Le Paris des Merveilles

Le Paris des Merveilles, Intégrale. De Pierre Pevel. Editions Bragelonne. 832 pages. 2003-2015.

Années 1910. Dans un Paris uchronique où Ambremer, le monde féérique cohabite publiquement avec notre réalité historique, Griffont, mage du Cercle Cyan, et Isabelle de Saint-Gil, enchanteresse en délicatesse avec la justice, se trouvent mêlés à des mystères impliquant les deux mondes.

J’avais déjà lu le 1er tome: Les Enchantements d’Ambremer.

1.5. Magicis in Mobile. Nouvelle d’une vingtaine de pages autour d’un mystérieux sous-marin apparu brusquement ancré sur la Seine. Les protagonistes doivent découvrir le fin mot de l’histoire avant que les militaires affolés ne décident de jouer du canon.

C’est le texte que j’ai préféré dans cet univers. Les idées étaient très sympas et il y avait une certaine poésie dans l’intrigue. Pas grand chose à ajouter, c’est trop court pour entrer dans les détails, mais c’était chouette.

2. L’Elixir d’Oubli. J’avoue avoir dû aller vérifier le synopsis de ce tome, alors que ma lecture ne date que d’un mois, parce que je ne garde quasiment aucun souvenir de l’intrigue… On rencontre ici un mage noir et le meurtre d’un antiquaire occupe les personnages tout autant que les réminiscences d’un lointain passé. 

J’ai trouvé ce tome très brouillon, ça part dans tous les sens et il y a des tas de références à des personnages historiques et/ou issus de la culture populaire, qui malheureusement ne servent pas à grand chose la plupart du temps. Tout se résout très vite, avec beaucoup d’action, mais ça manquait de liant pour mon goût.

3. Le Royaume Immobile. Le Parlement des Fées appelle à une élection, tandis qu’Isabel est témoin d’un meurtre et que Griffont aide un ami à prouver son innocence dans un autre.

J’ai trouvé ce tome mieux construit que le précédent et l’auteur abuse moins des références, ce qui permet, à lui comme à nous, de se concentrer sur une intrigue plus intéressante et mieux ficelée, même si elle n’est pas exempte de défauts.

Globalement, je suis assez déçue par cette série. Le gros point fort, c’est son univers très original, qui mêle merveilleux et Belle-Epoque. Il y a des tonnes de belles idées et des créatures magiques à la pelle. Malheureusement la richesse de l’univers est peu exploitée et ne sert que de toile de fond à des intrigues somme toute assez banales qui auraient pu être écrites sans faire usage d’un royaume magique ou de créatures fantastiques. Le côté fun des références à la culture populaire est noyé sous l’abus qu’en fait l’auteur alors qu’il ne les exploite pas réellement non plus. D’autre part, je ne me suis attachée à aucun personnage, je les ai souvent trouvés agaçants, en particulier Isabel (surtout dans le tome 2).

Je n’ai pas passé un mauvais moment, c’était distrayant, parfois assez fun, mais pour moi ça s’arrête là. J’ai déjà pratiquement tout oublié de ma lecture, y compris sur le dernier tome, refermé pourtant seulement la semaine dernière…

Je m’attendais à plus et à mieux, au vu de tous les avis dithyrambiques lus et entendus, même si ma lecture du tome 1 m’avait fait revoir mes attentes à la baisse.

Pas une mauvaise lecture, mais loin d’être inoubliable pour moi. Dommage.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le Paris des Merveilles

  1. J’avais beaucoup aimé la trilogie et Isabel, mais c’est vrai que je ne garde pas beaucoup de souvenirs précis de la trilogie…

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Ce que j’ai lu en juillet | Du côté de chez Cyan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.