Des BD en pagaille #48

Courtney Crumrin, Intégrale 1. Tome 1: Les Choses de la Nuit. Tome 2: L’Assemblée des Sorciers. Editions Akileos. 240 pages. 2002-2003.

La jeune Courtney et ses parents emménagent dans le manoir du grand-oncle Aloysius. Là, la jeune fille va découvrir que de mystérieuses créatures vivent dans les parages et que le vieux monsieur possède des livres bien étranges dans sa bibliothèque.

Attention, cette BD est une pépite! C’est gothique, c’est glauque, c’est cruel, c’est sombre et… souvent très très drôle!

L’héroïne est un personnage mal embouché, ironique et solitaire, qui se lie plus facilement avec des créatures dangereuses qu’avec ses camarades de classe et qui n’hésite pas à employer la magie quand on l’embête.

L’univers dans lequel elle vit est extrêmement riche. On rencontre d’innombrables créatures mythologiques ou issues du folklore populaire et les aventures qui s’ensuivent sont à la fois palpitantes, originales et drôles (dans le sens méchant du terme).

Les dessins sont différents de ce à quoi je suis habituée ou que j’apprécie en général, mais ils sont parfaits pour ce qu’ils illustrent. Le jeu des couleurs pour différencier les passages de la vie quotidienne et ceux traitant des aventures magiques de Courtney est très réussi et les ambiances se traduisent par un travail visuel vraiment sympa.

En bref, une excellente lecture 🙂 J’ai très hâte de lire la suite et je vous recommande très vivement ce 1er tome!

***

Siegfried tome 3: Le Crépuscule des Dieux. D’Alex Alice. Editions Dargaud. 56 pages. 2011.

Suite aux évènements racontés dans Siegfried et La Walkyrie, nous retrouvons Siegfried prêt à en découdre avec le dragon Fafnir et à trouver le chemin du monde des hommes.

Ce dernier tome conclut en beauté les aventures de Siegfried, tout en faisant la part belle aux dieux, en particulier Odin. C’est l’affrontement entre deux volontés inflexibles tout autant que les combats d’un héros en quête de son identité.

L’auteur prend quelques libertés avec la légende telle qu’elle est en général racontée, il se l’approprie et met en valeur des thèmes forts. Il s’en dégage une atmosphère à la fois tragique et optimiste. L’inéluctabilité de la mort face à la foi en l’avenir et en soi-même.

Les dessins sont aussi magnifiques que dans les premiers tomes. De nouveaux camaïeux de couleurs sont utilisés à mesure que l’histoire avance et que les personnages sont approfondis ou évoluent.

Un excellent tome final, une très belle série, un pur plaisir de lecture!

***

Durandal tome 1: La Marche de Bretagne. Scénario de Nicolas Jarry. Dessin de Gwendal Lemercier. Dessin de couverture de John Mac Cambridge. Editions Soleil, collection Celtic. 48 pages + une galerie d’illustrations. 2010.

Au cours d’une bataille contre les Saxons, le comte des Marches de Bretagne, Ambroise, meurt en protégeant Charlemagne. Son petit-fils Roland doit hériter de la légendaire épée familiale, Durandal. Mais celle-ci soulève bien des passions et est confiée à un mystérieux ordre religieux islandais.

Au vu du résumé, cette BD était faite pour moi: une épée magique, des héros, des prêtresses, un culte scandinave, des batailles, le tout sur fond historique. C’était tentant!

Malheureusement cette lecture m’a laissée sur le bord du chemin. J’ai trouvé le propos assez confus, et ce d’autant plus que j’ai eu du mal à distinguer les personnages les uns des autres. Les visages se ressemblent tous plus ou moins, ça n’aide évidemment pas à s’attacher à eux.

Si on fait abstraction des personnages, les dessins sont plutôt chouettes. Il y a de beaux décors et la galerie à la fin de l’album est très sympa. Mais dans l’ensemble, ça n’a rien de spécial par rapport aux autres BD du genre, je dirais même que ça se fond dans la masse de celles qui ne marquent pas le lecteur.

Dommage, parce que l’histoire avait du potentiel, mais c’était vraiment trop embrouillé pour moi. Je ne lirai pas les tomes suivants.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Des BD en pagaille #48

  1. sphinxou dit :

    Courtney est dans ma PAL depuis presque un an ! Il faut vraiment que je m’y mette !

    J'aime

  2. Ping : Des BD en pagaille #50 | Du côté de chez Cyan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.