est une des grandes forces de Suite française.

J’ai personnellement préféré la seconde partie, du fait qu’il m’a été plus facile de comprendre (et donc d’apprécier) les personnages qu’on y suit, y compris les soldats allemands. Autre bon point de cette histoire: malgré la situation, alors qu’elle en était victime, l’auteure n’a pas oublié que, des 2 côtés, on avait affaire à des humains, avec toutes les nuances que cela implique (quelle est la part qui a été retravaillée après coup lors de l’édition, je l’ignore, mais je garde à l’esprit que des modifications ont pu être apportées).

Quant à la plume, elle est très belle et très fluide. Les descriptions tout autant que les scènes d’action sont vivantes et les images proposées sont originales. J’ai été un peu gênée parfois parce qu’il me semblait qu’il manquait un peu de ponctuation, mais ça n’entrave pas réellement la lecture.

#Mode my life on: J’avoue que ce livre me faisait peur, je ne saurais pas trop expliquer pourquoi… Il n’y a pas si longtemps, on le voyait partout, avec en couverture l’affiche du film, ce qui avait eu sur moi un gros effet repoussoir: les bouquins qu’on encense après adaptation au cinéma me rebutent profondément, même si ce n’est pas à bon escient. J’avais malgré tout ajouté ce livre à ma WL après avoir (enfin) lu son résumé, parce que cette période de l’Histoire m’intéresse énormément et il n’aura pas traîné longtemps dans ma PAL. #Off

Le texte est assez dense, c’est donc une lecture qu’il faut prendre le temps de bien savourer. Il m’a fallu plusieurs jours pour le lire et, plus j’avançais, plus je lisais lentement, parce que je n’avais pas envie d’arriver à la fin. Fin qui m’a laissé un goût d’inachevé, mais qui est parfaite telle qu’elle est (même si l’auteure aurait peut-être été plus loin si elle l’avait pu…?).

J’ai vraiment énormément aimé ce livre, il m’a profondément touchée et marquée, même si, moralement, c’est une lecture parfois difficile. Evidemment je recommande très vivement!

PS: la préface est spoilante, ne la lisez pas avant de lire le roman! (je me suis fait avoir!)

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Suite française

  1. Je déteste les préfaces qui spoilent. Autant raconter tout ça dans une postface dans ce cas – et puis nous saurons alors de quoi il est question. Ca m’est arrivé l’année dernière, et ça m’a un peu gâché mon plaisir de lecture.
    Pour ce qui est de ce roman, je l’avais déjà repéré. Cette fois, je l’ajoute à ma liste de souhaits 🙂

  2. Grominou dit :

    Je ne lis jamais les préfaces, ou alors après avoir lu le roman, trop de divulgâcheurs!
    J’avais beaucoup aimé ce livre. Ton billet est intéressant, je ne me souviens pas si j’avais remarqué cette adéquation entre la construction et le sujet de chacune des deux parties!

  3. Madame_Love dit :

    Ça doit être intéressant de lire l’histoire d’une vraie personne de l’intérieur et pas juste une fiction.
    Peut-être un livre trop dense pour moi et j’ai toujours du mal avec le genre (alors que l’Histoire m’intéresse).
    J’en avais entendu parlé sans savoir ce que c’était, je suis donc contente d’avoir lu ton avis.

  4. tomlinley dit :

    Il y a eu une émission consacrée à elle sur France Culture et qui me donnait déjà envie de lire son livre. Tu confirmes ! Merci. Et bonne année surtout. Qu’elle soit merveilleuse et pleine d’heureux imprévus !

    • ducotedechezcyan dit :

      Je ne peux que te conseiller ce livre et j’espère qu’on aura l’occasion de comparer nos avis 😉
      Très bonne année à toi aussi!

  5. Ping : Challenge avec moi-même édition 2018 | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s