Le Trône de Fer

Le Trône de Fer, Intégrale 5. De G.R.R. Martin. Editions J’ai Lu. 1196 pages. 2011.

Pour lire ce que j’ai pensé des tomes précédents: Intégrale 1, Intégrale 2, Intégrale 3, Intégrale 4.

Cette Intégrale rassemble les tomes parus initialement en français sous les titres: Le Bûcher d’un Roi, Les Dragons de Meereen, Une Danse avec les Dragons.

Suite aux évènements racontés dans les tomes précédents, nous retrouvons les personnages ayant survécu au coeur des guerres qui ravagent Westeros et Essos. Entre batailles, complots, traîtrises et alliances, nos héros ont fort à faire pour rester en vie et tenir tête à leurs ennemis, qu’ils soient morts ou vivants. Car, comme chacun sait, « l’hiver vient » et avec lui les hordes monstrueuses contenues derrière le Mur.

La particularité de ce tome est qu’il se déroule pour partie en parallèle du précédent. Lorsque les évènements en arrivent au même point, la chronologie repart là où elle s’était arrêtée dans le tome 4. L’inconvénient du procédé, c’est qu’il implique certaines répétitions, certains passages nous étant à nouveau racontés du point de vue d’autres personnages n’ayant pas suivi le même chemin. D’autres points abordés sont un peu répétitifs également, certains protagonistes ayant un parcours en partie similaire, certains autres ayant tendance à ressasser toujours un peu les mêmes problèmes. D’où pas mal de longueurs, ce qui n’est pas forcément surprenant dans un récit frôlant les 1150 pages.

Malgré tout, la lecture reste assez addictive. D’une part parce que l’intrigue est souvent palpitante, même si certains personnages sont plus intéressants à suivre que d’autres. Evidemment, certains évènements sont plus épiques que d’autres également. D’autre part parce que je suis toujours très curieuse de découvrir quelles sont les différences entre les livres et la série télé, que je suis assidûment. Je peux vous confirmer qu’il y a beaucoup de différences et de divergences d’intrigues entre les deux. Ce qui fait qu’on peut prendre autant de plaisir à suivre les deux formats.

Et on comprend aussi pourquoi la série ne peut pas être complètement fidèle aux romans. Ne serait-ce que parce que le nombre de personnages est multiplié par 3 ou 4. Si vous trouviez qu’ils sont trop nombreux dans la série, dites-vous que c’est encore pire dans les bouquins 😆 Jusqu’ici, la comparaison entre les deux supports serait plutôt en faveur des livres: être dans la tête d’un Tyrion, d’un Jon Snow ou d’une Daenerys, ça n’a pas de prix. Et des personnages comme Melisandre ou Barristan sont beaucoup plus intéressants dans leur version de papier, pour la même raison. Pour d’autres, comme Cersei ou Tormund, c’est leur personnage « live » qui l’emporte selon moi. D’autres encore m’énervent autant dans les deux cas, genre Bran ou les Sand Snakes.

Bref, vous voyez que je me suis bien amusée à comparer les deux ^^

A noter que la dernière cinquantaine de pages ne fait pas partie de l’intrigue. Il s’agit de la présentation des personnages et des relations entre eux, classés par lieux et par clans. Et oui, il faut bien 50 pages pour ça 😆

Une très bonne lecture, bien qu’à ce jour le tome 3 reste mon préféré et le plus palpitant à mon avis. Le hic maintenant, c’est que le tome 6 se fait désirer et que ça va être dur de patienter jusqu’à ce que l’auteur se décide à le terminer…

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le Trône de Fer

  1. Linley dit :

    Merci Cyan… surtout pour me rappeler pourquoi je ne lis pas le bouquin (non plus). Parce que l’auteur est payé au nombre de pages et il nous ennuie avec des tas d’informations qui n’apportent rien plutôt que de concentrer son histoire sur ce qui est intéressant. C’est tellement visible (en plus qu’il ne sait pas où il va) que c’est insupportable pour moi 😀

    PS : désolée de l’agacement mais je le suis déjà pour autre chose alors tomber là-dessus, c’était juste pas de bol (pour toi 😉 ).
    PPS : mais toi, j’t’aime bien ! 100x plus que RR Martin Chose ! 😀 :*

    J'aime

    • ducotedechezcyan dit :

      😆
      Je ne pense pas qu’il fait réellement du remplissage pour faire du remplissage, je crois que cette histoire est une obsession pour lui et qu’il ne peut pas s’empêcher de développer toujours plus, de rajouter toujours plus de détails. C’est un peu le créateur qui se fait dépasser et bouffer par sa propre création ^^

      J'aime

  2. Ping : Ce que j’ai lu en novembre | Du côté de chez Cyan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.