Les Chroniques de Wildwood tome 1

Les Chroniques de Wildwood tome 1. De Colin Meloy. Illustrations de Carson Ellis. Editions Michel Lafon. 523 pages. 2012.

Le petit frère de Prue a été enlevé par des corneilles qui l’ont emporté dans le Territoire Infranchissable, une forêt impénétrable qui borde Portland. En partant à sa recherche avec son ami Curtis, la jeune fille n’imagine pas quelles créatures et quelles aventures elle va rencontrer.

Voilà une série de bouquins que j’ai achetée pratiquement sans savoir de quoi il allait être question, uniquement au vu de ses couvertures et des illustrations repérées en les feuilletant en librairie.

Et de ce point de vue, je n’ai pas été déçue, parce que les dessins, qu’ils soient en noir et blanc ou, occasionnellement, en couleurs, m’ont réellement comblée. Le trait de Carson Ellis m’a beaucoup plu, avec son style qui rappelle un peu les images dans les livres de contes russes (du moins c’est à ça que j’ai pensé immédiatement).

Pour ce qui est de l’histoire, j’ai eu plus de mal. Dès le départ, je n’arrivais pas à entrer dans l’univers, parce que je coinçais sur le début de l’intrigue: on a une gamine de 12 ans, à laquelle ses parents laissent la responsabilité de son petit frère de 2 ans pendant des journées entières, sans se préoccuper de leur subsistance; Prue balade le bébé dans une remorque derrière son vélo à travers la ville sans qu’aucun adulte ne veille sur eux. ça passe peut-être pour un jeune lecteur, mais pour un adulte, c’est difficile à gober. Comme ce sont les enfants qui sont la cible du bouquin, admettons.

L’intrigue finit quand même par se mettre en place, nous voici arrivés dans Wildwood. C’est le gros point fort du roman: les personnages qu’on rencontre, leur façon de vivre, tout ça est très sympa et plutôt bien fichu. L’auteur ironise au passage sur notre monde, en le caricaturant. Je ne suis pas sûre que ce soit très accessible au public visé, mais soit. Sur le lecteur adulte, ça fonctionne, cette fois.

Mais on arrive rapidement à ce qui m’a le plus gênée dans ce livre, à savoir la guerre qui est menée entre différentes factions et à laquelle les enfants, âgés de 12 je le rappelle, vont prendre part. Des gens et des animaux sont tués, sans que l’auteur propose réellement une critique ou une réflexion sur le sujet. Un pré-ado trucide pratiquement à tour de bras et c’est présenté comme normal.

De ce point de vue, ça rappelle fortement Narnia, saga jeunesse classique à laquelle cette série a été semble-t-il souvent comparée et dont elle semble fortement inspirée.

L’éditeur conseille cette série à partir de 9 ans, ce qui me semble un peu optimiste. Ma nièce a 9 ans, elle lit beaucoup, mais ne s’engagerait pas dans un livre de plus de 500 pages, même illustré. La caricature de notre monde lui passerait en plus complètement au-dessus de la tête (quel enfant de 9 ans a conscience de la lourdeur des administrations?). Quant à la partie guerrière de l’affaire, j’ai du mal à imaginer qu’elle pourrait comprendre comment un enfant à peine plus âgé qu’elle prend plaisir à tuer des gens.

Ce qui me pose problème, avec ce roman, c’est qu’il ressemble plus à un livre pour adultes qui aiment les livres pour enfants qu’à une lecture jeunesse. La plupart des messages véhiculés ne sont pas ceux que j’ai envie de partager avec les enfants de mon entourage… C’est dommage, parce que l’univers dans lequel se déroule le récit est très riche et très intéressant, mais l’aspect guerrier m’a trop dérangée pour que j’apprécie vraiment ma lecture. Je lirai la suite, parce qu’elle est déjà dans ma PAL, mais je suis déçue par ce 1er tome.

A lire pour l’univers proposé, mais si vous destinez ce livre à vos enfants, soyez prévenu-e-s que le contenu peut prêter à polémique.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les Chroniques de Wildwood tome 1

  1. Linley dit :

    Merci pour ce partage, je sens que je vais passer mon tour 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.