Les Robots

Le Cycle des Robots tome 1: Les Robots. D’Isaac Asimov. Editions J’ai lu, collection Science fiction. 319 pages. 1957.

Un journaliste interviewe Susan Calvin à l’issue de sa carrière de robopsychologue pour la compagnie US Robots. Sous forme de nouvelles, la vieille dame raconte une série d’anecdotes liées à des robots et à leurs interactions avec les humains.

Ce recueil me faisait un peu peur, j’avais entendu dire qu’il était difficile d’accès et basé sur des concepts plutôt que sur des personnages. Effectivement, l’auteur développe ses intrigues à partir d’idées plutôt que d’approfondir les aspects psychologiques de ses protagonistes humains, ce qui fait qu’on ne s’attache pas vraiment à ceux qu’on rencontre. La plupart d’entre eux sont interchangeables à force d’être peu caractérisés et, dans certaines nouvelles, les robots ont carrément plus de personnalité que les êtres humains. Celui de la première nouvelle en particulier était très touchant.

Pour ce qui est des concepts, ils sont surtout éthiques, moraux, plutôt que réellement scientifiques, bien qu’on ait quelques explication techniques. Dans l’ensemble, c’est plutôt d’un point de vue philosophique que nous sont présentées les situations. La logique tient une très grosse part dans les différents récits, du fait que les robots ne peuvent désobéir aux 3 Lois de la Robotique qui est à la base de leur programmation:

  1. Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger ;
  2. Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres entrent en contradiction avec la première loi ;
  3. Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n’entre pas en contradiction avec la première ou la deuxième loi.

Chaque intrigue est différente et propose des problèmes variés, cependant leur résolution est forcément dépendante de ce point de départ. L’exercice est très intéressant.

J’ai passé un bon moment avec ce livre, que j’ai trouvé bien plus facile d’accès que je l’imaginais. Cependant mon problème avec Asimov reste le même: le manque d’intérêt que je ressens envers ses personnages. Au moins ici, ils n’étaient pas aussi insupportables que dans d’autres livres de l’auteur (je garde un très mauvais souvenir de ceux rencontrés dans Némésis ), mais je reste sur un sentiment d’insatisfaction vis-à-vis de cet aspect. Ajoutons à cela que les personnages féminins sont loin d’être gâtés…

En bref, une bonne lecture, mais pas mémorable pour moi. Je lirai les autres livres de l’auteur que j’ai dans ma PAL, mais je ne pense pas en acquérir d’autres à l’avenir, j’ai l’impression d’en retirer à chaque fois le même genre d’impressions de lecture: concepts intéressants, mais aucun affect.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les Robots

  1. J’avoue que c’est l’auteur en lui-même qui me fait peur mais comme ici, le philosophique/éthique priment sur le scientifique, ça pourrait être pour moi un premier pas dans son oeuvre.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.