Des BD en pagaille #46

Suicide Squad: Têtes brûlées. Scénario d’Adam Glass. Dessin de Federico Dallocchio, Ramson Getty, Andrei Bressan, Cliff Richards, Clayton Henry, Ig Guara. Editions Eaglemoss Collections et DC Comics. 140 pages. 2011-2012.

Quand un problème surgit et que les super-héros ne peuvent pas intervenir, Amanda Waller envoie la Suicide Squad, une équipe composée de super-vilains condamnés qui ont l’opportunité d’obtenir une réduction de peine.

Je suppose que tout le monde a au moins entendu parler de la Suicide Squad suite au film de 2016 avec Will Smith, donc je n’entrerai pas dans les détails à propos des personnages. On retrouve ici certains vus dans le film, on en rencontre d’autres. Tous sont censés être de grands méchants obligés de travailler pour le « bon camp », mais même s’ils sèment le désordre et, parfois, la désolation sur leur passage, on ne peut pas dire non plus qu’ils soient spécialement horribles (du moins, on a vu largement pire). Leur patronne est moins sympathique qu’eux, au final.

Le comics rassemble plusieurs missions qui se suivent et ne se ressemblent pas, mais forment un ensemble cohérent. Il se passe beaucoup de choses et on n’a pas le temps de s’ennuyer. Beaucoup d’action, de bastons et de cadavres.

Pour ce qui est du dessin, il y a du bon et du moins bon, ce qui s’explique par le nombre de dessinateurs ayant travaillé sur les histoires. Dans l’ensemble, ça reste assez cohérent, en partie grâce à la mise en couleur qui donne de l’unité à des styles un peu différents.

Une lecture sympathique, notamment la dernière intrigue, que j’ai trouvé plus intéressante, mais qui ne m’a pas non plus follement marquée. Un bon point d’entrée pour découvrir la Suicide Squad.

***

Les Contes de Brocéliande Livre 1er: La Dryade. Scénario de Nicolas Jarry et François Dubois. Dessin de Guillaume Lapeyre, Marc-Antoine Boidin et Stéphane Bileau. Couleurs d’Elsa Brants. Editions Soleil, colection Celtic. 2004.

Cette BD regroupe en fait 3 histoires racontées dans l’histoire principale: une dryade raconte aux fées 3 légendes de Brocéliande. Dans la 1e, une fillette aux pouvoirs étranges fait face à la vindicte des enfants du village voisin. Dans la 2e, c’est le conte d’Hansel et Gretel qui est repris. Dans la 3e, des enfants maltraités rencontrent une créature magique.

Je m’attendais plutôt à lire l’histoire de la dryade du titre, alors j’ai été un peu surprise… Toutes les histoires sont plutôt sympathiques, même si un peu trop brèves pour mon goût. Du coup, je n’ai pas grand chose à en dire, sinon qu’elles étaient plaisantes à lire, même si pas inoubliables.

J’ai apprécié cette BD surtout pour ses dessins et les ambiances qu’ils transmettent au lecteur. A l’exception de la dernière histoire, où le style se démarque, l’ensemble est assez homogène (sans doute en partie à cause de la mise en couleur). Les décors sont beaux, les personnages sont réussis et c’est un plaisir pour les yeux.

Globalement, j’ai passé un bon moment en lisant cette BD, mais il a fallu que je ressorte l’album pour me souvenir du contenu. Une lecture sympathique, donc, mais clairement pas marquante. Je ne lirai probablement pas le tome 2.

***

Siegfried Livre 2: La Walkyrie. D’Alex Alice. Editions Dargaud. 72 pages. 2013.

Suite aux évènements racontés dans le 1er tome, nous retrouvons Siegfried, bien décidé à trouver le monde des humains. Accompagné par Mime et observé par la Walkyrie, le jeune homme découvre le monde au-delà de la clairière qui l’a vu grandir, avec ses merveilles et, surtout, ses dangers.

Un 2e tome dans la lignée du 1er: planches sublimes, histoire passionnante. On découvre en même temps que Siegfried un univers vaste et périlleux, mais également magnifique et attirant.

Les dessins sont de vraies oeuvres d’art et la mise en couleur donne au lecteur l’impression de voyager avec Siegfried et Mime, au milieu de paysages grandioses. On sent le souffle de l’aventure et le poids des mythes nordiques.

Un pur régal!

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Des BD en pagaille #46

  1. Ping : Des BD en pagaille #48 | Du côté de chez Cyan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.