Circé

Circé. De Madeline Miller. Editions Rue Fromentin. 448 pages. 2018.

Circé, fille d’Hélios et de Perséis, est bannie du monde des Titans et envoyée sur une île déserte pour y expier ses fautes.

Ce roman est une réécriture du mythe de Circé, une déesse de la mythologie grecque connue surtout pour un épisode de L’Odyssée d’Homère où elle transforme l’équipage d’Ulysse en porcs.

J’avais très envie de lire ce livre lorsque je l’ai acheté, puis il est devenu très à la mode et j’ai préféré attendre que la hype retombe avant de me lancer dans cette lecture. Et je dois dire que l’enthousiasme autour de ce roman me laisse un peu perplexe: si l’aspect mythologique et le rapport à la nature étaient vraiment intéressants, j’ai trouvé l’héroïne très pénible et dans l’ensemble je me suis plutôt ennuyée. La première centaine de pages, en particulier, m’a semblé interminable…

Parmi les avis que j’ai vu passer, tous étaient très positifs. Les lecteurs-trices (surtout des lectrices) parlaient de réécriture féministe et de réhabilitation d’un personnage méjugé parce que femme. Je ne suis pas du tout d’accord avec ça!

C’est une réécriture d’un point de vue féminin et c’est loin de suffire à en faire un roman féministe. Au contraire: le personnage de Circé est constamment victimisé, accablé de remords injustifiés, elle n’évolue qu’en fonction des hommes qu’elle rencontre et elle n’attend que l’occasion de garder l’un d’eux près d’elle. D’autre part, tous les autres personnages féminins sont présentés comme des mères indignes, des garces, des harceleuses, des manipulatrices ou des idiotes (liste non exhaustive). Il faudra qu’on m’explique où est le féminisme là-dedans…

Le personnage originel, pourtant issu d’une culture particulièrement sexiste et misogyne, était nettement plus féministe et moderne que celui qu’on trouve dans ce roman selon moi.

L’intrigue quant à elle reprend assez fidèlement les différents épisodes des légendes consacrées à Circé, y compris les mythes romains plus tardifs qui permettent d’y ajouter un aspect romantique. C’est dans l’interprétation que l’autrice en fait et dans l’humanisation d’un personnage dont la divinité faisait l’intérêt que l’histoire diffère. Ici l’héroïne pleurniche sur son enfance malheureuse, sur ses amours ratées, sur sa solitude et sur son immortalité. Mais quel ennui! Où est passée la déesse puissante et indépendante que décrivaient les légendes?

Une grosse déception! Je n’ai lu jusqu’à la fin que parce que l’enthousiasme général m’a fait penser qu’il y aurait quelque chose de vraiment intéressant à retirer de cette lecture, que sans doute c’était sa conclusion qui lui donnait tout son sens. Et bien ce n’était pas le cas, je suis restée sur ma déception jusqu’au bout… Je ne déconseille pas pour autant, je fais visiblement partie d’une minorité. Si les réécritures mythologiques vous intéresse, ce livre peut vous plaire.

Je suis vraiment curieuse de savoir ce que vous avez pensé de ce livre, si vous l’avez lu et que vous avez envie d’en discuter, vous savez quoi faire dans les commentaires 😉

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Circé

  1. J’avais lu quelques avis mitigés/négatifs, mais aucun, de mémoire, qui n’évoquait à ce point le côté très stéréotypé et négatif des femmes. Je ne l’ai pas encore lu, mais je doute que cet aspect me plaise beaucoup…

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Le Lion de Macédoine | Du côté de chez Cyan

  3. Ping : Circé – Madeline Miller – Moonlight Symphony

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.