Bolchoi Arena

Bolchoi Arena, tome 1 : caelum incognito. De Boulet et Aseyn. Editions Delcourt. 160 pages. 2018.

Résumé de l’éditeur: Dans un futur proche, le Bolchoi, réseau mondial de réalité virtuelle, a remplacé Internet et pris le dessus sur le monde réel. Réplique parfaite de notre univers, il a relancé l’exploration spatiale car c’est aussi un immense simulateur pour les technologies futures. Marje, étudiante en astrophysique, va y faire ses premiers pas, guidée par son amie Dana, et découvrir les limites du Bolchoi et du réel…

J’ai reçu cette BD dans le cadre de l’opération La BD fait son festival, organisée par Rakuten. Merci aux organisateurs et merci aux éditions Delcourt pour cette découverte 🙂

J’aime les histoires dans lesquelles les frontières de la réalité sont repoussées et flirtent avec d’autres mondes, alors bien sûr, j’ai aimé ce 1er tome! Ici, on est surtout dans la présentation des personnages et du Bolchoi, donc il faudra attendre le prochain tome pour entrer véritablement dans le vif du sujet, surtout que celui-ci se termine sur un cliffhanger plutôt alléchant. Mais on a déjà l’occasion de voir que cette réalité virtuelle a des possibilités infinies.

A ceux qui rêvent de conquête spatiale et d’exploration intergalactique, le Bolchoi offre des aventures sans fin. Mais chaque médaille à son revers: il devient difficile de quitter le jeu pour revenir à la réalité. Et lequel des mondes est le plus réel, d’ailleurs?

J’ai été décontenancée par les dessins et les couleurs lorsque j’ai ouvert cette BD. Les personnages aux formes un peu arrondies, aux visages parfois flous, m’ont déstabilisée. Mais il faut reconnaître que ça correspond parfaitement au sujet: les contours de la réalité sont également fluctuants. De même, les décors du Bolchoi m’ont semblé plus précis que ceux du monde dit réel.

En SF, on est habitué-e-s et on s’attend à du sombre, ne serait-ce que pour le fond, c’est-à-dire l’infinité de l’espace. Ici le noir est rare, il laisse place à des camaïeux de tons pastels, parfois légèrement acidulés. Quelques planches se permettent plus de vivacité, suivant les personnages auxquels on s’attache.

Cette BD a été une bonne surprise, au final. Je me suis vite habituée aux dessins et aux couleurs et je me suis rapidement laissée prendre au jeu. J’avais hâte d’en apprendre plus sur le Bolchoi et sur la façon dont les personnages allaient s’y découvrir eux-mêmes. J’espère que le tome suivant ne se fera pas trop attendre!

En bref, une bonne lecture, une belle découverte 🙂

Outre la rédaction de cet avis, on m’a demandé de vous ajouter ce lien vers la page où vous pouvez vous procurer cette BD: Bolchoi Arena tome 1.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Bolchoi Arena

  1. Systia dit :

    Je viens déposer des nouvelles de première main : le tome 2 sort en janvier 2020.
    Boulet voulait une série donc ils ont fait un contrat pour trois tomes pour être sûrs que Delcourt sortirait une suite même si le 1er tome ne marchait pas.
    Et comme il a bien marché, il est allé voir l’éditeur récemment : on part pour 5 tomes, maintenant.

    Aimé par 1 personne

    • ducotedechezcyan dit :

      Merci d’avoir pensé à partager la nouvelle 😉
      ça me ravit que la suite sorte bientôt, mais j’avoue que j’espérais ne pas m’embarquer dans une série trop longue ^^

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.