Des BD en pagaille #43

Murena tome 6: Le Sang des Bêtes. Scénario de Jean Dufaux. Dessin de Philippe Delaby. Editions Dargaud. 48 pages. 2007.

Suite aux évènements des précédents tomes, nous retrouvons Lucius Murena toujours bien décidé à venger la mort de sa mère. Il cherche également à retrouver Acté, dont il a été séparé par Néron.

L’intérêt de ce tome est qu’après la mise en place de l’histoire à Rome, on voyage jusqu’en Gaule, où la situation est également chaotique.

Je ne m’étendrai pas sur les évènements racontés dans cet album, puisqu’il s’agit d’un tome 6. Je me contenterai de souligner à quel point l’aspect historique est crédible et bien mené. On sent tout le travail de recherche et d’adaptation réalisé par les auteurs, c’est le gros point fort de cette série.

Les dessins quant à eux sont magnifiques. Les décors sont soignés et entraînent le lecteur dans les méandres de la Rome antique tout autant que dans les forêts de Gaule. Un pur régal pour les yeux.

Le seul reproche que j’ai à faire à cette BD, c’est qu’elle ne fait que 48 trop courtes pages et que ça va trop vite. A une ou deux occasions, on a plus l’impression d’un résumé que d’une histoire racontée dans le détail… D’autant plus dommage que l’intrigue est palpitante.

Bref, un tome très réussi malgré quelques raccourcis, j’ai hâte de lire le suivant 🙂

***

Batman: L’An Zéro tome 1. Scénario de Scott Snyder. Dessin de Greg Capullo et Rafael Albuquerque. Editions DC Comics / Eaglemoss collections. 182 pages. 2013.

Alors que tout le monde le croit mort, Bruce Wayne revient à Gotham City clandestinement et commence à nettoyer la ville sous le masque de Batman.

D’après la préface, L’An Zéro se situe avant Batman Année Un, qui racontait les débuts du super-héros à Gotham. Les 2 se recoupent un peu, mais l’histoire est abordée un peu différemment, notamment dans le traitement des personnages secondaires et des méchants et les relations entre les protagonistes.

J’avais déjà eu l’occasion de lire le début de ce comics dans l’Anthologie Batman et je suis bien contente d’avoir enfin pu lire la suite de cette histoire. Histoire qui se poursuit dans un tome 2 encore en cours de lecture pour le moment et dont je vous parlerai bientôt.

Le récit est partagé entre les souvenirs d’enfance de Bruce Wayne et ses aventures dans le « présent ». L’accent est mis sur la prédisposition qu’il montrait déjà enfant à chercher l’anonymat et la justice sociale, la façon dont les évènements passés ont influé sur son évolution et son obsession à découvrir le dessous des choses.

Les dessins sont très chouettes, il y a beaucoup de détails et de décors qui contribuent à poser l’ambiance. Le tout est accentué par les couleurs et les jeux d’ombres et de lumières typiques de l’univers de Batman.

Une très bonne lecture.

***

La Rose écarlate. Missions tome 1: Le Spectre de la Bastillle. Scénario de Patricia Lyfoung. Dessin de Jenny et Mister Choco Man. Editions Delcourt. 48 pages. 2013.

Paris, 18e siècle. La Rose écarlate et le Renard, voleurs à la Robin des Bois, se retrouvent mêlés à une histoire d’enlèvements en série. Les victimes: des jeunes filles rousses.

La 1e chose à savoir sur cette BD, c’est qu’elle est un genre de spin-off de la série La Rose écarlate. On m’avait dit que je pouvais la lire sans avoir lu la série principale et, effectivement, on comprend ce qui se passe sans trop de problèmes. Par contre, il faut savoir que ça spoile la série principale. Du coup je regrette un peu d’avoir commencé par ce tome…

Pour ce qui est de l’histoire, c’est plutôt sympa, c’est fun et ça se lit très vite. Le hic pour moi, c’est que ça semble s’adresser plus à un public de midinettes qu’autre chose. Alors, je n’ai rien contre les midinettes, ni contre ce genre de BD, mais ça manque un peu de profondeur pour mon goût. Bon, en 48 pages, évidemment on ne s’attend pas à une quête philosophique, mais ce n’est pas une histoire où j’ai réussi à m’investir vraiment, du fait que les enjeux restent avant tout dans la relation amoureuse entre les personnages.

Du côté des dessins, c’est très joli, très coloré. Les décors et les costumes sont très soignés, c’est vraiment un plaisir pour les yeux. Le style lorgne plus du côté manga que BD franco-belge, ça m’a rappelé un peu celui qu’on trouve dans la série Princesse Sara.

Dans l’ensemble, c’était plutôt sympa, mais il m’a manqué quelque chose pour totalement adhérer. Je ne pense pas lire le tome suivant, sauf si l’occasion se présente de lire d’abord la série principale (mais comme elle compte déjà 11 tomes, je verrai si je peux l’emprunter).

Si vous aimez les histoires avec de l’aventure, de l’Histoire et de la romance, cette BD devrait vous plaire 😉 Je vous conseille néanmoins de commencer par la 1e série. Si vous l’avez déjà lue, dites-moi si elle vaut la peine que je me lance 😉

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Des BD en pagaille #43

  1. J’ai beaucoup aimé le premier tome de « L’An zéro », et il faut d’ailleurs que je lise la suite 😉

    J'aime

  2. Systia dit :

    J’ai lu la série « La rose écarlate » et il me semble que j’ai été désagréablement surprise (après en avoir entendu parler sur des blogs) du côté cliché qu’il y a. (Je crois que mon côté féministe a râlé par moment alors qu’on m’avait vendu cette série comme assez chouette sur ce point.)
    Ce n’est pas « mauvais », mais ça n’apporte rien.

    (Après, je les ai lu il y a un ‘tit moment, donc c’est plus une impression qu’il me reste, il se peut que je me trompe.)

    J'aime

    • ducotedechezcyan dit :

      Merci pour ton retour 😉
      Mon côté féministe n’a pas particulièrement tiqué avec celui-là (et pourtant il est chatouilleux ^^), mais l’aspect midinettes du truc m’a ennuyée par contre.
      Pour être honnête, si je n’avais pas eu cet album aux 48h de la BD, ce n’est pas une série que je serais allée chercher de moi-même. Et après ton avis, ce ne sera clairement pas une priorité d’aller lire la série-mère… Surtout qu’il y a un tas de séries qui me tentent plus que celle-là.

      J'aime

  3. Audrey dit :

    Le côté un peu trop midinette de La Rose écarlate m’a quelque peu gênée même si comme toi, j’ai aimé les dessins 🙂

    J'aime

  4. Ping : Ce que j’ai lu/ce que j’ai vu en juillet | Du côté de chez Cyan

  5. Ping : Des BD en pagaille #44 | Du côté de chez Cyan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.