Sériemaniac #34: policier et thriller épisode 3

Je continue sur ma lancée en vous proposant deux nouvelles séries parmi celles qui m’ont le plus marquée ces derniers mois 🙂

My Roomate is a Detective ( Min Guo Qi Tan / 民国奇探 ). Scénario de ? Réalisation de Zhang Wei Ke. Chaîne: iQiyi. Avec: Hu Yi Tian, Leon Zhang, Xiao Yan. 36 épisodes de 45 minutes. Chine. 2020.

Shanghai, années 1920. Qiao Chu Sheng est promu inspecteur à la tête d’une unité spéciale chargée de mener l’enquête sur les crimes ayant lieu dans les Concessions. Lorsqu’une enquête particulièrement difficile se retrouve entre ses mains, il va faire appel à Lu Yao, un jeune oisif surdoué, mais paresseux, pour l’aider dans son travail. Bai You Ning, journaliste à scandales, va se joindre à ce duo.

Cette série lorgne si clairement du côté de Sherlock Holmes que ça en devient presque un running gag, mais du coup on sait dès le départ à quel genre on a affaire. Il s’agit de faire travailler nos neurones sur des énigmes assez classiques, par exemple sur des meurtres en pièces fermées comme dans Le Mystère de la Chambre Jaune. Dans l’ensemble, j’ai trouvé les meurtriers assez faciles à identifier, même si je n’ai pas toujours réussi à comprendre complètement la manière dont ils procédaient.

Outre les enquêtes « cas du jour », on suit plusieurs fils rouges: les magouilles des Occidentaux des Concessions (enfin de 3 ou 4 d’entre eux) pour s’approprier les ressources du pays, les tensions au sein de la pègre menée par le père de l’héroïne ou encore les manigances insupportables de la famille de Lu Yao pour diriger sa vie. Dans l’ensemble, j’ai détesté les histoires de famille qui polluaient les intrigues policières et qui semblaient être là surtout pour meubler. Selon moi la série aurait gagné à s’en passer et à diviser son nombre d’épisodes par deux.

Le point fort du drama, c’est la relation qui se noue entre les deux personnages masculins: une très chouette bromance comme je les aime, faite de loyauté, de taquineries et de moments très touchants. Le personnage féminin, qui était sympathique et intelligent au début, devient malheureusement assez insupportable au fil des épisodes: capricieuse, butée et particulièrement puérile, le cliché féminin typique des séries chinoises, d’après ce que j’ai pu constater.

Dans l’ensemble, une série sympathique, finalement assez manichéenne et cliché (ouh les vilains Occidentaux qui persécutent les gentils (mafieux) Chinois!), que je déconseille vivement de binge-watcher sous peine de s’exaspérer, mais qui se laisse regarder si on n’a pas envie de se prendre la tête.

A défaut d’avoir été réellement convaincue par la série, j’ai eu un énorme coup de coeur pour son générique (à écouter sans visionner les images si vous êtes très sensibles aux spoilers).

***

The Alienist. D’après le roman de Caleb Carr. Chaîne: TNT. Avec Daniel Brühl, Dakota Fanning, Luke Evans, Brian Geraghty, Robert Wisdom. Saison 1: 10 épisodes de 43 minutes. Saison 2: 8 épisodes de 43 minutes. USA. 2018.

New York, fin du 19e siècle. Un tueur en série sévit impunément, la police étant incapable et peu désireuse de mener une enquête digne de ce nom. Sur les conseils d’un dessinateur de presse, John Moore, Roosevelt (le futur président), fait appel au Dr Laszlo Kreizler, un célèbre aliéniste. Avec l’aide de Sarah Howard, une des premières femmes dans la police, jusqu’alors cantonnée à des travaux de secrétariat, et de deux policiers adeptes des méthodes d’enquête scientifiques, les deux amis vont se lancer sur les traces du tueur.

Je n’ai pas lu les livres dont est tirée cette série, je ne peux donc pas vous dire ce qu’ils valent, ni s’il vaut mieux les lire d’abord. D’après ce que j’ai entendu, la série est assez fidèle aux romans, je n’éprouve donc pas le besoin d’aller vérifier par moi-même. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé si vous les avez lus 😉

Ce qui fait tout l’intérêt de cette histoire, c’est qu’on est dans le New York de la fin du 19e siècle, à une époque où la police ne se préoccupe pas de justice, mais se compose d’un ramassis de brutes alcooliques et corrompues. Théodore Roosevelt est alors à la tête de ce service inutile peu intéressé par la poursuite des coupables et essaie d’en faire une police moderne et efficace. Ce sont les débuts de la police scientifique et du profilage qui nous sont décrits ici, sur fond de critique de la société de l’époque et des droits (inexistants) des femmes.

J’ai trouvé les intrigues assez haletantes et les sujets abordés très intéressants. La série ne nous épargne rien, que ce soit pour nous montrer les victimes de meurtres, abominables, ou nous présenter les conditions de vie à l’époque. On passe beaucoup de temps dans les bas-fonds de la ville, au milieu des prostitué-e-s ou des organisations criminelles, mais aussi dans la haute-société, avec ses petits secrets malsains et ses magouilles. On peut reprocher une certaine complaisance à la série dans la façon dont elle détaille les éléments les plus crus et les plus sordides. Je lui reprocherai surtout ses scènes de sexe parfaitement inutile, les scènes de crimes qui nous sont présentées n’étant pas plus précises ou sanglantes que celles d’autres séries du même genre.

Très bonne série, tant pour l’aspect policier que pour les thèmes qu’elle aborde, à découvrir si vous aimez les thrillers bien glauques avec une bonne intrigue. A savoir que la saison 1 propose une intrigue qui se conclut après ses 10 épisodes et que la saison 2, qui en est la suite pour ce qui concerne l’évolution des personnages, démarre sur une enquête complètement différente.

***

Et vous, quelles séries avez-vous découvertes? Des conseils pour mes prochains visionnages?

Cet article, publié dans Séries, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Sériemaniac #34: policier et thriller épisode 3

  1. Dommage pour My Roomate is a Detective, j’aurais pu passer outre les bémols si elle avait été plus courte, mais là je ne tiendrai jamais les 36 épisodes…
    Je n’avais pas accroché au premier épisode de The Alienist, mais c’est parce que je l’ai tenté juste après un coup de cœur et que la série n’avait aucune chance contre celui-ci. Mais ton avis me donne envie de lui redonner sa chance !

    Aimé par 1 personne

  2. Maude dit :

    J’ai moi aussi récemment vu et chroniqué The Alienist, gros coup de cœur. Comme toi je n’ai pas lu les livres et je ne pense pas les lire.

    Aimé par 1 personne

  3. Ping : La Légende de Jack | Du côté de chez Cyan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.