La Ville-Vampire

La Ville-Vampire (ou bien  le malheur d’écrire des romans noirs). De Paul Féval. Domaine public. 136 pages. 1867.

Avant d’être une célèbre autrice de romans gothiques, Ann Radcliffe a vécu elle-même une aventure digne de figurer dans un de ses propres livres. Alors qu’elle est sur le point de se marier, elle plaque tout pour partir à la rescousse de ses amis, victimes d’un vampire.

Ce livre est une parodie hilarante des romans d’Ann Radcliffe. Paul Féval reprend tous les codes et les clichés des romans gothiques pour en faire un bon gros n’importe nawak qui part dans tous les sens: amours contrariées, tuteur avide, enseignants sournois, passages secrets, poursuites, créatures surnaturelles et j’en passe, on n’a pas le temps de s’ennuyer une minute.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce roman, mais certainement pas à ce joyeux foutoir qui part dans tous les sens. Il y a des idées très chouettes malgré tout, des rebondissements à tout va, de l’action, etc.

Mon seul regret est de ne pas avoir lu Ann Radcliffe avant celui-ci, je n’avais pour référence que les sarcasmes de Jane Austen sur les romans gothiques en général dans Northanger Abbey. ça ne m’a pas empêchée de suivre ou d’apprécier ma lecture, mais sans doute que certaines références précises m’ont échappé.

Bref, très bonne lecture, j’ai beaucoup ri. Je recommande très vivement si vous aimez le genre ou juste si vous avez envie de passer un bon moment avec un petit classique sans prétention.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour La Ville-Vampire

  1. Dans ma PAL depuis un moment, je l’avais téléchargé pour un challenge littéraire avant de partir sur autre chose, mais ça reste tentant. Je crains, en revanche, de passer tout comme toi à côté de certaines références.

    Aimé par 1 personne

  2. Du coup j’ai très envie de lire ce livre – mais aussi Ann Radcliffe ! C’est ajouté à ma liste d’envies =)

    Aimé par 1 personne

  3. jean pierre FREY dit :

    je ne sais s’il est signalé qu »il s’agir de paul féval père, un fils a écrit aussi
    jean pierre frey

    Aimé par 1 personne

  4. jean pierre FREY dit :

    bonjour pas si sur et vous: c’est deja bien qu’un distingo soit proposé qu’importe c ‘est un détail

    Aimé par 1 personne

    • ducotedechezcyan dit :

      Je ne sais pas, c’est pour ça que je pose la question 😉
      Pour Alexandre Dumas, il n’est jamais précisé « père », toujours « fils », me semble-t-il…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.