Nouvelles musicales

Nouvelles musicales. D’E.T.A. Hoffmann. Editions Stock, collection Bibliothèque cosmopolite. 216 pages. 1809-1821.

Ce recueil regroupe cinq nouvelles se déroulant dans le milieu de la musique ou ayant un rapport avec la musique: Le Chevalier Gluck, Don Juan, La Fermata (parue également sous le titre Le Point d’Orgue), Le conseiller Krespel (autre titre: Le Violon de Crémone) et Les Automates.

J’ai été un peu déçue par cette lecture, je m’attendais à tout autre chose vu qu’on allait parler musique. Quand on en parle effectivement, c’était un peu trop pointu pour moi; quand on parle de sujets liés à l’époque d’écriture, aussi. Les intrigues en elles-mêmes ne m’ont pas paru particulièrement originales, j’ai trouvé que les éléments fantastiques, n’étaient pas assez exploités quand il y en avait. Les autres nouvelles ressemblaient à d’autres écrites par d’autres auteurs contemporains, sexisme flagrant compris.

Dans l’ensemble ça m’a semblé assez classique du romantisme allemand. Intéressant à découvrir, mais pas inoubliable. J’avoue que c’est un mouvement littéraire qui ne me parle pas trop, alors je suis peut-être passée à côté de l’essentiel ^^

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Nouvelles musicales

  1. Je connais peu le romantisme allemand, et si ces nouvelles ne semblent pas transcendantes, je me dis peut-être un jour…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.