D’Echo en Echos

Les Chroniques de St Mary livre 2: D’Echo en Echos. Editions HC. 333 pages. 2018.

J’ai reçu ce livre grâce aux éditions HC et à leur attachée de presse, merci à eux pour cette lecture 🙂

Suite aux évènements du 1er tome, nous retrouvons Max et ses collègues de l’Institut St-Mary pour de nouvelles (més)aventures, qui ne seront pas de tout repos.

Mon résumé est volontairement très succinct: il se passe beaucoup de choses dans ce 2e opus et je ne voudrais pas vous spoiler!. Je vous déconseille également de lire la 4e de couverture, qui en dit beaucoup trop à mon goût. Si vous avez aimé le tome 1, tout ce que vous avez besoin de savoir sur le contenu, c’est qu’il est dans la même veine 😉

Dans la même veine, c’est-à-dire qu’il a les mêmes qualités, mais aussi les mêmes défauts. Le gros point fort du livre, c’est qu’il se passe toujours un tas de choses et qu’on n’a donc pas le temps de s’ennuyer. Le pendant négatif de cette qualité, c’est que l’ensemble donne l’impression d’une succession d’épisodes plutôt que d’une intrigue générale d’un seul tenant. Le récit semble parfois un peu brouillon, du fait que ça part dans tous les sens.

Oui, mais… ça part dans tous les sens, et donc c’est fun, c’est remuant et l’auteur n’a pas peur d’aller dans le nawak le plus complet. On rit beaucoup, que ce soit des répliques proférées par les personnages ou des situations hilarantes dans lesquelles ils se retrouvent régulièrement. On sent que ç’a été amusant à écrire et ça l’est également à lire.

A côté de ça, certains passages auraient gagné à être développés davantage. C’est un peu frustrant quand la situation se dénoue très vite et qu’on passe immédiatement à autre chose. Parfois, ça va tellement vite qu’on ne sait plus trop sur combien de temps se déroulent les évènements ou qui sont exactement les personnages dont on nous parle, parce que l’auteure ne prend pas assez de temps pour nous parler d’eux. Surtout quand les noms se ressemblent: je n’ai compris qu’il y avait un Evan et un Evans, qui n’étaient pas la même personne, qu’à la fin.

Pour finir, l’aspect historique est très intéressant. C’est toujours bien mené et on apprend des choses sur les époques visitées. J’aurais cependant aimé que ça soit un peu plus exploité, là encore parfois ça va trop vite.

Dans l’ensemble, ce 2e tome a été une bonne lecture: c’est drôle, bourré d’action, distrayant et ça se dévore très rapidement malgré le côté un peu brouillon du récit. J’aurais cependant apprécié que l’auteure prenne le temps de développer plus certaines choses et j’espère qu’elle le fera dans le tome 3, que je lirai avec plaisir 🙂

Si ce livre vous intéresse, vous pouvez tenter de la gagner sur le site de la série ICI 😉

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour D’Echo en Echos

  1. Je vais bientôt le lire ; je saurai me méfier de Evan et Evans 😉

  2. Linley dit :

    Alors je l’ai lu… un peu près au même moment que Cyan et j’avoue que j’ai super bien rigolé !!! Sacrée Max ! Effectivement le super nawak est super bien assumé et fait « sens » dans la façon dont c’est amené, du coup c’est drôle !

    J’ai été par contre déroutée par les différentes pistes d’histoire qui se succèdent jusqu’au moment où j’admets et accepte cet état de fait et profite du bouquin pour ce qu’il est ^^

    • ducotedechezcyan dit :

      C’est ça, il ne faut pas s’attendre à une grosse intrigue d’un seul tenant et juste profiter des épisodes qui se succèdent 🙂

  3. Je n’avais pas aimé le coté décousu du premier tome. Du coup, je crois que je vais faire l’impasse sur celui-ci 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.