Le Loup des Mers

Le Loup des Mers. De Jack London. Editions Hachette. 425 pages. (1904)

Suite à un naufrage, Humphrey Van Weyden est recueilli par Loup Larsen et son équipage. Enrôlé de force pour une saison de chasse aux phoques, son cauchemar ne fait que commencer, car le capitaine est une brute sans états d’âme.

Jack London est un auteur que je lis peu, alors que, pourtant, il réussit à me transporter à chaque fois dans l’univers qu’il explore. Que ce soit dans l’aventure avec Croc Blanc ou dans le témoignage avec Le Peuple de l’Abîme, ça fonctionne à tous les coups. Même John Barleycorn, dont le sujet ne me passionnait pas, m’avait fait plonger. Avec Le Loup des Mers, je dois reconnaître que ça a été un peu plus compliqué.

Il faut dire que c’est difficile de s’identifier aux personnages de cette histoire. Van Weyden est un critique littéraire appartenant à la bonne société de San Francisco qui est confronté à des marins et des chasseurs de phoques frustes et violent. Le capitaine du Fantôme, Loup Larsen, est un homme qui s’est instruit par lui-même grâce aux livres, mais qui n’a retiré de ses lectures que les moyens de justifier sa conduite violente et dominatrice. Entre ces deux personnages que tout oppose, une relation étrange va s’installer et évoluer tout au long du roman, jusqu’à ce qu’un élément nouveau dénoue les fils de l’intrigue et permette d’accéder à la conclusion.

Si le propos est intéressant, il pâtit de quelques longueurs. Celles-ci contribuent à imprégner le lecteur de l’ambiance dans laquelle les personnages se débattent et d’insister sur les frustrations du héros, mais j’ai eu parfois un peu de mal à me motiver pour avancer dans ma lecture. D’autre part, nous suivons les péripéties d’un équipage dont le but est de tuer des phoques pour faire le commerce de leur peau et les descriptions de la chasse  m’ont littéralement rendue malade. Pour finir, la dernière partie m’a semblé un peu trop convenue et prévisible.

Malgré tout je n’ai jamais été tentée d’abandonner ma lecture, parce qu’il y a quelque chose d’indéfinissable chez Jack London qui continue de me happer à chacun de ses livres. On a réellement l’impression d’être à bord du Fantôme avec son équipage, au point de sentir le parfum de la mer et de recevoir les embruns. Je me suis accrochée à mon livre pendant les tempêtes comme les personnages aux cordages et j’ai tremblé avec eux quand ils craignaient de mourir en mer.

A défaut d’être vraiment intéressée par les personnages et leurs interactions, j’ai été encore une fois séduite par l’univers de l’auteur et la manière dont il parvient à y happer son lecteur. A découvrir!

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Le Loup des Mers

  1. lebouquinivre dit :

    Magnifique livre en tout cas!

    J’aime

  2. Quel beau livre, c’est le tien en photo?
    J’aime bien Jack London mais je connaissais pas le loup des Mers.. pour moi mon préféré c’est le vagabond des étoiles 🤩

    J’aime

    • ducotedechezcyan dit :

      Oui c’est mon exemplaire! La qualité de la photo n’est pas terrible, malheureusement ^^
      Je n’ai pas encore lu Le vagabond des Etoiles, mais c’est un de ceux qui me tentent le plus 🙂

      J’aime

  3. tomlinley dit :

    Faudrait que je relise Croc Blanc, je n’en ai pas un souvenir mirifique ! Peut-être que c’est parce que ça ne correspondait pas à mes attentes.

    J’aime

  4. Ping : Ce que j’ai lu en janvier | Du côté de chez Cyan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.