Sériemaniac épisode #8: du côté de Taïwan et de la Chine

Mon rythme de lecture a un peu diminué ces derniers temps, c’est l’occasion pour moi de découvrir de nouvelles séries. Et histoire de changer un peu d’horizons, c’est vers l’Asie que je me suis tournée 🙂

***

Black & White. Série taïwanaise créée par Tsai Yueh Hsun pour TVBS. Avec: Vic Zhou, Mark Chao, Ivy Chen, Chang Chun Ning… 24 épisodes de 55 minutes. 2009.

Chen Zai Tian, un flic je-m’en-foutiste et coureur de jupons, est muté dans un nouveau commissariat, où il fera équipe avec Wu Ying Xiong, un policier colérique qui applique la loi à la lettre. Ils vont devoir mettre de côté leurs différends pour enquêter sur un trafic de drogue et semer la pagaille en arrêtant la fille d’un chef de triade.

Deux flics que tout oppose contraints de travailler ensemble, la recette n’a rien de très inédit. La ressemblance avec un buddy-movie des années 80-90 style Tango & Cash ou L’Arme Fatale est d’ailleurs parfaitement assumée. Et toute remâchée que soit cette recette, elle fonctionne très bien dans Black & White.

Autour des deux héros gravitent toute une galerie de personnages qui permettent à l’histoire d’avancer et d’avoir un arrière-plan crédible, bien construit. On n’a pas seulement affaire à des flics luttant contre des bandits, mais à des protagonistes issus des deux factions qui naviguent tous plus ou moins entre le blanc et le noir du titre. Tous ces personnages, interprétés par de bons acteurs à fond dans leurs rôles, donnent du réalisme à une intrigue qui n’hésite pas à partir dans le gros n’importe quoi s’agissant d’aller dans la surenchère.

Au programme: trafics, mercenaires surentraînés, triade, duo de tueurs, romance et triangles amoureux, corruption, secrets de familles, meurtres, complots, etc, etc. Le tout avec énormément d’action, de courses-poursuites, de bastons en tous genres. A chaque fois qu’on pense avoir atteint le fond des choses, on découvre que l’oignon avait encore une couche à proposer, puis une autre et ainsi de suite. S’il y a une chose qu’on ne peut pas reprocher à la série, c’est de lésiner sur les twists ^^

La série a beaucoup de défauts, voire des incohérences, pourtant ça fonctionne très bien. Parce qu’il se passe toujours un tas de choses et qu’on n’a jamais le temps de s’ennuyer (à part peut-être un peu pendant les innombrables crises de larmes vécues par les personnages). En ce qui me concerne, j’ai trouvé cette série hyper addictive. J’ai dévoré ses 24 épisodes en moins d’une semaine ^^ Il faut dire que tous les épisodes se terminent sur des cliffhangers haletants et qu’on ne peut pas s’empêcher d’enchaîner tellement on reste sur les dents.

Si vous aimez les séries d’action avec de l’humour, de belles bastons et un peu de romance, n’hésitez pas, Black & White vous rendra aussi addict que moi 🙂

***

La douce Détective (Miss Sugar Holmes Collection). Série chinoise créée par Wang Peng et diffusée par Tencent. Avec Chen Xiao Ping, Chen Xin Su, Su La Wen Ya… 10 épisodes de 20 minutes. 2016.

Seule survivante d’un accident de bus, Su Tang est une jeune autiste qui a développé des facultés de réflexion et de déduction dignes de Sherlock Holmes. Elle va aider le policier chargé de l’enquête sur l’accident à découvrir ce qui s’est passé, avant de devenir sa partenaire officielle.

Encore un concept qui n’a rien de réellement inédit: un civil avec un don particulier va devenir consultant pour la police afin de résoudre des enquêtes compliquées. On a vu ça un peu partout ces dernières années.

L’intérêt réside avant tout dans le mystère autour de l’héroïne, qui va utiliser ses nouvelles capacités pour enquêter sur différentes affaires, mais aussi chercher à comprendre ce qui lui est arrivé. Je dois avouer que l’enquête sur l’accident de bus est la seule qui m’ait réellement plu, j’ai trouvé qu’ensuite l’intérêt retombait assez vite.

Les 2 personnages principaux forment un bon duo. Ils sont plutôt sympathiques, si ce n’est que l’héroïne est parfois un peu agaçante à force de sourire sans arrêt. Autour d’eux gravitent quelques personnages récurrents, malheureusement trop peu développés pour réellement susciter l’intérêt (on ne comprend pas toujours qui ils sont par rapport aux héros, ça n’aide pas). Il faut dire qu’avec si peu d’épisodes, si courts en plus, il est compliqué d’entrer dans le détail.

En bref, une série qui démarrait très bien, mais dont seule la 1e moitié m’a réellement convaincue. A voir par curiosité si le thème sherlockien vous tente.

***

J’espère vous avoir donné envie de découvrir au moins une de ces 2 séries, si vous les connaissiez déjà, votre avis m’intéresse 😉

Et vous, avez-vous des séries à me conseiller? 🙂

Cet article, publié dans Séries, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.