Le Trône maudit

Le Trône maudit. De José Luis Corral et Antonio Piñero. Editions Hervé Chopin. 572 pages. 2014 (2019 pour l’édition française).

Résumé de l’éditeur: Une intrigue aux multiples rebondissements, avec Jésus et Ponce Pilate en son cœur, qui va entraîner un bouleversement fondamental dans l’histoire du monde. An 4 avant Jésus-Christ. Le cruel tyran Hérode le Grand meurt et le trône d’Israël est vacant. Deux de ses fils se le disputent amèrement, mais une troisième personne aux intrigues obscures et aux projets mystérieux intervient. La lutte pour le pouvoir déclenche dans la cour d’Israël une terrible période de passion, de perfidie, de violence et de trahison pour s’attirer la faveur de l’empereur Auguste, qui a toujours le dernier mot.

Au milieu de ce tourbillon apparaît Jésus de Nazareth. Avec ses sermons sur le royaume de Dieu, dans lesquels il remet en question les desseins de l’empereur romain et de la caste sacerdotale juive, le prédicateur révolutionne le peuple d’Israël. Dès lors, les Romains et les prêtres juifs cherchent à se débarrasser de ce rebelle.

Un scénario passionnant où la réalité dépasse sans cesse la fiction. Un roman historique d’une grande intensité où l’on assiste à des moments mythiques comme la célèbre danse de Salomé qui a coûté la tête à Jean-Baptiste, l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem ou la proclamation de l’empereur Caligula.

J’ai reçu ce livre grâce aux éditions Hervé Chopin et à leur attachée de presse, merci à eux 🙂

***

Ce roman m’a tenté parce que, si je connais un peu la période historique dont il est question du point de vue occidental, je ne savais pas grand chose du côté moyen-oriental, si ce n’est ce qui est raconté dans les Evangiles et dans la Bible (on n’étudie pas la peinture de la Renaissance sans étudier également un minimum les mythologies gréco-romaines et chrétiennes). Ici, on a la version sans miracles et, si la religion tient une place très importante, c’est du point de vue historique et politique que les auteurs se placent.

Nous suivons chacun à leur tour les prétendants au trône d’Israël, leurs familles et alliés, quelques empereurs romains, mais aussi Jean le Baptiste, Jésus et ses disciples, la foule des populations juives, etc. Ce roman foisonne de personnages, de tractations plus ou moins diplomatiques, de révoltes, de massacres et de problèmes religieux. On pourrait s’y perdre, mais les auteurs ont fait un bon travail de vulgarisation et leur propos reste toujours accessible.

Le point négatif étant que je n’ai jamais réussi à m’attacher à aucun personnage, ce qui fait que mon intérêt pour le livre n’a jamais été émotionnel. Aucun évènement ne m’a réellement touchée, ni les morts, ni les relations entre les protagonistes. Le constat que le monde ne s’est pas amélioré en 2000 ans m’a attristée et frustrée, mais je ne me suis pas sentie partie prenante des péripéties de cette chasse au trône.

La plume est agréable, même si au début le choix de raconter l’histoire au présent m’a un peu gênée, surtout que, dans les premières pages, certains passages m’ont semblé un peu confus (défaut de concordance des temps, selon moi. Dû à la traduction?). Je vous rassure, au fil des pages, ça se dissipe et on entre assez facilement dans l’histoire.

Un roman qui demande du temps et de la concentration, parce qu’il est dense et prend le temps de détailler les évènements, mais qui m’a permis d’apprendre pas mal de choses. A noter la présence de scènes de sexe parfaitement dispensables.

A lire si vous aimez les romans historiques et que la période/le thème vous intéresse.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Le Trône maudit

  1. cassie dit :

    ah ça me semble intéressant, merci de la découverte 😉

    J’aime

  2. Linley dit :

    Je suis partagée après ce résumé. Du coup, vu la WL que j’ai, je passe. #naquunevie #fairedeschoix #choisircestrenoncer

    Aimé par 1 personne

  3. Madame_Love dit :

    Je ne suis pas vraiment intéressée par ce livre mais je me pose la question de l’anachronisme de la couverture par rapport à l’histoire ?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.