Ces livres que je n’ai jamais pu terminer #12

La Dynastie des Dents-de-Lion, tome 1 : La Grâce des Rois. De Ken Liu. Editions Fleuve. 835 pages. 2015.

Résumé de l’éditeur: Le Royaume de Dara est divisé en sept États, mais l’un d’entre eux, Xana, a pris l’ascendant sur les autres par la force et le jeu des alliances politiques. Son roi est devenu l’Empereur et a établi le règne du Céleste Diaphane. Tous désormais doivent chanter ses louanges et oeuvrer à sa gloire. Cependant, chez les nobles déchus comme chez le peuple corvéable, épuisé et écrasé d’impôts, la révolte gronde. Mais comment renverser cet empire dont les forces armées s’appuient sur une technologie élaborée et quasi magique ? C’est le défi que tenteront de relever Mata Zyndu, le dernier héritier de son clan, déchu pour avoir osé s’opposer à la Conquête et qui a juré de rétablir l’honneur de son nom, et Kuni Garu, un voyou charmeur et beau parleur qui s’apprête à embrasser un destin bien supérieur à ses ambitions les plus secrètes. Sauront-ils surmonter les défis qui les attendent pour accomplir leur destin sous la férule des dieux ?

Si je vous propose le résumé de l’éditeur plutôt que de vous en faire un plus succinct, c’est que j’ai très peu de souvenirs de ce livre et que ce que j’en ai lu (une grosse cent-cinquantaine de pages, il me semble) ne permet pas d’en faire un qui soit clair. Parce que beaucoup d’informations nous sont données, beaucoup de personnages nous sont présentés et beaucoup d’évènements nous sont décrits. Mais ça m’a semblé assez décousu et trop touffu en même temps.

J’avais emprunté virtuellement ce livre à ma médiathèque pour soutenir leur opération « abonnement spécial confinement »: ils offrent la gratuité à tous les lecteurs pour le format numérique. Comme je n’étais pas sûre que ce roman me plairait, je me suis dit que c’était l’occasion de lui donner une chance sans encombrer ma PAL plus qu’elle ne l’est déjà. J’avoue que le format ebook a probablement nui à cette lecture: je suis moins concentrée et je lis très lentement en numérique (quand je parviens à ne pas oublier un livre qui n’est pas « physiquement » sous mes yeux). Mais ce n’est pas la seule raison de mon abandon.

Je n’ai pas accroché aux personnages, que j’ai trouvés agaçants et dont le sort m’indifférait totalement. D’autre part, je me sentais enfouie sous la multitude d’infos que donnait l’auteur, et ce d’autant plus qu’elles m’étaient présentées abruptement, sans que je sache d’où elles venaient ou à quoi elles allaient mener. C’est un univers fantasy très touffu et normalement ce serait un bon point. Mais là, ça n’a pas fonctionné pour moi. Je me désintéressais de plus en plus de ce que je lisais et, même si je me suis arrêtée alors qu’il semblait qu’on entrait enfin dans le vif du sujet, j’ai préféré abandonner plutôt que de souffrir sur une intrigue dans laquelle je ne me sentais pas impliquée.

Dommage, surtout que généralement c’est une série qui a plutôt bonne presse, mais on ne peut pas tout aimer.

***

Roma Aeterna. De Robert Silverberg. Editions Robert Laffont, collection Ailleurs & Demain. 398 pages. 2003.

L’Empire romain ne s’est jamais écroulé et des épisodes marquants de son Histoire nous sont racontés.

On est ici dans l’uchronie complète, l’auteur nous faisant le récit de ce qui serait advenu dans une autre réalité, entre autres du fait que le Christianisme et l’Islam n’ont jamais vu le jour.

Le récit se fait sous forme d’épisodes situés à différentes époques. C’est le premier élément où ça a coincé pour moi: ça ressemble comme deux gouttes d’eau à des nouvelles, « genre » avec lequel j’ai beaucoup de mal, et le lien entre elles (du moins pour celles que j’ai lues) est ténu.

Si ça n’a pas marché, c’est en partie ma faute: je n’avais pas vraiment compris exactement le pitch. Je considère Robert Silverberg comme une valeur sûre de la SF et j’ai cru que Roma Aeterna était un roman de SF prenant pour point de départ la survivance de l’Empire romain. Or (dans ce que j’ai lu en tout cas), on est dans de l’historique pur et dur, le seul aspect non réaliste des intrigues étant qu’on est dans l’uchronie. Le prologue m’a plu et la première nouvelle était assez intéressante. Avec la seconde, j’ai compris qu’on n’était absolument pas dans le genre que je croyais et, comme celle-ci ne me plaisait pas vraiment, mon intérêt et ma motivation pour cette lecture ont complètement disparu.

Je n’exclus pas de m’y remettre plus tard, maintenant que je sais de quoi il est question, mais ce ne sera pas dans un avenir proche, du fait que j’ai été déçue dans mes attentes. Par contre, si ce genre de livre vous intéresse, n’hésitez pas, c’est très bien fait.

***

America tome 1: La Treizième Colonie. De Romain Sardou. Editions Pocket. 435 pages. 2010.

A travers plusieurs familles et générations, l’auteur retrace les débuts de l’installation des Européens sur le continent nord-américain.

J’ai trouvé ce livre dans une boîte à livres et j’avais entendu parler en bien de l’auteur pour un autre de ses romans. Je n’avais pas lu le résumé, donc je ne savais pas trop à quoi m’attendre si ce n’est ce qu’annonçait le titre, mais c’était l’occasion de le découvrir.

Voici ce que j’ai écrit après avoir lu la première partie (c’était une LC): « J’avoue que je ne suis pas super emballée. J’ai l’impression que les personnages sont un prétexte à nous donner des leçons d’Histoire… Du coup je ne me sens pas investie dans les « aventures » des personnages et l’aspect historique n’est pas assez développé pour être réellement instructif. En dehors de ça, ça se lit facilement et je ne peux pas dire que je passe un mauvais moment, mais… Voilà: mais… »

Je me suis malgré tout un peu obstinée, je suis allée jusqu’à un peu plus de la moitié du roman. Mais si les reproches que je faisais au roman au départ se sont atténués, d’autres éléments que je n’aime pas sont apparus, notamment l’accumulation de clichés sur la tête des personnages et les facilités dans le dénouement de certains obstacles.

Bref, pas pour moi (et ma copinaute de lecture n’était pas sûre de poursuivre sa lecture non plus, aux dernières nouvelles), mais je sais que ce genre de livres a son public. Si vous aimez les romans historiques grand public, avec un peu d’aventure et de romance/romanesque, ça peut vous plaire 😉

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Ces livres que je n’ai jamais pu terminer #12

  1. Roma Aeterna je l’avais lu en sachant que c’était de l’uchronie. Uchronie est toujours de la « HF » de l’Histoire Fiction par le grand « et si…’ les romains avait vraiment inventé la machine à vapeur en l’an 600…
    Je l’ai lu il y a très longtemps, pas fan de nouvelle mais je n’ai pas le souvenir qu’elles soit décousu. C’est une bonne idée de le reprendre un jour.

    Aimé par 1 personne

    • ducotedechezcyan dit :

      Disons que je m’attendais à une uchronie située plus dans l’avenir, ça m’a déstabilisée ^^
      Silverberg est un auteur que j’apprécie, là ce n’était sans doute pas le bon moment.

      Aimé par 1 personne

  2. Tu as été bien inspirée de tenter l’emprunt numérique plutôt que l’achat pour La Grâce des Rois…

    Aimé par 1 personne

    • ducotedechezcyan dit :

      Je trouve aussi ^^ Mais bon, c’est parce que j’avais des doutes que j’hésitais à l’acheter. Je ne regrette pas d’avoir testé, mais je suis contente que ça n’ait pas repoussé l’achat d’un livre qui me plairait plus 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Madame_Love dit :

    J’aime toujours tes avis très détaillés même si tu n’as pas fini 🙂
    Ce sera mieux la prochaine fois.

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : Mid-year freak out 2020 book tag | Du côté de chez Cyan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.