Voyage au Centre de la Terre

Voyage au Centre de la Terre. De Jules Verne. Editions Hachette. 253 pages. 1864.

Le professeur Lidenbrock découvre, dans un vieux manuscrit, un message codé prétendant qu’un passage vers le centre de la terre est caché dans un volcan islandais. Aussitôt le savant se met dans la tête de trouver ce passage et de vérifier ses théories sur ce qui se trouve au centre de notre planète, entraînant avec lui son neveu Axel.

Des (re)lectures que j’ai faites de Jules Verne ces dernières années, Voyage au Centre de la Terre est celle qui m’a le moins déçue. On a fait mieux en matière d’enthousiasme délirant, mais il faut dire que j’ai revu mon opinion sur l’auteur nettement à la baisse depuis que je me suis remise à la lecture de ses bouquins.

Ici on n’échappe pas aux interminables listes et énumérations qui sont si chères à Verne, mais elles sont moins nombreuses et moins longues, donc moins indigestes. On a bien une longue explication sur comment les volcans d’Islande se sont formés, mais je vous avoue que je l’ai carrément zappée.

L’histoire en elle-même est plus palpitante que celles des derniers romans de l’auteur que j’avais (re)lus, sans doute en partie parce que, étant fortement claustrophobe, j’avais hâte de voir les protagonistes ressortir à l’air libre ^^ Le récit des découvertes faites par les personnages n’est pas exempt de péripéties, pour la plupart plus improbables les unes que les autres, et la majorité des théories scientifiques avancées prêtent plus à sourire qu’autre chose, étant réellement très dépassées.

Le personnage du professeur, puéril et capricieux, est fortement antipathique, mais les autres protagonistes sont typiques des oeuvres de Verne: pas forcément très attachants, parce que manquant un peu de personnalité ou de profondeur, mais on les suit sans déplaisir.

Une lecture plutôt sympathique pour un classique du genre, mais pas aussi amusant que les différentes adaptations cinématographiques qui en ont été tirées.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Voyage au Centre de la Terre

  1. Linley dit :

    Oh mince, ça ne donne pas envie ! Mais j’avais une fois essayer de lire 20 mille lieues sous les mers et j’avais butté très vite.

    J'aime

  2. Ping : Tag PKJ « Adieu 2018  | «Du côté de chez Cyan

  3. Madame_Love dit :

    C’est vrai que j’ai beaucoup de mal avec Jules Verne, pareil, c’est 20 mille lieues sous les mers qui m’a un peu plombé. On sent qu’il est d’une autre époque mais qu’à l’époque ça devait être très sympa pour les gens qui ne « connaissaient » pas le monde.
    L’histoire qui m’intéresserait c’est Michel Strogoff, je ne sais pas si tu l’as déjà lu ou chroniqué.
    Pour revenir à cette histoire là, même les bandes-annonces de films ne m’ont pas convaincue.

    J'aime

    • ducotedechezcyan dit :

      Je n’ai pas lu Michel Strogoff, mais j’ai plusieurs autres livres de Verne dans ma PAL et je ne crois pas que j’en acquerrai d’autres quand j’aurais lu ceux-là ^^
      On est d’accord que l’aspect découverte du monde est attirante, par contre les énumérations, descriptions et longues explications scientifiques, au secours!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.