Des Amis

Des Amis. De Baek Nam Ryong. Editions Actes Sud. 244 pages. 1988.

Une chanteuse vient consulter un juge pour obtenir le divorce. Le magistrat va mener une enquête pour décider s’il doit le lui accorder. Cette affaire va l’amener à se questionner sur son propre couple.

La particularité de ce roman est d’être le premier roman nord-coréen à être traduit en français, en 2011 seulement. Aurais-je lu un livre avec un tel pitch s’il avait été écrit par un auteur occidental? Probablement pas. Aurais-je apprécié ma lecture si je n’avais pas été projetée en Corée du Nord? Sans doute que non. Telle quelle, ç’a été une découverte très intéressante!

Les protagonistes qu’on suit ne sont pas forcément très attachants, c’était difficile pour moi de m’identifier réellement à eux. Mais petit à petit, la condition des femmes, notamment, telle qu’elle est décrite ici, a su me toucher, tout comme la vie quotidienne des protagonistes et leurs questionnements. Certaines choses m’ont choquée, mais beaucoup moins que ce à quoi je m’attendais, finalement. Il est juste question de gens ordinaires, qui ont le même genre de préoccupations que vous et moi: la famille, le travail, etc.

La différence réside dans le contexte et dans la façon de raconter: l’auteur instille certains éléments qui relèvent plus ou moins de la propagande politique. Aurait-il pu critiquer le gouvernement nord-coréen et le parti de toute façon? J’en doute.

Pour mieux comprendre ce qui est en jeu dans ce roman, il est indispensable à mon avis de lire la préface avant toute chose. Le traducteur y donne des éléments qui éclairent le contexte pour les lecteur-ice-s qui, comme moi, sont ignorants sur ce sujet. Il y dévoile quelques évènements importants du récit, mais sans réellement spoiler. Les notes de bas de pages sont également pertinentes, ne les zappez pas.

Une lecture très intéressante à la fois pour son contexte géographique et pour le premier pas qu’elle représente vers une littérature méconnue. Si vous connaissez d’autres auteurs nord-coréens, ça m’intéresse, vous savez quoi faire dans les commentaires 😉

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Des Amis

  1. Dans mon esprit, seuls les auteurs nord-coréens ayant réussi à s’enfuir ou écrivant de la propagande politique étaient traduits alors rien que pour ça, j’avoue que je serais curieuse de lire ce roman.

    Aimé par 1 personne

    • ducotedechezcyan dit :

      C’est ce que je croyais aussi. Remarque que ce roman n’est pas complètement exempt de propagande politique, mais ce n’est pas fait de façon flagrante et je trouve que ça traduit simplement la pensée des gens. Quoi qu’il en soit cet aspect est expliqué dans la préface.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.