Sériemaniac épisode #18 : amnésie, le cliché passe-partout?

Avec des températures qui dépassaient allégrement les 35°, ma principale activité pendant l’été a consisté à visionner des séries… Il faisait 10 bons degrés de trop pour que je sois bonne à quelque chose, alors autant me faire plaisir, non? ^^

Je me suis rendu compte que beaucoup de séries visionnées dernièrement usaient et abusaient d’un même truc: l’amnésie. Au point que ça en devient un cliché récurrent et utilisé dans tous les genres… Des exemples?

Absentia. Série créée par Gaia Violo et Matt Cirulnick pour AXM.. Réalisation: Oded Ruskin. Avec: Stana Katic, Patrick Heusinger, Cara Theobold, Patrick McAuley, Angel Bonnani, Bruno Bichir. 1 saison, 10 épisodes de 40 minutes. En cours. USA, 2017.

Alors qu’elle traquait un tueur en série, l’agent du FBI Emily Byrne a disparu. Six ans plus tard, alors que son mari a refait sa vie et que son présumé meurtrier a été condamné, Emily réapparaît, sans aucun souvenir de ce qui lui est arrivé. Et bientôt, de nouveaux meurtres sont commis.

Les fans de la série Castle connaissent bien Stana Katic pour son rôle de Kate Beckett, la muse de l’écrivain le plus puéril et le plus drôle du petit écran. J’étais plutôt curieuse de voir ce que cette actrice pouvait proposer dans un autre registre, aussi le visionnage d’Absentia était dans mes projets depuis longtemps.

Pour être honnête, je craignais un peu qu’avec un autre rôle de flic, le personnage joué par Stana Katic ressemble au moins un peu à celui de Beckett. Mais on se rend très vite que ça ne va pas être le cas. Emily Byrne est un personnage tourmenté, traumatisé et brisé, mais également déterminée et considérablement endurcie par ce qui lui est arrivé. Et, vu ce qu’elle va affronter, elle va avoir besoin de puiser dans ses ressources les plus enfouies.

Car si elle a été une victime, Emily se retrouve rapidement confrontée à la suspicion de la police et de ses anciens collègues du FBI. Son amnésie, feinte pour certains, est un argument pour faire d’elle une cible. Il faut dire que sa vie a été complètement détruite et qu’elle a une revanche à prendre. Son entourage s’aperçoit très vite qu’il sera difficile de l’arrêter. Bon, on la comprend, Emily! Elle revient d’entre les morts après 6 ans et elle a tout perdu: son mari s’est trouvé une nouvelle femme que son fils considère comme sa mère, le FBI ne semble pas l’avoir beaucoup cherchée et le serial killer qui a été condamné pour son meurtre va être libéré faute d’autres preuves qu’il a tué qui que ce soit…

On rentre assez facilement dans l’intrigue, c’est plutôt lent, surtout au début, mais c’est assez palpitant. L’ambiance est très sombre, voire glauque, et le fait qu’Emily est prête à tout laisse planer l’incertitude sur ce qui s’est passé pendant ces 6 années.

Les acteurs sont tous très bons et, si on n’échappe pas à certains clichés – notamment celui de l’amnésie bien pratique de l’héroïne – on est curieux de découvrir le fin mot de l’histoire.

Une série à découvrir si vous aimez les thrillers avec retournements de situations et personnages ambigus.

***

Naked Fireman (Maenmomui Sobanggwan). Série coréenne scénarisée par Yu Jeong Hee et réalisée par Park Jin Seok pour KBS2. Avec: Lee Jun Hyeok, Jeong In Seon, Jo Hee Bong, Park Hun, Seo Jeong Yeon, Lee Won Jong. 4 épisodes de 60 minutes. Corée du Sud, 2017.

Il y a 10 ans, Han Ji Ah, une jeune artiste, a été témoin du meurtre de ses parents et de l’incendie de leur maison, mais le traumatisme a effacé ses souvenirs. Elle a recours à l’hypnose pour tenter de se rappeler et donner ainsi au policier chargé de l’enquête des éléments pour arrêter le coupable. Elle finit par se rappeler avoir vu une cicatrice à la forme très particulière et, sous le prétexte de trouver un modèle pour une toile, elle va faire passer des auditions à des hommes susceptibles d’être suspects. Kang Cheol Su, un pompier trop impulsif qui a un besoin urgent d’argent pour payer des soins médicaux, va postuler pour cet emploi et Ji Ah va reconnaître sur son dos la fameuse cicatrice.

Si cette série vous appâte à cause de son titre, je commencerai en vous rappelant qu’on est dans une série coréenne. Donc, question nudité, on ne fait que voir rapidement un torse et un bout de caleçon ^^ La série est tout public et n’est à aucun moment vulgaire ou de mauvais goût. L’intrigue se concentre sur l’enquête concernant l’incendie, la récupération des souvenirs de l’héroïne et ses ennuis présents avec son entourage.

La rencontre de Ji Ah et Cheol Su démarre sous le signe du mensonge. Car si Ji Ah a menti pour rencontrer de prétendus modèles, Cheol Su, lui, a menti sur son identité (un fonctionnaire n’a pas le droit d’exercer un autre emploi). L’atmosphère baigne dans la suspicion sur tous les plans. sauf que, évidemment (vu qu’on est dans un drama ^^), les 2 héros se plaisent et que leurs sentiments naissants vont compliquer l’affaire.

L’histoire est intéressante et reste assez haletante jusqu’à la fin. Les acteurs sont très bons et, même si Ji Ah m’a parfois agacée, les personnages sont attachants et sympathiques. On tremble souvent pour eux. Il y a suffisamment d’action pour maintenir l’intérêt jusqu’à une fin un peu convenue, mais bien amenée, malgré quelques longueurs et clichés au fil du récit.

Globalement sympathique, mais 4 épisodes étaient largement suffisants par rapport au contenu.

***

Parce que l’amnésie semble à la mode, il y a d’autres séries mettant ce cliché en avant dont je vous parlerai prochainement. A suivre, donc 😉

Cet article, publié dans Séries, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Sériemaniac épisode #18 : amnésie, le cliché passe-partout?

  1. Lilith dit :

    Tu soulèves un point intéressant: il est vrai que l’amnésie est souvent employée comme moteur dramatique, spécialement dans les séries, mais aussi dans les films et les livres, voire même dans les jeux vidéos (ex. The Witcher). Malheureusement, le truc est devenu tellement récurrent qu’il a tendance à me rebuter, notamment parce que l’amnésie est souvent utilisée comme un truc cheap pour créer du drama superficiel. Mais si c’est rarement bien fait, les séries que tu présentes ici ont l’air intéressantes. Je suis curieuse de connaître les autres shows « d’amnésie » que tu as noté.

    Aimé par 1 personne

    • ducotedechezcyan dit :

      Je parlais séries parce que plusieurs de celles que j’ai vues récemment utilisaient ce ressort, mais tu as raison, on en trouve sur d’autres supports aussi 😉 Ce que je trouve intéressant, c’est qu’avec ce point de départ, on arrive à avoir des histoires très différentes, mais je suis d’accord avec toi que c’est vraiment un truc rebattu, surtout dans les dramas ^^
      Pour les autres amnésiques que j’ai « rencontrés » récemment, il faudra être un peu patiente, j’ai pris pas mal de retard dans la rédaction de mes billets séries 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Syl dit :

    Ah qu’est-ce que ça m’énerve l’amnésie, que ce soit dans les séries ou les livres. Pourtant au début j’aimais bien, mais c’est devenu tellement commun et, évidemment, traité de la même façon (en même temps, comment donner de l’originalité à un thème de ce genre ? XD) que maintenant je le fuis simplement 😛

    J'aime

    • ducotedechezcyan dit :

      Le truc, c’est que pour y échapper avec les dramas, il faut avoir du bol 😆 Et quand ce n’est pas l’amnésie, c’est la corruption, le complot ou les familles pénibles 😛
      Je ne fuis pas systématiquement, mais dernièrement j’ai eu l’impression de crouler sous les amnésiques ^^

      J'aime

  3. Madame_Love dit :

    La première série a l’air intriguante, je ne connaissais pas.
    Merci pour la découverte^^

    J'aime

  4. Outis dit :

    Il ne faut pas oublier le célèbre Jason Bourne qui a réussit à tenir plusieurs films grâce à ça 😛
    Au niveau des films, on en a un paquet aussi.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.