Le Voyage en Orient

Le Voyage en Orient. De Hermann Hesse. Editions Le livre de poche, collection Biblio. 126 pages. 1932.

Résumé de l’éditeur: Un homme entreprend de raconter le voyage en Orient qu’il a autrefois accompli. Le long de ce parcours initiatique et symbolique autant que réel, il accompagne des pèlerins, des  » éveillés  » pour reprendre le langage piétiste de Hermann Hess, qui s’acheminent sur les routes de la connaissance.  » Nous marchions vers l’Orient, mais nous traversions aussi le Moyen Âge ou l’Âge d’Or, nous parcourions l’Italie et la Suisse, mais nous campions aussi parfois au Xe siècle et logions chez les patriarches et les fées. »

Je suis toujours curieuse de découvrir un livre de Hermann Hesse: ce ne sont pas des lectures faciles, mais elles m’apportent toujours beaucoup. Bon, je dis toujours, mais je n’ai pas encore lu énormément de ses livres et c’est un peu ce qui m’a posé problème avec celui-ci: il y a beaucoup de références à des personnages et thématiques rencontré-e-s dans ses précédents ouvrages et je n’en avais pas lu suffisamment pour tout suivre. Heureusement, la préface m’avait prévenue et je connaissais quelques-unes de ces références pour les avoir rencontrées ailleurs (notamment chez Hugo Pratt).

Malgré tout, ç’a été une lecture assez difficile d’accès, surtout au début. J’ai trouvé le premier chapitre particulièrement confus et abscons. Je me suis quand même accrochée, sachant que c’est un auteur qui se mérite, et j’ai bien fait, parce que la suite était plus compréhensible et plus intéressante (c’est toujours plus intéressant quand on comprend ce qui se passe, bizarrement 😆 ).

De nombreux thèmes sont abordés et le parallèle voyage physique/voyage intérieur, s’il n’est pas inédit, surtout chez Hesse, proposait des questionnements intéressants. Il est beaucoup question de foi: foi en un but qui nous dépasse, mais aussi foi en soi-même. Les idées développées par l’auteur ici rejoignent celles qu’on rencontre dans d’autres de ses livres, même si l’angle est différent.

Une lecture qui a confirmé mon intérêt pour l’oeuvre de Hesse, mais qu’il aurait été plus judicieux de faire plus tard dans ma découverte de cette oeuvre. A lire plutôt si vous connaissez déjà bien l’auteur et à éviter si vous êtes fatigué-e-s, vous aurez besoin de toute votre concentration pour aborder ce livre.

De Hesse, j’ai déjà lu et vous conseille vivement: Siddharta et Le Loup des Steppes. Si vous avez envie de découvrir l’auteur par les références qu’a faites Pratt à son oeuvre Les Helvétiques pourrait vous intéresser.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le Voyage en Orient

  1. vinushka64 dit :

    J’avais adoré « Le Loup des Steppes » ado, pourtant c’est le seul livre de l’auteur que j’ai lu. Il faudrait que je me replonge dans ce livre, surtout qu’avec du recul et à l’âge adulte, je pense que je l’aimerais davantage. Il est d’ailleurs sur ma table de chevet (avec 20 autres livres mais bon!), car j’avais prévu de le relire. Du coup, « le voyage en orient » c’est pas pour de suite, mais ça me donne envie de relire l’auteur.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.